Actus

U20 : Prendre les trois points contre la Chine

Les U20 allemandes aimeraient, aujourd’hui (à partir de 13h30 sur Eurosport et Eurosport 2), faire un pas déterminant vers les quarts de finale de la Coupe du monde en France, à l’occasion de leur deuxième match de groupe contre la Chine, à Saint-Malo. Les deux équipes ont démarré la compétition par une victoire. L’équipe de Maren Meinert a battu le Nigéria 1-0 tandis que les Chinoises l’ont emporté 2-1 contre Haïti.

Les joueuses allemandes sont concentrées et l’ambiance est positive. « Toute l’équipe a hâte de disputer ce match contre la Chine », a déclaré Tanja Pawollek. « Nous sommes bien entrées dans cette Coupe du monde et voulons prendre nos trois prochains points contre la Chine. On voit à l’entraînement que l’équipe est bien impliquée et qu’elle a envie de disputer le prochain match. »

La défenseure centrale du 1. FFC Francfort a ajouté : « Les Chinoises ont une équipe joueuse et agile mais qui n’est pas aussi robuste que le Nigéria. Le match ne sera pas facile mais nous allons tout donner pour remporter ce deuxième match de poule. »

Wiegmann : « Rester compactes et maintenir une pression »

L’entraîneuse adjoint Bettina Wiegmann met en garde contre les troisièmes de la Coupe d’Asie U19 : « Les Chinoises ont une équipe expérimentée et organisée. Elles essaient constamment de combiner du milieu de terrain vers l’avant ou de jouer devant la ligne défensive, de passer le ballon et ensuite de jouer sur les positions extérieures. Nous devons faire attention à cela. »

Et Wiegmann sait comment y parvenir : « Il est important que nous restions compactes et que nous défendions bien. Nous sommes sûres que nous aurons plusieurs situations car les Chinoises laissent toujours des espaces à leurs adversaires. »

À l’entraînement, l’accent a été mis sur les duels à venir contre les doubles vice-championnes du monde comme l’explique l'entraîneuse adjoint : « Lors des derniers entraînements, nous nous sommes encore une fois entraînées à mettre la pression sur la défense adverse avec le ballon, afin que la dernière passe, qui est venue trop rarement contre le Nigeria, aboutisse mieux. »

[dfb]

Les U20 allemandes aimeraient, aujourd’hui (à partir de 13h30 sur Eurosport et Eurosport 2), faire un pas déterminant vers les quarts de finale de la Coupe du monde en France, à l’occasion de leur deuxième match de groupe contre la Chine, à Saint-Malo. Les deux équipes ont démarré la compétition par une victoire. L’équipe de Maren Meinert a battu le Nigéria 1-0 tandis que les Chinoises l’ont emporté 2-1 contre Haïti.

Les joueuses allemandes sont concentrées et l’ambiance est positive. « Toute l’équipe a hâte de disputer ce match contre la Chine », a déclaré Tanja Pawollek. « Nous sommes bien entrées dans cette Coupe du monde et voulons prendre nos trois prochains points contre la Chine. On voit à l’entraînement que l’équipe est bien impliquée et qu’elle a envie de disputer le prochain match. »

La défenseure centrale du 1. FFC Francfort a ajouté : « Les Chinoises ont une équipe joueuse et agile mais qui n’est pas aussi robuste que le Nigéria. Le match ne sera pas facile mais nous allons tout donner pour remporter ce deuxième match de poule. »

Wiegmann : « Rester compactes et maintenir une pression »

L’entraîneuse adjoint Bettina Wiegmann met en garde contre les troisièmes de la Coupe d’Asie U19 : « Les Chinoises ont une équipe expérimentée et organisée. Elles essaient constamment de combiner du milieu de terrain vers l’avant ou de jouer devant la ligne défensive, de passer le ballon et ensuite de jouer sur les positions extérieures. Nous devons faire attention à cela. »

Et Wiegmann sait comment y parvenir : « Il est important que nous restions compactes et que nous défendions bien. Nous sommes sûres que nous aurons plusieurs situations car les Chinoises laissent toujours des espaces à leurs adversaires. »

À l’entraînement, l’accent a été mis sur les duels à venir contre les doubles vice-championnes du monde comme l’explique l'entraîneuse adjoint : « Lors des derniers entraînements, nous nous sommes encore une fois entraînées à mettre la pression sur la défense adverse avec le ballon, afin que la dernière passe, qui est venue trop rarement contre le Nigeria, aboutisse mieux. »