Actus

Werner : "Nous nous sommes comportés comme une équipe"

La tension était à son comble mais le soulagement a été immense après le but libérateur de Toni Kroos face à la Suède. Les joueurs de la Mannschaft ont pu hier profiter d’une journée de repos bien mérité avant de se reconcentrer sur le match de mercredi face à la Corée du Sud (16h).

Avant de reprendre l’entraînement cet après-midi à 16h, Marco Reus, élu homme du match face à la Suède, et Timo Werner, classé troisième, ont répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. Extraits.

Timo Werner à propos de …

… l’impact de cette victoire in extremis : On a vu et entendu à quel point les gens ont célébré cette victoire. Pour nous c’était la même chose, j’ai vécu ça comme quelque chose d’unique. Une victoire 2-1 à la dernière minute de plus en infériorité numérique alors que nous étions à ce moment-là éliminés. Nous nous sommes encore plus comportés comme une équipe. Nous avons entendu beaucoup de choses de négatives à propos de nous, on nous reprochait même un manque d’esprit d’équipe mais ce match a démontré que nous étions une équipe et que nous nous battions les uns pour les autres jusqu’à la dernière minute.

… du but victorieux face à la Suède : La dernière minute a été forte en émotion. Ce coup franc était notre dernière chance d’égaliser. Je n’ai pas pu aller célébrer le but car j’étais épuisé physiquement mais je me suis effondré et j’ai célébré ce but sur la pelouse.

… du nombre de champions du monde dans le onze de départ : Nous sommes une équipe au sein de laquelle chacun a ses propres qualités. Chaque joueur est capable d’avoir un rôle important dans l’équipe. Je ne pense qu’on ne devrait pas réduire un joueur à son palmarès.

… sa performance sur l’aile : Je suis attaquant c’est pourquoi je préfère naturellement évoluer sur le front de l’attaque mais contre des équipes comme la Suède c’est souvent plus facile pour moi si j’arrive avec plus d’élan, je peux ainsi mettre un peu plus de tempo dans mon jeu.

… des mots de Manuel Neuer après le but encaissé : Il faut dire que Manuel est un personnage comme on en voit très rarement. En tant que gardien de but il dégage énormément de calme et de sérénité. Cela a notamment été d’une grande aide pour la défense dans cette situation.

… Mario Gomez : Il me soutient énormément. Il est le premier à mes donner des conseils. Il fait partie des plus vieux de l’équipe et il m’a encouragé quand tout n’allait pas très bien pour moi.

… Marco Reus : Il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur ses qualités. Je m’entends très bien avec lui sur et en dehors du terrain.

Marco Reus à propos de :

… son rêve accompli de disputer une Coupe du Monde : Sur le plan personnel c’est un soulagement de pouvoir enfin participer à une grande compétition et de pouvoir y avoir du temps de jeu. J’essaie d’aider l’équipe afin d’aller le plus loin possible.

… son match face à la Suède : Nous savions qu’un match nul ne serait pas suffisant. Nous voulions et devions absolument gagner. Même en infériorité numérique, nous avons continué de croire en nous. Lors d’une grande compétition, nous avons également besoin d’un peu de réussite et c’est ce que nous avons provoqué en deuxième mi-temps.

… de l’entente dans le jeu avec Timo Werner : Nous sommes libres dans le jeu en ce qui concerne les positions, l’important est que ces positions soient occupées. Le fait de changer et d’être flexible au niveau des positions peut, je pense, apporter de la confusion chez l’adversaire. Ce fut une bonne décision de positionner Timo sur l’aile gauche en seconde mi-temps. Nous nous sommes créé beaucoup d’occasions grâce à lui. Nous avons vu ce dont est capable Timo en un-contre-un. Il peut être un redoutable atout offensif pour nous.

… l’éventualité d’un tirage au sort pour se qualifier : Nous devons faire ce que nous avons à faire. Nous devons l’emporter face à la Corée du Sud et pas seulement sur un de score 1-0, un score plus élevé serait idéal. C’est un cas de figure assez délicat, si cela devait arriver. C’est un peu bizarre de se dire que pouvez suivre un tirage au sort depuis n’importe où à la télé et que les joueurs sont malheureusement impuissants dans cette décision.

… des nombreux changements dans l’équipe : Le sélectionneur nous a dit avant la Coupe du Monde que nous étions 23 joueurs et que nous avions tous de très grandes qualités. Cela s’est vérifié lors du match face à la Suède. Les joueurs qui n’avaient pas joué lors du premier match ont montré qu’ils pouvaient eux aussi aider l’équipe.

… du but de la victoire à la dernière minute : J’espère que c’est un tournant qui va nous permettre de gagner en confiance pour le prochain match et de jouer plus librement.

… d’une possible élimination en tant que tenant du titre : Soyez assurés que nous allons tout faire pour que cela ne se produise pas. Les Sud-coréens vont beaucoup évoluer en contre, ils mettent plus de mouvement dans leur jeu que les Suédois qui eux font plus preuve de solidité, mais je suis sûr que le sélectionneur va trouver un plan pour nous pour réagir face à cette équipe.

[DFB ]

La tension était à son comble mais le soulagement a été immense après le but libérateur de Toni Kroos face à la Suède. Les joueurs de la Mannschaft ont pu hier profiter d’une journée de repos bien mérité avant de se reconcentrer sur le match de mercredi face à la Corée du Sud (16h).

Avant de reprendre l’entraînement cet après-midi à 16h, Marco Reus, élu homme du match face à la Suède, et Timo Werner, classé troisième, ont répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. Extraits.

Timo Werner à propos de …

… l’impact de cette victoire in extremis : On a vu et entendu à quel point les gens ont célébré cette victoire. Pour nous c’était la même chose, j’ai vécu ça comme quelque chose d’unique. Une victoire 2-1 à la dernière minute de plus en infériorité numérique alors que nous étions à ce moment-là éliminés. Nous nous sommes encore plus comportés comme une équipe. Nous avons entendu beaucoup de choses de négatives à propos de nous, on nous reprochait même un manque d’esprit d’équipe mais ce match a démontré que nous étions une équipe et que nous nous battions les uns pour les autres jusqu’à la dernière minute.

… du but victorieux face à la Suède : La dernière minute a été forte en émotion. Ce coup franc était notre dernière chance d’égaliser. Je n’ai pas pu aller célébrer le but car j’étais épuisé physiquement mais je me suis effondré et j’ai célébré ce but sur la pelouse.

… du nombre de champions du monde dans le onze de départ : Nous sommes une équipe au sein de laquelle chacun a ses propres qualités. Chaque joueur est capable d’avoir un rôle important dans l’équipe. Je ne pense qu’on ne devrait pas réduire un joueur à son palmarès.

… sa performance sur l’aile : Je suis attaquant c’est pourquoi je préfère naturellement évoluer sur le front de l’attaque mais contre des équipes comme la Suède c’est souvent plus facile pour moi si j’arrive avec plus d’élan, je peux ainsi mettre un peu plus de tempo dans mon jeu.

… des mots de Manuel Neuer après le but encaissé : Il faut dire que Manuel est un personnage comme on en voit très rarement. En tant que gardien de but il dégage énormément de calme et de sérénité. Cela a notamment été d’une grande aide pour la défense dans cette situation.

… Mario Gomez : Il me soutient énormément. Il est le premier à mes donner des conseils. Il fait partie des plus vieux de l’équipe et il m’a encouragé quand tout n’allait pas très bien pour moi.

… Marco Reus : Il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur ses qualités. Je m’entends très bien avec lui sur et en dehors du terrain.

Marco Reus à propos de :

… son rêve accompli de disputer une Coupe du Monde : Sur le plan personnel c’est un soulagement de pouvoir enfin participer à une grande compétition et de pouvoir y avoir du temps de jeu. J’essaie d’aider l’équipe afin d’aller le plus loin possible.

… son match face à la Suède : Nous savions qu’un match nul ne serait pas suffisant. Nous voulions et devions absolument gagner. Même en infériorité numérique, nous avons continué de croire en nous. Lors d’une grande compétition, nous avons également besoin d’un peu de réussite et c’est ce que nous avons provoqué en deuxième mi-temps.

… de l’entente dans le jeu avec Timo Werner : Nous sommes libres dans le jeu en ce qui concerne les positions, l’important est que ces positions soient occupées. Le fait de changer et d’être flexible au niveau des positions peut, je pense, apporter de la confusion chez l’adversaire. Ce fut une bonne décision de positionner Timo sur l’aile gauche en seconde mi-temps. Nous nous sommes créé beaucoup d’occasions grâce à lui. Nous avons vu ce dont est capable Timo en un-contre-un. Il peut être un redoutable atout offensif pour nous.

… l’éventualité d’un tirage au sort pour se qualifier : Nous devons faire ce que nous avons à faire. Nous devons l’emporter face à la Corée du Sud et pas seulement sur un de score 1-0, un score plus élevé serait idéal. C’est un cas de figure assez délicat, si cela devait arriver. C’est un peu bizarre de se dire que pouvez suivre un tirage au sort depuis n’importe où à la télé et que les joueurs sont malheureusement impuissants dans cette décision.

… des nombreux changements dans l’équipe : Le sélectionneur nous a dit avant la Coupe du Monde que nous étions 23 joueurs et que nous avions tous de très grandes qualités. Cela s’est vérifié lors du match face à la Suède. Les joueurs qui n’avaient pas joué lors du premier match ont montré qu’ils pouvaient eux aussi aider l’équipe.

… du but de la victoire à la dernière minute : J’espère que c’est un tournant qui va nous permettre de gagner en confiance pour le prochain match et de jouer plus librement.

… d’une possible élimination en tant que tenant du titre : Soyez assurés que nous allons tout faire pour que cela ne se produise pas. Les Sud-coréens vont beaucoup évoluer en contre, ils mettent plus de mouvement dans leur jeu que les Suédois qui eux font plus preuve de solidité, mais je suis sûr que le sélectionneur va trouver un plan pour nous pour réagir face à cette équipe.

###more###