Actus

Mondial 2018 : Le fonctionnement du tirage au sort

Les quatre pots du tirage au sort de la Coupe du monde de la FIFA 2018 sont connus depuis le 16 novembre et les 32 nations participantes attendent avec impatience de découvrir les noms de leurs adversaires. Les groupes de la phase finale, qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet 2018, sont tirés au sort aujourd'hui au Kremlin de Moscou.

Les boules des équipes qualifiées sont réparties dans quatre pots selon leur position au classement mondial de la FIFA du mois d‘octobre 2017. Les sept pays les mieux classés sont placés dans le pot 1 avec la Russie, pays organisateur. Le tirage débute par le pot 1 et se termine par le pot 4. Chaque pot est entièrement vidé avant de passer au suivant. Conformément à la procédure habituelle, les boules indiquant les équipes et celles indiquant les groupes sont tirées alternativement. Chaque équipe se voit ensuite attribuer une position dans son groupe.

La Russie, pays hôte, en position A1

En tant que pays organisateur, la Russie est la seule équipe à avoir une boule de couleur rouge dans le pot 1 et obtiendra d’office la position A1. Les sept autres équipes du pot 1 sont automatiquement placées en première position des groupes restants (B à H) tandis que les positions des pays issus des pots 2, 3 et 4 sont tirées au sort. Conformément au règlement de la FIFA, chaque groupe ne peut contenir qu’un seul membre de chaque confédération continentale, à l’exception de l’UEFA (14 qualifiés), qui peut compter jusqu'à deux de ses nations membres par groupe. Six des huit groupes contiendront donc respectivement deux équipes européennes.

Le mécanisme du tirage au sort prend en compte le critère géographique. Par conséquent, il se peut que certains groupes soient sautés : par exemple, le Pérou, la Colombie et l’Uruguay, placés dans le pot 2, ne pourront pas se retrouver dans le même groupe que le Brésil ou l’Argentine, placés dans le pot 1. Cette règle s’applique aux autres confédérations continentales, à l’exception donc de l’UEFA.

Les pots du tirage au sort

Pot 1

Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Argentine, Belgique, Pologne, France

Pot 2

Espagne, Pérou, Suisse, Angleterre, Colombie, Mexique, Uruguay, Croatie

Pot 3

Danemark, Islande, Costa Rica, Suède, Tunisie, Égypte, Sénégal, Iran

Pot 4

Serbie, Nigéria, Australie, Japon, Maroc, Panama, Corée du Sud, Arabie Saoudite

[fifa]

Les quatre pots du tirage au sort de la Coupe du monde de la FIFA 2018 sont connus depuis le 16 novembre et les 32 nations participantes attendent avec impatience de découvrir les noms de leurs adversaires. Les groupes de la phase finale, qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet 2018, sont tirés au sort aujourd'hui au Kremlin de Moscou.

Les boules des équipes qualifiées sont réparties dans quatre pots selon leur position au classement mondial de la FIFA du mois d‘octobre 2017. Les sept pays les mieux classés sont placés dans le pot 1 avec la Russie, pays organisateur. Le tirage débute par le pot 1 et se termine par le pot 4. Chaque pot est entièrement vidé avant de passer au suivant. Conformément à la procédure habituelle, les boules indiquant les équipes et celles indiquant les groupes sont tirées alternativement. Chaque équipe se voit ensuite attribuer une position dans son groupe.

La Russie, pays hôte, en position A1

En tant que pays organisateur, la Russie est la seule équipe à avoir une boule de couleur rouge dans le pot 1 et obtiendra d’office la position A1. Les sept autres équipes du pot 1 sont automatiquement placées en première position des groupes restants (B à H) tandis que les positions des pays issus des pots 2, 3 et 4 sont tirées au sort. Conformément au règlement de la FIFA, chaque groupe ne peut contenir qu’un seul membre de chaque confédération continentale, à l’exception de l’UEFA (14 qualifiés), qui peut compter jusqu'à deux de ses nations membres par groupe. Six des huit groupes contiendront donc respectivement deux équipes européennes.

Le mécanisme du tirage au sort prend en compte le critère géographique. Par conséquent, il se peut que certains groupes soient sautés : par exemple, le Pérou, la Colombie et l’Uruguay, placés dans le pot 2, ne pourront pas se retrouver dans le même groupe que le Brésil ou l’Argentine, placés dans le pot 1. Cette règle s’applique aux autres confédérations continentales, à l’exception donc de l’UEFA.

Les pots du tirage au sort

Pot 1

Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Argentine, Belgique, Pologne, France

Pot 2

Espagne, Pérou, Suisse, Angleterre, Colombie, Mexique, Uruguay, Croatie

Pot 3

Danemark, Islande, Costa Rica, Suède, Tunisie, Égypte, Sénégal, Iran

Pot 4

Serbie, Nigéria, Australie, Japon, Maroc, Panama, Corée du Sud, Arabie Saoudite

###more###