Actus

Sara Däbritz : « Heureuse d’être de retour à 100% »

La grosse affiche de Bundesliga féminine ce weekend a opposé le SC Fribourg et le Bayern Munich (victoire 2-0 des Fribourgeoises), désormais respectivement deuxième et troisième du championnat. Un match encore plus spécial pour l’international allemande Sara Däbritz, qui évolue aujourd’hui sous les couleurs du Bayern après trois saisons passées dans le Brisgau.

En interview exclusive pour DFB.de avant le match, Sara Däbritz a évoqué ce duel de haut de tableau ainsi que les échéances prochaines de l’équipe d’Allemagne, qui dispute son premier match de la She Believes Cup dans moins d’une semaine. Elle y affrontera les États-Unis, l’Angleterre et la France.

DFB.de : Madame Däbritz, comment vous sentez-vous quand vous affrontez votre ancien club ?

Sara Däbritz :C’est toujours un moment particulier pour moi, parce que j’ai vécu de très belles choses là-bas. Je suis impatiente d’y retourner et de revoir tous ces visages familiers. Mais ce match a aussi son importance sportive. Nous sommes tous les deux dans les trois premiers, c’est un match choc de ce championnat. Il y aura du suspense.

DFB.de :Une victoire vous permettrait de distancer Fribourg…

Sara Däbritz :C’est notre objectif. Nous sommes sur-motivées et voulons remporter ces trois points. Nous avons perdu le match aller 1-0, nous voulons donc à tout prix la victoire cette fois-ci.

DFB.de :Fribourg compte 26 points au classement général, le Bayern 28. Laquelle des deux équipes est la plus en forme ?

Sara Däbritz :Le weekend dernier s’est bien passé pour nous, avec une victoire contre Essen et une défaite surprise de Fribourg contre Duisbourg, ce qui nous a permis de grimper à la deuxième place. Nous voulons désormais agrandir cet écart et rester près de Wolfsbourg. Les prochains matchs sont tous importants, la phase décisive de la saison débute petit à petit.

DFB.de :Comment voyez-vous la progression du football féminin à Fribourg depuis votre départ en 2015 ?

Sara Däbritz : Le SC Fribourg a beaucoup progressé ces dernières années. Le club possède désormais une équipe capable de jouer les premiers rôles. Le travail réalisé là-bas est excellent. L’équipe est habituée à jouer ensemble, possède un bon mélange de joueuses expérimentées et jeunes. Nous devrons tout donner, mais je sais que nous avons les qualités pour gagner.

DFB.de : Comment avez-vous vécu ces années passées à Fribourg ?

Sara Däbritz :J’y repense avec plaisir. J’y ai posé la première pierre de ma carrière. Avant de venir à Fribourg, je jouais dans une équipe de garçons. Fribourg a donc été ma première équipe féminine. J’ai pu engranger beaucoup d’expérience, ce qui était très important quand j’étais aussi jeune. J’y ai mûri professionnellement et humainement jusqu’à me sentir prête pour aller au Bayern. Tout s’est parfaitement bien passé jusqu’ici dans mon parcours.

DFB.de :Vous êtes désormais à Munich depuis deux ans et demi. Vous vous y plaisez ?

Sara Däbritz : J’aime beaucoup le Bayern Munich. Jouer le haut de tableau est un objectif et nous avons été sacrées championnes d’Allemagne dès ma première année. J’ai énormément progressé depuis mon arrivée ici. Le nouveau Campus du Bayern nous permet de nous entraîner dans des conditions excellentes et nous ne manquons de rien. Nous prenons du plaisir.

DFB.de :Ce transfert a-t-il été pour vous un retour aux sources ?

Sara Däbritz :C’est une bonne chose même si ce n’était pas la raison principale de venir ici. Je suis Bavaroise et c’est agréable de vivre plus près de sa famille et de ses amis. J’ai souvent de la visite. Dans l’équipe aussi, tout se déroule à merveille. Et je suis heureuse d’être de retour à 100% de mes capacités.

DFB.de :Après le match contre Fribourg, vous allez rejoindre l’équipe d’Allemagne afin de disputer la She Believes Cup aux USA.

Sara Däbritz :À cause de ma blessure, j’étais absente de la sélection pendant presque six mois. Je suis très heureuse d’y retourner désormais et j’attends le tournoi avec impatience. Nous allons affronter les meilleures nations du monde. Les USA, la France et l’Angleterre vont nous obliger à tout donner, ce qui nous fera progresser.

[dfb]

La grosse affiche de Bundesliga féminine ce weekend a opposé le SC Fribourg et le Bayern Munich (victoire 2-0 des Fribourgeoises), désormais respectivement deuxième et troisième du championnat. Un match encore plus spécial pour l’international allemande Sara Däbritz, qui évolue aujourd’hui sous les couleurs du Bayern après trois saisons passées dans le Brisgau.

En interview exclusive pour DFB.de avant le match, Sara Däbritz a évoqué ce duel de haut de tableau ainsi que les échéances prochaines de l’équipe d’Allemagne, qui dispute son premier match de la She Believes Cup dans moins d’une semaine. Elle y affrontera les États-Unis, l’Angleterre et la France.

DFB.de : Madame Däbritz, comment vous sentez-vous quand vous affrontez votre ancien club ?

Sara Däbritz :C’est toujours un moment particulier pour moi, parce que j’ai vécu de très belles choses là-bas. Je suis impatiente d’y retourner et de revoir tous ces visages familiers. Mais ce match a aussi son importance sportive. Nous sommes tous les deux dans les trois premiers, c’est un match choc de ce championnat. Il y aura du suspense.

DFB.de :Une victoire vous permettrait de distancer Fribourg…

Sara Däbritz :C’est notre objectif. Nous sommes sur-motivées et voulons remporter ces trois points. Nous avons perdu le match aller 1-0, nous voulons donc à tout prix la victoire cette fois-ci.

DFB.de :Fribourg compte 26 points au classement général, le Bayern 28. Laquelle des deux équipes est la plus en forme ?

Sara Däbritz :Le weekend dernier s’est bien passé pour nous, avec une victoire contre Essen et une défaite surprise de Fribourg contre Duisbourg, ce qui nous a permis de grimper à la deuxième place. Nous voulons désormais agrandir cet écart et rester près de Wolfsbourg. Les prochains matchs sont tous importants, la phase décisive de la saison débute petit à petit.

DFB.de :Comment voyez-vous la progression du football féminin à Fribourg depuis votre départ en 2015 ?

Sara Däbritz : Le SC Fribourg a beaucoup progressé ces dernières années. Le club possède désormais une équipe capable de jouer les premiers rôles. Le travail réalisé là-bas est excellent. L’équipe est habituée à jouer ensemble, possède un bon mélange de joueuses expérimentées et jeunes. Nous devrons tout donner, mais je sais que nous avons les qualités pour gagner.

DFB.de : Comment avez-vous vécu ces années passées à Fribourg ?

Sara Däbritz :J’y repense avec plaisir. J’y ai posé la première pierre de ma carrière. Avant de venir à Fribourg, je jouais dans une équipe de garçons. Fribourg a donc été ma première équipe féminine. J’ai pu engranger beaucoup d’expérience, ce qui était très important quand j’étais aussi jeune. J’y ai mûri professionnellement et humainement jusqu’à me sentir prête pour aller au Bayern. Tout s’est parfaitement bien passé jusqu’ici dans mon parcours.

DFB.de :Vous êtes désormais à Munich depuis deux ans et demi. Vous vous y plaisez ?

Sara Däbritz : J’aime beaucoup le Bayern Munich. Jouer le haut de tableau est un objectif et nous avons été sacrées championnes d’Allemagne dès ma première année. J’ai énormément progressé depuis mon arrivée ici. Le nouveau Campus du Bayern nous permet de nous entraîner dans des conditions excellentes et nous ne manquons de rien. Nous prenons du plaisir.

DFB.de :Ce transfert a-t-il été pour vous un retour aux sources ?

Sara Däbritz :C’est une bonne chose même si ce n’était pas la raison principale de venir ici. Je suis Bavaroise et c’est agréable de vivre plus près de sa famille et de ses amis. J’ai souvent de la visite. Dans l’équipe aussi, tout se déroule à merveille. Et je suis heureuse d’être de retour à 100% de mes capacités.

DFB.de :Après le match contre Fribourg, vous allez rejoindre l’équipe d’Allemagne afin de disputer la She Believes Cup aux USA.

Sara Däbritz :À cause de ma blessure, j’étais absente de la sélection pendant presque six mois. Je suis très heureuse d’y retourner désormais et j’attends le tournoi avec impatience. Nous allons affronter les meilleures nations du monde. Les USA, la France et l’Angleterre vont nous obliger à tout donner, ce qui nous fera progresser.

###more###