Actus

Wolfsburg remporte son cinquième Pokal de rang contre Fribourg

Devant les 17 048 spectateurs du Rhein-Energie Stadion, parmi lesquels le BundespräsidentFrank-Walter Steinmeier et la sélectionneuse de l’équipe d’Allemagne féminine Martina Voss-Tecklenburg, Wolfsburg eut fort à faire en finale face au SC Fribourg mais l'emporta finalement 1-0 (0-0). Ewa Pajor marqua le seul but de cette rencontre juste après la pause, après une première mi-temps pourtant dominée par les Fribourgeoises.

Une bonne entame de Fribourg

Dans le premier quart d’heure de jeu et après une perte de balle des Wolfsbourgeoises aux abords de leur surface, Anja Maike Hegenauer récupèra le ballon et tenta une frappe des 16 mètres qui effleura le poteau (9e). Inspirées, les Fribourgeoises poussèrent et sur un contre rondement mené, Sharon Beck excentrée côté gauche, dévissa sa frappe, gênée par le retour d’Anna Blässe dans ses pieds (36e).

Entre temps, Alexandra Popp avait amorcé le réveil du VfL, obligeant Lena Nuding à s’employer sur une frappe des 30 mètres (35e) ; avant que celle-ci ne soit de nouveau alertée quelques minutes plus tard, écartant, d’une parade réflexe, un geste retourné pourtant parfait de Pajor (42e).

Une Pajor virevoltante et décisive

Après la pause, les joueuses du VfL se montrèrent de plus en plus conquérant et se projetèrent rapidement vers l’avant comme à la 55e minute lorsqu’après s’être infiltrée dans la surface du SC, Harder se heurta au montant ; avant que Pajor, alors à la retombée du ballon, ne donne l’avantage aux Louves.

Par la suite, les occasions se multiplièrent pour les tenantes du titre mais ni Harder (57e, 64e, 68e), ni Pajor (75e, 86e), intenables dans ce match, ne permirent à leur équipe de prendre le large. Ce qui laissa ainsi encore un brin d’espoir aux joueuses du SC qui, dans les ultimes instants de cette finale, éprouvèrent toutefois bien du mal à porter le danger dans la surface Verte et Blanche. Un sixième trophée pour le VfL, le cinquième d’affilée.

[dfb]

Devant les 17 048 spectateurs du Rhein-Energie Stadion, parmi lesquels le BundespräsidentFrank-Walter Steinmeier et la sélectionneuse de l’équipe d’Allemagne féminine Martina Voss-Tecklenburg, Wolfsburg eut fort à faire en finale face au SC Fribourg mais l'emporta finalement 1-0 (0-0). Ewa Pajor marqua le seul but de cette rencontre juste après la pause, après une première mi-temps pourtant dominée par les Fribourgeoises.

Une bonne entame de Fribourg

Dans le premier quart d’heure de jeu et après une perte de balle des Wolfsbourgeoises aux abords de leur surface, Anja Maike Hegenauer récupèra le ballon et tenta une frappe des 16 mètres qui effleura le poteau (9e). Inspirées, les Fribourgeoises poussèrent et sur un contre rondement mené, Sharon Beck excentrée côté gauche, dévissa sa frappe, gênée par le retour d’Anna Blässe dans ses pieds (36e).

Entre temps, Alexandra Popp avait amorcé le réveil du VfL, obligeant Lena Nuding à s’employer sur une frappe des 30 mètres (35e) ; avant que celle-ci ne soit de nouveau alertée quelques minutes plus tard, écartant, d’une parade réflexe, un geste retourné pourtant parfait de Pajor (42e).

Une Pajor virevoltante et décisive

Après la pause, les joueuses du VfL se montrèrent de plus en plus conquérant et se projetèrent rapidement vers l’avant comme à la 55e minute lorsqu’après s’être infiltrée dans la surface du SC, Harder se heurta au montant ; avant que Pajor, alors à la retombée du ballon, ne donne l’avantage aux Louves.

Par la suite, les occasions se multiplièrent pour les tenantes du titre mais ni Harder (57e, 64e, 68e), ni Pajor (75e, 86e), intenables dans ce match, ne permirent à leur équipe de prendre le large. Ce qui laissa ainsi encore un brin d’espoir aux joueuses du SC qui, dans les ultimes instants de cette finale, éprouvèrent toutefois bien du mal à porter le danger dans la surface Verte et Blanche. Un sixième trophée pour le VfL, le cinquième d’affilée.

###more###