Actus

Suspension confirmée pour Nils Petersen

Le tribunal sportif de la Fédération allemande de football (DFB) a rejeté la demande de levée de suspension émanant du joueur Nils Petersen (SC Fribourg) suite à son exclusion du match de Bundesliga face au FC Schalke 04 samedi dernier. La suspension automatique du joueur pour un match de championnat est donc confirmée.

Hans E. Lorenz, président du tribunal sportif, a déclaré à l’issue des délibérations à Francfort : « D’après le règlement de la DFB, l’annulation d’une exclusion faisant suite à un deuxième carton jaune n’est possible qu’en cas d’erreur manifeste de l’arbitre. Dans le cas présent, il s’agit d’une erreur manifeste du joueur, pas de l’arbitre. »

Nils Petersen, vice-champion olympique avec l’Allemagne en 2016, avait écopé d’un carton jaune à la 64e minute de jeu avant d’en recevoir un deuxième à la 67e, synonyme d’expulsion par l’arbitre Tobias Stieler. Le joueur avait demandé la levée de sa suspension automatique en prétendant ne pas avoir su qu’il avait déjà écopé d’un premier carton jaune, ce dernier lui ayant été adressé dans son dos.

[dfb]

Le tribunal sportif de la Fédération allemande de football (DFB) a rejeté la demande de levée de suspension émanant du joueur Nils Petersen (SC Fribourg) suite à son exclusion du match de Bundesliga face au FC Schalke 04 samedi dernier. La suspension automatique du joueur pour un match de championnat est donc confirmée.

Hans E. Lorenz, président du tribunal sportif, a déclaré à l’issue des délibérations à Francfort : « D’après le règlement de la DFB, l’annulation d’une exclusion faisant suite à un deuxième carton jaune n’est possible qu’en cas d’erreur manifeste de l’arbitre. Dans le cas présent, il s’agit d’une erreur manifeste du joueur, pas de l’arbitre. »

Nils Petersen, vice-champion olympique avec l’Allemagne en 2016, avait écopé d’un carton jaune à la 64e minute de jeu avant d’en recevoir un deuxième à la 67e, synonyme d’expulsion par l’arbitre Tobias Stieler. Le joueur avait demandé la levée de sa suspension automatique en prétendant ne pas avoir su qu’il avait déjà écopé d’un premier carton jaune, ce dernier lui ayant été adressé dans son dos.

###more###