Actus

Philipp Lahm : «Un tournoi à domicile offre de grandes possibilités»

Philipp Lahm, champion du monde 2014 et capitaine d’honneur de la Mannschaft, a fait son entrée en scène en tant qu’ambassadeur de la candidature allemande pour l’organisation de l’EURO 2024, mardi à Francfort lors de la traditionnelle conférence de début d’année de la Ligue allemande de football (DFL). L'ancien joueur du Bayern Munich a pu compter sur un soutien de taille, le président de la Ligue allemande Reinhardt Rauball. « La Ligue allemande de football soutient à cent pour cent la candidature allemande pour l’organisation de l’Euro 2024 » a déclaré Reinhardt Rauball au Palais Thurn und Taxis de Francfort. « La question ne se pose pas, il n’y a pas un seul club allemand qui ne soutient pas cette candidature. »

Philipp Lahm a souligné les avantages dont pourrait bénéficier le football allemand, aussi bien professionnel qu’amateur, grâce à la réalisation d’un tel projet. « Un tournoi à domicile offre de grandes possibilités et capte l’attention de nombreux jeunes. Je sais par ma mère, qui est éducatrice dans mon club d’enfance, qu’il y a eu énormément de nouvelles adhésions après la Coupe du monde 2006. Le football transmet des valeurs comme le fair-play, le respect et la tolérance » explique Lahm, qui a vécu le dernier grand tournoi organisé en Allemagne en tant que joueur. « J’ai toujours en tête les images d’une Coupe du Monde réussie. Ce fut un véritable succès et ces images m’accompagneront encore longtemps dans ma vie.

Rauball : « Rien n’est encore joué»

« C’était une belle entrée en matière de notre ambassadeur Philipp Lahm qui a parfaitement souligné l’importance de notre candidature pour notre sport » a ajouté le président de la Ligue allemande, présent aux côtés du secrétaire général de la DFB Friedrich Curtius, du vice-président Ronny Zimmermann, de l'entraîneur des gardiens de la Mannschaft Andreas Köpke, des coachs assistants en sélection Thomas Schneider et Marcus Sorg et du manager général de l'équipe d'Allemagne Oliver Bierhoff.

En tout, environ 370 invités étaient présents mardi à Francfort avec parmi eux les dirigeants des 36 clubs de Bundesliga et de deuxième division allemande, ainsi que des représentants issus des médias, des sports, de la politique et du monde économique.

Le président Rauball a rappelé que la Turquie, le principal concurrent de l’Allemagne dans la course à l’organisation de l’EURO 2024, avait toujours son mot à dire dans la compétition. « Rien n’est encore joué. Nous devons travailler dur et convaincre de nombreuses personnes » précise Rauball avec en ligne de mire la remise auprès de l’UEFA du dossier de candidature complet jusqu’au 27 avril 2018 au plus tard. Le pays organisateur du tournoi sera connu en septembre prochain. Le président Rauball connait toutefois les points forts de la candidature allemande. « Tout ce dont il est nécessaire pour organiser un évènement international se trouve en Allemagne. Nous disposons des infrastructures nécessaires et la distance entre les différents stades n’est pas difficile à surmonter pour les fans. Nous avons accueilli un championnat d’Europe pour la dernière fois en 1988, c’était il y a maintenant trois décennies et je serais ravi si cela se produisait à nouveau. »

Matthäus : « Un tel tournoi profite au pays tout entier »

Cela fait bientôt 40 ans que Lothar Matthäus et la Mannschaft ont été sacrés champions d’Europe en 1980. Le champion du monde 1990 espère lui aussi que l'EURO 2024 ait lieu dans son pays. « Je croise les doigts pour que cela se réalise » dit Matthäus. « Un tel tournoi ne profite pas uniquement au football mais au pays tout entier. L’Allemagne a fait sa propre promotion en 2006, à l’étranger les gens se sont rendus compte qu’on pouvait rire et faire la fête en Allemagne, que nous avions de superbes stades de football et qu’on pouvait y être en sécurité. Si nous obtenons l’organisation, l’Allemagne pourra une nouvelle fois le démontrer. »

[DFB]

Philipp Lahm, champion du monde 2014 et capitaine d’honneur de la Mannschaft, a fait son entrée en scène en tant qu’ambassadeur de la candidature allemande pour l’organisation de l’EURO 2024, mardi à Francfort lors de la traditionnelle conférence de début d’année de la Ligue allemande de football (DFL). L'ancien joueur du Bayern Munich a pu compter sur un soutien de taille, le président de la Ligue allemande Reinhardt Rauball. « La Ligue allemande de football soutient à cent pour cent la candidature allemande pour l’organisation de l’Euro 2024 » a déclaré Reinhardt Rauball au Palais Thurn und Taxis de Francfort. « La question ne se pose pas, il n’y a pas un seul club allemand qui ne soutient pas cette candidature. »

Philipp Lahm a souligné les avantages dont pourrait bénéficier le football allemand, aussi bien professionnel qu’amateur, grâce à la réalisation d’un tel projet. « Un tournoi à domicile offre de grandes possibilités et capte l’attention de nombreux jeunes. Je sais par ma mère, qui est éducatrice dans mon club d’enfance, qu’il y a eu énormément de nouvelles adhésions après la Coupe du monde 2006. Le football transmet des valeurs comme le fair-play, le respect et la tolérance » explique Lahm, qui a vécu le dernier grand tournoi organisé en Allemagne en tant que joueur. « J’ai toujours en tête les images d’une Coupe du Monde réussie. Ce fut un véritable succès et ces images m’accompagneront encore longtemps dans ma vie.

Rauball : « Rien n’est encore joué»

« C’était une belle entrée en matière de notre ambassadeur Philipp Lahm qui a parfaitement souligné l’importance de notre candidature pour notre sport » a ajouté le président de la Ligue allemande, présent aux côtés du secrétaire général de la DFB Friedrich Curtius, du vice-président Ronny Zimmermann, de l'entraîneur des gardiens de la Mannschaft Andreas Köpke, des coachs assistants en sélection Thomas Schneider et Marcus Sorg et du manager général de l'équipe d'Allemagne Oliver Bierhoff.

En tout, environ 370 invités étaient présents mardi à Francfort avec parmi eux les dirigeants des 36 clubs de Bundesliga et de deuxième division allemande, ainsi que des représentants issus des médias, des sports, de la politique et du monde économique.

Le président Rauball a rappelé que la Turquie, le principal concurrent de l’Allemagne dans la course à l’organisation de l’EURO 2024, avait toujours son mot à dire dans la compétition. « Rien n’est encore joué. Nous devons travailler dur et convaincre de nombreuses personnes » précise Rauball avec en ligne de mire la remise auprès de l’UEFA du dossier de candidature complet jusqu’au 27 avril 2018 au plus tard. Le pays organisateur du tournoi sera connu en septembre prochain. Le président Rauball connait toutefois les points forts de la candidature allemande. « Tout ce dont il est nécessaire pour organiser un évènement international se trouve en Allemagne. Nous disposons des infrastructures nécessaires et la distance entre les différents stades n’est pas difficile à surmonter pour les fans. Nous avons accueilli un championnat d’Europe pour la dernière fois en 1988, c’était il y a maintenant trois décennies et je serais ravi si cela se produisait à nouveau. »

Matthäus : « Un tel tournoi profite au pays tout entier »

Cela fait bientôt 40 ans que Lothar Matthäus et la Mannschaft ont été sacrés champions d’Europe en 1980. Le champion du monde 1990 espère lui aussi que l'EURO 2024 ait lieu dans son pays. « Je croise les doigts pour que cela se réalise » dit Matthäus. « Un tel tournoi ne profite pas uniquement au football mais au pays tout entier. L’Allemagne a fait sa propre promotion en 2006, à l’étranger les gens se sont rendus compte qu’on pouvait rire et faire la fête en Allemagne, que nous avions de superbes stades de football et qu’on pouvait y être en sécurité. Si nous obtenons l’organisation, l’Allemagne pourra une nouvelle fois le démontrer. »