U21 : un Autriche-Allemagne décisif

L’équipe d’Allemagne espoirs vise ce dimanche soir (21h) sa troisième victoire en trois matchs à l’EURO des moins de 21 ans en Italie et à Saint-Marin. Un match nul face au voisin suffira pour conserver la première place du groupe B, synonyme de demi-finale et de qualification pour les prochains Jeux Olympiques.

Bilan : L’Allemagne U21 et l’Autriche U21 se sont déjà affrontés dix fois, avec un bilan nettement en faveur de la DFB : 9 victoires, 1 seul match nul datant du 26 avril 1983 (1-1), et 29 buts marqués. Seule la Finlande a perdu plus souvent contre l’Allemagne dans cette catégorie d’âge (11 fois).

Sans-faute : L’Allemagne n’a encore jamais gagné l’ensemble de ses matchs de poule lors d’un EURO U21. Avec une victoire contre l’Autriche ce soir, et après deux premières victoires contre le Danemark (3-1) et la Serbie (6-1), cela deviendrait le cas.

Kuntz dépasse Hrubesch : L’actuel sélectionneur Stefan Kuntz a d’ores et déjà dépassé le total de victoires de son illustre prédécesseur, Horst Hrubesch : 23 victoires en 31 matchs pour Kuntz, 22 en 37 matchs pour Hrubesch.

Duo de feu : Luca Waldschmidt et Marco Richter font des ravages en Italie. À eux deux, les attaquants totalisent 7 buts et 2 passes décisives depuis le début de la compétition. Waldschmidt a même inscrit un triplé lors du deuxième match contre la Serbie (6-1) ; seul Pierre Littbarski y était parvenu avant lui lors d’un EURO U21. C’était en 1982, en finale face à l’Angleterre (3-2).

Vétéran : Levin Öztunali en est à 28 sélections chez les U21, soit seulement trois de moins que le joueur le plus capé de la catégorie, Fabian Ernst (31 sélections). Néanmoins, même en cas de qualification pour la finale, le petit-fils d’Uwe Seeler ne pourra pas dépasser ce record.

Série en cours : L’Allemagne U21 est actuellement sur une série de 14 matchs sans défaite (12 victoires), la dernière datant d’octobre 2017 face à la Norvège (1-3). Sur ses 10 derniers matchs, l’Allemagne n’a concédé qu’un seul match nul : face à la France le 21 mars 2019 (2-2), et possède une moyenne de 3,1 buts par match.

Danger : L’Allemagne a tiré 42 fois au but lors des deux premiers matchs, soit deux fois plus que les Autrichiens (20 tirs). Ces derniers restent cependant réalistes, tant sur coup de pied arrêté (2 buts) que dans le jeu (3 buts).

Duel à distance avec le Danemark : L’Autriche pourra difficilement accrocher la première place du groupe B, mais peut encore se qualifier en finissant meilleur deuxième du tournoi. Pour cela, une victoire contre l’Allemagne sera impérative, car la France, deuxième du groupe C avec 6 points, est déjà en meilleure position. Le Danemark, qui possède également trois points au compteur, défiera la Serbie au même moment.

[dfb]

L’équipe d’Allemagne espoirs vise ce dimanche soir (21h) sa troisième victoire en trois matchs à l’EURO des moins de 21 ans en Italie et à Saint-Marin. Un match nul face au voisin suffira pour conserver la première place du groupe B, synonyme de demi-finale et de qualification pour les prochains Jeux Olympiques.

Bilan : L’Allemagne U21 et l’Autriche U21 se sont déjà affrontés dix fois, avec un bilan nettement en faveur de la DFB : 9 victoires, 1 seul match nul datant du 26 avril 1983 (1-1), et 29 buts marqués. Seule la Finlande a perdu plus souvent contre l’Allemagne dans cette catégorie d’âge (11 fois).

Sans-faute : L’Allemagne n’a encore jamais gagné l’ensemble de ses matchs de poule lors d’un EURO U21. Avec une victoire contre l’Autriche ce soir, et après deux premières victoires contre le Danemark (3-1) et la Serbie (6-1), cela deviendrait le cas.

Kuntz dépasse Hrubesch : L’actuel sélectionneur Stefan Kuntz a d’ores et déjà dépassé le total de victoires de son illustre prédécesseur, Horst Hrubesch : 23 victoires en 31 matchs pour Kuntz, 22 en 37 matchs pour Hrubesch.

Duo de feu : Luca Waldschmidt et Marco Richter font des ravages en Italie. À eux deux, les attaquants totalisent 7 buts et 2 passes décisives depuis le début de la compétition. Waldschmidt a même inscrit un triplé lors du deuxième match contre la Serbie (6-1) ; seul Pierre Littbarski y était parvenu avant lui lors d’un EURO U21. C’était en 1982, en finale face à l’Angleterre (3-2).

Vétéran : Levin Öztunali en est à 28 sélections chez les U21, soit seulement trois de moins que le joueur le plus capé de la catégorie, Fabian Ernst (31 sélections). Néanmoins, même en cas de qualification pour la finale, le petit-fils d’Uwe Seeler ne pourra pas dépasser ce record.

Série en cours : L’Allemagne U21 est actuellement sur une série de 14 matchs sans défaite (12 victoires), la dernière datant d’octobre 2017 face à la Norvège (1-3). Sur ses 10 derniers matchs, l’Allemagne n’a concédé qu’un seul match nul : face à la France le 21 mars 2019 (2-2), et possède une moyenne de 3,1 buts par match.

Danger : L’Allemagne a tiré 42 fois au but lors des deux premiers matchs, soit deux fois plus que les Autrichiens (20 tirs). Ces derniers restent cependant réalistes, tant sur coup de pied arrêté (2 buts) que dans le jeu (3 buts).

Duel à distance avec le Danemark : L’Autriche pourra difficilement accrocher la première place du groupe B, mais peut encore se qualifier en finissant meilleur deuxième du tournoi. Pour cela, une victoire contre l’Allemagne sera impérative, car la France, deuxième du groupe C avec 6 points, est déjà en meilleure position. Le Danemark, qui possède également trois points au compteur, défiera la Serbie au même moment.

###more###