Actus

Özil et Gündogan rencontrent la direction de la DFB

Mesut Özil et Ilkay Gündogan ont volontairement mis leurs vacances entre parenthèses pour se rendre à Berlin, afin d’y rencontrer le président de la DFB Reinhard Grindel, le secrétaire général Friedrich Curtius, le sélectionneur fédéral Joachim Löw et le manager de l’équipe d’Allemagne Oliver Bierhoff. Dans la foulée, les deux joueurs se sont rendus au château Bellevue, où réside le président de la république fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier.

La raison de cette visite des deux joueurs dans la capitale réside dans les réactions houleuses provoquées par la publication d’une photo des deux joueurs en compagnie du président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, en fin de semaine dernière.

Reinhard Grindel a déclaré : « Il est respectable que Mesut Özil et Ilkay Gündogan aient personnellement voulu mettre fin aux tensions. Pour nous aussi à la DFB, il était important d’avoir une discussion ouverte et franche avec les joueurs. Tous deux nous ont assuré qu’ils n’avaient pas voulu faire passer un message politique. Ils ont affirmé qu’ils s’identifient à nos valeurs sur le terrain comme en-dehors. Nous avons souligné que les joueurs servent d’exemple pour la jeunesse et qu’ils ont ainsi une responsabilité particulière. J’espère désormais que l’équipe puisse se concentrer sur la préparation sportive de la coupe du monde et que les joueurs se fassent à nouveau remarquer pour leurs performances. »

Oliver Bierhoff : « Je connais les deux joueurs depuis des années et je connaît leur attachement à l’équipe nationale et aux valeurs allemandes. Mesut et Ilkay ne sont pas de bons ambassadeurs pour l’intégration uniquement grâce à leur décision de jouer pour l’Allemagne. Ils soutiennent de nombreux projets avec beaucoup d’enthousiasme, des projets extérieurs au football en rapport avec l’intégration. Je suis donc satisfait qu’ils aient pris cette initiative afin de mettre au clair les choses. »

Ilkay Gündogan : Je remercie le président fédéral et la DFB pour nous avoir reçus aujourd’hui. Après tout ce qui a été publié cette semaine, je suis heureux que nous ayons pu nous exprimer personnellement. J’ai dit que je suis lié à l’Allemagne et à l’équipe nationale d’Allemagne, tout en gardant en moi un peu de Turquie grâce à ma famille. Désormais, il faut passer à ce que nous faisons de mieux : du football ! Pas de la politique. »

[dfb]

Mesut Özil et Ilkay Gündogan ont volontairement mis leurs vacances entre parenthèses pour se rendre à Berlin, afin d’y rencontrer le président de la DFB Reinhard Grindel, le secrétaire général Friedrich Curtius, le sélectionneur fédéral Joachim Löw et le manager de l’équipe d’Allemagne Oliver Bierhoff. Dans la foulée, les deux joueurs se sont rendus au château Bellevue, où réside le président de la république fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier.

La raison de cette visite des deux joueurs dans la capitale réside dans les réactions houleuses provoquées par la publication d’une photo des deux joueurs en compagnie du président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, en fin de semaine dernière.

Reinhard Grindel a déclaré : « Il est respectable que Mesut Özil et Ilkay Gündogan aient personnellement voulu mettre fin aux tensions. Pour nous aussi à la DFB, il était important d’avoir une discussion ouverte et franche avec les joueurs. Tous deux nous ont assuré qu’ils n’avaient pas voulu faire passer un message politique. Ils ont affirmé qu’ils s’identifient à nos valeurs sur le terrain comme en-dehors. Nous avons souligné que les joueurs servent d’exemple pour la jeunesse et qu’ils ont ainsi une responsabilité particulière. J’espère désormais que l’équipe puisse se concentrer sur la préparation sportive de la coupe du monde et que les joueurs se fassent à nouveau remarquer pour leurs performances. »

Oliver Bierhoff : « Je connais les deux joueurs depuis des années et je connaît leur attachement à l’équipe nationale et aux valeurs allemandes. Mesut et Ilkay ne sont pas de bons ambassadeurs pour l’intégration uniquement grâce à leur décision de jouer pour l’Allemagne. Ils soutiennent de nombreux projets avec beaucoup d’enthousiasme, des projets extérieurs au football en rapport avec l’intégration. Je suis donc satisfait qu’ils aient pris cette initiative afin de mettre au clair les choses. »

Ilkay Gündogan : Je remercie le président fédéral et la DFB pour nous avoir reçus aujourd’hui. Après tout ce qui a été publié cette semaine, je suis heureux que nous ayons pu nous exprimer personnellement. J’ai dit que je suis lié à l’Allemagne et à l’équipe nationale d’Allemagne, tout en gardant en moi un peu de Turquie grâce à ma famille. Désormais, il faut passer à ce que nous faisons de mieux : du football ! Pas de la politique. »

###more###