Actus

Rüdiger : « Je me suis battu pour revenir »

Après une solide performance mardi soir en Premier League contre Norwich City (1-0), Antonio Rüdiger devrait selon toute vraisemblance être titularisé en demi-finale de la FA Cup ce dimanche (19h), face à Manchester United. L’occasion de prendre des nouvelles du défenseur de 27 ans, longtemps blessé cette saison. Retrouvez ici notre entretien exclusif pour DFB.de avec le joueur de Chelsea et de la Mannschaft.

DFB.de : La demi-finale de coupe d’Angleterre entre Chelsea et Manchester United est très attendue dans tout le pays, mais aura lieu dans un stade de Wembley sans spectateurs. En 2018, vous aviez battu les Mancuniens en finale dans ce stade, et aviez été élu homme du match. À quel scénario vos attendez-vous cette année ?

Antonio Rüdiger : J’ai hâte de jouer ce match. Manchester est en très grande forme. Ils n’ont tout de même plus perdu depuis 18 ou 19 matchs, et nous ont battus deux fois en championnat. Ils auront le plein de confiance, et ce sera un vrai combat. De notre côté, Olivier Giroud s’est remis à marquer, et ça nous fait beaucoup de bien. Il a su revenir alors que beaucoup avaient fait une croix sur lui.

DFB.de : En championnat, vous êtes en bonne position pour vous requalifier en Ligue des champions. Comment jugez-vous cette saison pour Chelsea et pour vous-même ?

Antonio Rüdiger :Nous sommes bien partis, mais il nous reste encore deux matchs difficiles à disputer face à Liverpool et Wolverhampton. Nous avons notre destin entre les mains, c’est une bonne chose. Peu de gens nous voyaient occuper la troisième place à ce moment de la saison. Nous avons certes perdu quelques points inutilement, mais nous avons globalement de quoi être satisfaits. D’un point de vue personnel, la saison n’avait pas bien démarré, car j’ai connu quelques blessures et autres pépins physiques. Je me suis battu pour revenir dans l’équipe, mais je n’ai pas encore retrouvé la force que j’avais avant. Je veux et je dois encore y travailler.

DFB.de : Contre Norwich cette semaine, vous avez tout de même effectué 129 passes au total, réussies à 92%...

Antonio Rüdiger :Je l’ignorais. Mais j’avais effectivement l’impression d’avoir touché beaucoup de ballons.

DFB.de : Plus que d’habitude ?

Antonio Rüdiger : Non. Au cours de la saison 2018/2019, j’effectuais plus de 100 passes lors de la plupart de mes matchs.

DFB.de : Quand vous jouez, on vous voit souvent réussir à stopper proprement le ballon face à un attaquant qui dribble près de vous, sans faire faute, et sans tomber.

Antonio Rüdiger : C’est vrai. Mais ça fait partie du jeu. C’est une question d’intuition, de sensation. On réfléchit à une manière de résoudre un problème, et heureusement, je ne manque pas de vitesse. Je suis donc rarement amené à intervenir au sol, et je sais trouver des solutions en défendant debout. Si je tacle, c’est que je suis à 100% sûr de prendre le ballon. Ça fait partie de mes qualités depuis longtemps. Auparavant, je maîtrisais un peu moins bien mon geste, j’étais jeune et je voulais tout montrer à chaque duel. Aujourd’hui, j’ai plus d’expérience.

DFB.de : Quels sont vos prochains objectifs avec la sélection nationale ?

Antonio Rüdiger : Pour l’instant, le plus important pour moi est de rester en bonne santé.

DFB.de : Pensez-vous l’équipe d’Allemagne capable de remporter l’EURO en 2021 ?

Antonio Rüdiger : Nous avons beaucoup de jeunes joueurs de qualité, c’est indéniable. C’est peut-être une bonne chose pour nous que le tournoi soit reporté à cause du coronavirus. Niklas Süle va revenir, Leroy Sané aussi. Nous verrons comment les choses évoluent durant l’année qui vient. Mais en toute honnêteté, nous ne faisons pas partie des grands favoris. Selon moi, certaines sélections nationales ont encore un peu d’avance sur nous.

[dfb]

Après une solide performance mardi soir en Premier League contre Norwich City (1-0), Antonio Rüdiger devrait selon toute vraisemblance être titularisé en demi-finale de la FA Cup ce dimanche (19h), face à Manchester United. L’occasion de prendre des nouvelles du défenseur de 27 ans, longtemps blessé cette saison. Retrouvez ici notre entretien exclusif pour DFB.de avec le joueur de Chelsea et de la Mannschaft.

DFB.de : La demi-finale de coupe d’Angleterre entre Chelsea et Manchester United est très attendue dans tout le pays, mais aura lieu dans un stade de Wembley sans spectateurs. En 2018, vous aviez battu les Mancuniens en finale dans ce stade, et aviez été élu homme du match. À quel scénario vos attendez-vous cette année ?

Antonio Rüdiger : J’ai hâte de jouer ce match. Manchester est en très grande forme. Ils n’ont tout de même plus perdu depuis 18 ou 19 matchs, et nous ont battus deux fois en championnat. Ils auront le plein de confiance, et ce sera un vrai combat. De notre côté, Olivier Giroud s’est remis à marquer, et ça nous fait beaucoup de bien. Il a su revenir alors que beaucoup avaient fait une croix sur lui.

DFB.de : En championnat, vous êtes en bonne position pour vous requalifier en Ligue des champions. Comment jugez-vous cette saison pour Chelsea et pour vous-même ?

Antonio Rüdiger :Nous sommes bien partis, mais il nous reste encore deux matchs difficiles à disputer face à Liverpool et Wolverhampton. Nous avons notre destin entre les mains, c’est une bonne chose. Peu de gens nous voyaient occuper la troisième place à ce moment de la saison. Nous avons certes perdu quelques points inutilement, mais nous avons globalement de quoi être satisfaits. D’un point de vue personnel, la saison n’avait pas bien démarré, car j’ai connu quelques blessures et autres pépins physiques. Je me suis battu pour revenir dans l’équipe, mais je n’ai pas encore retrouvé la force que j’avais avant. Je veux et je dois encore y travailler.

DFB.de : Contre Norwich cette semaine, vous avez tout de même effectué 129 passes au total, réussies à 92%...

Antonio Rüdiger :Je l’ignorais. Mais j’avais effectivement l’impression d’avoir touché beaucoup de ballons.

DFB.de : Plus que d’habitude ?

Antonio Rüdiger : Non. Au cours de la saison 2018/2019, j’effectuais plus de 100 passes lors de la plupart de mes matchs.

DFB.de : Quand vous jouez, on vous voit souvent réussir à stopper proprement le ballon face à un attaquant qui dribble près de vous, sans faire faute, et sans tomber.

Antonio Rüdiger : C’est vrai. Mais ça fait partie du jeu. C’est une question d’intuition, de sensation. On réfléchit à une manière de résoudre un problème, et heureusement, je ne manque pas de vitesse. Je suis donc rarement amené à intervenir au sol, et je sais trouver des solutions en défendant debout. Si je tacle, c’est que je suis à 100% sûr de prendre le ballon. Ça fait partie de mes qualités depuis longtemps. Auparavant, je maîtrisais un peu moins bien mon geste, j’étais jeune et je voulais tout montrer à chaque duel. Aujourd’hui, j’ai plus d’expérience.

DFB.de : Quels sont vos prochains objectifs avec la sélection nationale ?

Antonio Rüdiger : Pour l’instant, le plus important pour moi est de rester en bonne santé.

DFB.de : Pensez-vous l’équipe d’Allemagne capable de remporter l’EURO en 2021 ?

Antonio Rüdiger : Nous avons beaucoup de jeunes joueurs de qualité, c’est indéniable. C’est peut-être une bonne chose pour nous que le tournoi soit reporté à cause du coronavirus. Niklas Süle va revenir, Leroy Sané aussi. Nous verrons comment les choses évoluent durant l’année qui vient. Mais en toute honnêteté, nous ne faisons pas partie des grands favoris. Selon moi, certaines sélections nationales ont encore un peu d’avance sur nous.

###more###