Actus

Werner : "Nous servir de ce tremplin pour la suite du tournoi"

Un match qu’il n’est sûrement pas près d'oublier : Timo Werner a été impliqué dans les deux buts de la Mannschaft hier soir à Sotchi lors de la victoire 2-1 face à la Suède. Auteur du centre au point de penalty repris par Marc Reus sur l’égalisation, l’attaquant du RB Leipzig a également obtenu la faute à l’origine du coup franc transformé par Toni Kroos. Le jeune joueur de 22 ans s’est confié à DFB.de à propos de ce match fou.

Question : Timo Werner, à quel point êtes-vous satisfait et surpris de l’issue de ce match ?

Timo Werner : Après l’ouverture du score de la Suède nous étions virtuellement éliminés. C’est vraiment un moment délicat mais nous sommes ensuite très bien rentrés dans la deuxième mi-temps en égalisant. Malgré le double carton jaune et l’expulsion de Jérôme Boateng nous n’avons pas abandonné et nous avons au contraire continué à jouer. Nous avions toujours l’espoir de pouvoir l’emporter.

Question : Comment avez-vous vécu le but victorieux de Toni Kroos ?

Timo Werner : Dans ce tournoi, il n’y pas de but normal. Ce sont soit des coups de pieds arrêtés, soit des CSC ou des buts de rêve. Et nous avons vu un nouveau but de rêve qui nous permet de rester en vie dans ce tournoi.

Question : L’équipe s’est créé énormément d’occasions mais n’arrivait pas à trouver le chemin des filets. La peur commençait-elle à se faire ressentir ?

Timo Werner : Oui, nous aurions pu mener 1-0 ou 2-0 au vu de nos occasions de but. Nous avons eu de bonnes opportunités devant les buts suédois mais cela ne rentrait pas. Nous avons été un peu malchanceux.

Question : Une telle victoire peut-elle avoir un nouvel impact sur l’équipe ?

Timo Werner : C’était un vrai soulagement dans les vestiaires à la fin du match. Beaucoup ont laissé éclater leur joie. Certains ne pouvaient ensuite même plus parler. J’ai presque eu les larmes aux yeux sur le terrain au moment du 2-1. Nous avons tout simplement mérité notre victoire.

Question : Cette victoire peut-elle amorcer un tournant dans cette compétition ?

Timo Werner : Elle doit en être un. Nous devons nous servir de ce tremplin pour poursuivre notre chemin dans la compétition.

Question : Que s’est-il passé dans les vestiaires à la mi-temps ? L’équipe est revenue comme métamorphosée sur le terrain.

Timo Werner : Nous avions seulement bien joué dans le premier quart d’heure. Après le but de la Suède, nous avons connu une mauvaise passe pendant dix minutes. Nous étions énervés et sous le choc. À la pause nous avons changé quelque chose, Mario Gomez en pointe et moi sur le côté. Nous avons eu une bonne attitude. Nous voulions gagner ce match et c’est ce que nous avons fait.

Question : Joachim Löw a-t-il haussé la voix à la mi-temps ?

Timo Werner : Oui mais sans être négatif, il a dit les choses de façon très positive. Il a vu que nous étions bien en place dans notre jeu et que le but des Suédois résultait d’une erreur de notre part.

Question :Comment vous êtes-vous sentis sur un côté ? Vous avez beaucoup apporté dans cette position.

Timo Werner : C'était ma mission et cela a bien fonctionné. L'équipe a pu inscrire deux buts. De ce point de vue là, je pense que je vais pouvoir bien dormir.

[DFB]

Un match qu’il n’est sûrement pas près d'oublier : Timo Werner a été impliqué dans les deux buts de la Mannschaft hier soir à Sotchi lors de la victoire 2-1 face à la Suède. Auteur du centre au point de penalty repris par Marc Reus sur l’égalisation, l’attaquant du RB Leipzig a également obtenu la faute à l’origine du coup franc transformé par Toni Kroos. Le jeune joueur de 22 ans s’est confié à DFB.de à propos de ce match fou.

Question : Timo Werner, à quel point êtes-vous satisfait et surpris de l’issue de ce match ?

Timo Werner : Après l’ouverture du score de la Suède nous étions virtuellement éliminés. C’est vraiment un moment délicat mais nous sommes ensuite très bien rentrés dans la deuxième mi-temps en égalisant. Malgré le double carton jaune et l’expulsion de Jérôme Boateng nous n’avons pas abandonné et nous avons au contraire continué à jouer. Nous avions toujours l’espoir de pouvoir l’emporter.

Question : Comment avez-vous vécu le but victorieux de Toni Kroos ?

Timo Werner : Dans ce tournoi, il n’y pas de but normal. Ce sont soit des coups de pieds arrêtés, soit des CSC ou des buts de rêve. Et nous avons vu un nouveau but de rêve qui nous permet de rester en vie dans ce tournoi.

Question : L’équipe s’est créé énormément d’occasions mais n’arrivait pas à trouver le chemin des filets. La peur commençait-elle à se faire ressentir ?

Timo Werner : Oui, nous aurions pu mener 1-0 ou 2-0 au vu de nos occasions de but. Nous avons eu de bonnes opportunités devant les buts suédois mais cela ne rentrait pas. Nous avons été un peu malchanceux.

Question : Une telle victoire peut-elle avoir un nouvel impact sur l’équipe ?

Timo Werner : C’était un vrai soulagement dans les vestiaires à la fin du match. Beaucoup ont laissé éclater leur joie. Certains ne pouvaient ensuite même plus parler. J’ai presque eu les larmes aux yeux sur le terrain au moment du 2-1. Nous avons tout simplement mérité notre victoire.

Question : Cette victoire peut-elle amorcer un tournant dans cette compétition ?

Timo Werner : Elle doit en être un. Nous devons nous servir de ce tremplin pour poursuivre notre chemin dans la compétition.

Question : Que s’est-il passé dans les vestiaires à la mi-temps ? L’équipe est revenue comme métamorphosée sur le terrain.

Timo Werner : Nous avions seulement bien joué dans le premier quart d’heure. Après le but de la Suède, nous avons connu une mauvaise passe pendant dix minutes. Nous étions énervés et sous le choc. À la pause nous avons changé quelque chose, Mario Gomez en pointe et moi sur le côté. Nous avons eu une bonne attitude. Nous voulions gagner ce match et c’est ce que nous avons fait.

Question : Joachim Löw a-t-il haussé la voix à la mi-temps ?

Timo Werner : Oui mais sans être négatif, il a dit les choses de façon très positive. Il a vu que nous étions bien en place dans notre jeu et que le but des Suédois résultait d’une erreur de notre part.

Question :Comment vous êtes-vous sentis sur un côté ? Vous avez beaucoup apporté dans cette position.

Timo Werner : C'était ma mission et cela a bien fonctionné. L'équipe a pu inscrire deux buts. De ce point de vue là, je pense que je vais pouvoir bien dormir.

###more###