Actus

O. Bierhoff : « Chaque joueur va réagir »

Oliver Bierhoff a donné une conférence de presse trois jours avant le deuxième match de poule de l’Allemagne contre la Suède. Bierhoff, qui a atterri avec l’équipe mardi à Sotchi, a parlé de l’ambiance au sein du groupe, et de ses attentes pour le match de samedi.

Oliver Bierhoff à propos…

… de l’ambiance au sein de l’équipe : C’est important de ne pas se pencher sur l’ordre du jour, mais de discuter de tout, d’étudier certains cas plus profondément et que l’engagement vienne non seulement des coachs, mais aussi des joueurs. Les symptômes que nous avons montrés n’ont pas uniquement été présents pendant cette rencontre. Les matchs ont été analysés. C’est important de trouver le bon équilibre entre focalisation et tension. Nous devons être concentrés, parler de ce qui se passe, et penser au match de samedi. Nous avons les capacités pour le faire.

… du retour à Sotchi : Les joueurs qui ont été présents à la Coupe des Confédérations ont connu une belle expérience ici. Mais cela ne joue plus un rôle à présent. Seule la performance sur le terrain est décisive maintenant.

… des raisons de l’entame ratée de cette Coupe du Monde : C’est facile de ne trouver qu’un seul problème. Les joueurs ont envie, mais surtout lors de la première mi-temps, un petit quelque chose leur a manqué. C’est aussi important de remarquer qu’une réaction en chaîne a l’air de se produire à cause de notre manque d’attitude. Nous n’avons pas réussi à garder une certaine constance, cela n’a pas le droit de se produire. Nous n’avons pas accompli ce que nous avons travaillé les dernières années. Si nous le faisons de nouveau, nous serons couronnés de succès.

… de la Suède : Leur défense est leur point fort. Vu les circonstances, nous devons partir du principe qu’ils n’auront pas un jeu très offensif. Ce sera un match difficile. Nous devons gagner, cela est certain. Cette obligation de gagner va modifier leur manière de jouer. Nous voulons leur faire subir notre style de jeu. Si nous y parvenons, la façon dont ils jouent n’a plus d’importance. Ce sera dur, mais c’est le genre de situation qu’il faut savoir gérer pendant un tournoi de cette envergure.

… des meneurs de jeu : Chaque joueur va réagir. Tout le monde sait très bien que nous n’avons pas fait ce que nous savons réellement faire. Le premier pas est de se concentrer sur sa propre performance et de garder son calme. Il faut savoir être un bon meneur et exposer ses qualités sur le terrain.

… de ses prévisions pour les huitièmes de finale : La situation est claire, nous devons gagner les deux prochains matchs. Nous n’avons pas le droit de prendre des risques. Le premier pas pour y arriver est de vaincre la Suède.

… de la qualité de l’attaque : Nous avons beaucoup de joueurs créatifs, qui sont capables de percer la défense adverse. C’est très difficile d’affronter une équipe qui est repliée défensivement et qui attaque en contre. Nous devons accentuer notre jeu en profondeur, faire ce qui nous a manqué lors du match contre le Mexique. Les joueurs ont la vitesse et les capacités nécessaires.

… des raisons de son optimisme : L’Allemagne a souvent montré qu’elle était efficace dans les moments difficiles. Chacun a pris ses résolutions, a la volonté nécessaire et s’est remis en question pour apporter la victoire à l’équipe.

[dfb]

Oliver Bierhoff a donné une conférence de presse trois jours avant le deuxième match de poule de l’Allemagne contre la Suède. Bierhoff, qui a atterri avec l’équipe mardi à Sotchi, a parlé de l’ambiance au sein du groupe, et de ses attentes pour le match de samedi.

Oliver Bierhoff à propos…

… de l’ambiance au sein de l’équipe : C’est important de ne pas se pencher sur l’ordre du jour, mais de discuter de tout, d’étudier certains cas plus profondément et que l’engagement vienne non seulement des coachs, mais aussi des joueurs. Les symptômes que nous avons montrés n’ont pas uniquement été présents pendant cette rencontre. Les matchs ont été analysés. C’est important de trouver le bon équilibre entre focalisation et tension. Nous devons être concentrés, parler de ce qui se passe, et penser au match de samedi. Nous avons les capacités pour le faire.

… du retour à Sotchi : Les joueurs qui ont été présents à la Coupe des Confédérations ont connu une belle expérience ici. Mais cela ne joue plus un rôle à présent. Seule la performance sur le terrain est décisive maintenant.

… des raisons de l’entame ratée de cette Coupe du Monde : C’est facile de ne trouver qu’un seul problème. Les joueurs ont envie, mais surtout lors de la première mi-temps, un petit quelque chose leur a manqué. C’est aussi important de remarquer qu’une réaction en chaîne a l’air de se produire à cause de notre manque d’attitude. Nous n’avons pas réussi à garder une certaine constance, cela n’a pas le droit de se produire. Nous n’avons pas accompli ce que nous avons travaillé les dernières années. Si nous le faisons de nouveau, nous serons couronnés de succès.

… de la Suède : Leur défense est leur point fort. Vu les circonstances, nous devons partir du principe qu’ils n’auront pas un jeu très offensif. Ce sera un match difficile. Nous devons gagner, cela est certain. Cette obligation de gagner va modifier leur manière de jouer. Nous voulons leur faire subir notre style de jeu. Si nous y parvenons, la façon dont ils jouent n’a plus d’importance. Ce sera dur, mais c’est le genre de situation qu’il faut savoir gérer pendant un tournoi de cette envergure.

… des meneurs de jeu : Chaque joueur va réagir. Tout le monde sait très bien que nous n’avons pas fait ce que nous savons réellement faire. Le premier pas est de se concentrer sur sa propre performance et de garder son calme. Il faut savoir être un bon meneur et exposer ses qualités sur le terrain.

… de ses prévisions pour les huitièmes de finale : La situation est claire, nous devons gagner les deux prochains matchs. Nous n’avons pas le droit de prendre des risques. Le premier pas pour y arriver est de vaincre la Suède.

… de la qualité de l’attaque : Nous avons beaucoup de joueurs créatifs, qui sont capables de percer la défense adverse. C’est très difficile d’affronter une équipe qui est repliée défensivement et qui attaque en contre. Nous devons accentuer notre jeu en profondeur, faire ce qui nous a manqué lors du match contre le Mexique. Les joueurs ont la vitesse et les capacités nécessaires.

… des raisons de son optimisme : L’Allemagne a souvent montré qu’elle était efficace dans les moments difficiles. Chacun a pris ses résolutions, a la volonté nécessaire et s’est remis en question pour apporter la victoire à l’équipe.

###more###