Actus

SheBelieves Cup : les adversaires de l'Allemagne

Des confrontations de très haut niveau attendent la Nationalmannschaft féminine lors de la SheBelieves Cup qui débute vendredi aux États-Unis. Les Américaines, triples championnes du monde en titre et n°1 au classement FIFA, accueillent les joueuses allemandes, deuxièmes de ce classement, ainsi que les Anglaises (troisièmes) et les Françaises (sixièmes) pour disputer ce tournoi.

Les joueuses de Steffi Jones font leur entrée en lice dans la nuit de jeudi à vendredi face au pays hôte de la compétition à Colombus dans l’Ohio (coup d’envoi 1h). À moins de 24 heures de cette première confrontation, DFB.de met un coup de projecteur sur le premier adversaire de la Nationalmannschaft : les États-Unis.

USA : place à la jeunesse

Fin janvier, la sélection américaine s’est imposée à San Diego face aux vice-championnes d’Europe danoise sur le score de 5-1. La sélectionneuse Jill Ellis poursuit le renouvellement de l’équipe américaine en y intégrant de très jeunes joueuses dans l’optique de la Coupe du Monde 2019. Tierna Davidson (Standford University) et Savannah McCaskill (Boston Breakers), toutes deux âgées de 19 ans, ont fait leurs débuts en sélection à cette occasion. Alex Morgan est toujours la capitaine de la Team USA qui pourra compter sur l’expérience de l’attaquante d’Orlando Pride, auteur de 81 buts en 135 sélections. Carli Lloyd, 35 ans, sera quant à elle la joueuse la plus âgée et la plus capée du groupe du haut de ses 247 sélections. L’équipe de Jill Ellis devra cependant se passer des services d’une autre joueuse expérimentée : Becky Sauerbrunn (136 sélections) manque à l’appel en raison d’une blessure. Huit joueuses ayant disputé moins de 10 matchs avec la sélection ont été appelées pour disputer cette SheBelieves Cup. La plupart d’entre elles évoluent encore dans le championnat universitaire américain.

Si l’objectif affiché est de remporter la Coupe du Monde en France en octobre prochain, Jill Ellis et ses joueuses nourrissent de grandes ambitions pour cette compétition qu’elles disputent à domicile et attendent déjà les Allemandes de pied ferme : « Nous sommes extrêmement impatientes de jouer ce match d’ouverture face à l’Allemagne à Colombus » a déclaré la sélectionneuse Jill Ellis.

[DFB ]

Des confrontations de très haut niveau attendent la Nationalmannschaft féminine lors de la SheBelieves Cup qui débute vendredi aux États-Unis. Les Américaines, triples championnes du monde en titre et n°1 au classement FIFA, accueillent les joueuses allemandes, deuxièmes de ce classement, ainsi que les Anglaises (troisièmes) et les Françaises (sixièmes) pour disputer ce tournoi.

Les joueuses de Steffi Jones font leur entrée en lice dans la nuit de jeudi à vendredi face au pays hôte de la compétition à Colombus dans l’Ohio (coup d’envoi 1h). À moins de 24 heures de cette première confrontation, DFB.de met un coup de projecteur sur le premier adversaire de la Nationalmannschaft : les États-Unis.

USA : place à la jeunesse

Fin janvier, la sélection américaine s’est imposée à San Diego face aux vice-championnes d’Europe danoise sur le score de 5-1. La sélectionneuse Jill Ellis poursuit le renouvellement de l’équipe américaine en y intégrant de très jeunes joueuses dans l’optique de la Coupe du Monde 2019. Tierna Davidson (Standford University) et Savannah McCaskill (Boston Breakers), toutes deux âgées de 19 ans, ont fait leurs débuts en sélection à cette occasion. Alex Morgan est toujours la capitaine de la Team USA qui pourra compter sur l’expérience de l’attaquante d’Orlando Pride, auteur de 81 buts en 135 sélections. Carli Lloyd, 35 ans, sera quant à elle la joueuse la plus âgée et la plus capée du groupe du haut de ses 247 sélections. L’équipe de Jill Ellis devra cependant se passer des services d’une autre joueuse expérimentée : Becky Sauerbrunn (136 sélections) manque à l’appel en raison d’une blessure. Huit joueuses ayant disputé moins de 10 matchs avec la sélection ont été appelées pour disputer cette SheBelieves Cup. La plupart d’entre elles évoluent encore dans le championnat universitaire américain.

Si l’objectif affiché est de remporter la Coupe du Monde en France en octobre prochain, Jill Ellis et ses joueuses nourrissent de grandes ambitions pour cette compétition qu’elles disputent à domicile et attendent déjà les Allemandes de pied ferme : « Nous sommes extrêmement impatientes de jouer ce match d’ouverture face à l’Allemagne à Colombus » a déclaré la sélectionneuse Jill Ellis.