Actus

Mobilisés pour Nicklas, victime d’un arrêt du cœur avant l’entraînement

Le 16 février 2016, la vie de Nicklas et de sa famille a basculé en l’espace de quelques secondes. Pour des raisons encore inexpliquées aujourd’hui, l’enfant de 10 ans, fan du 1. FC Kaiserslautern, s’est écroulé dans les vestiaires après que son cœur se soit arrêté de battre et se trouve aujourd’hui dans le coma.

« C’était un moment de choc. Nicklas avait été déposé par son papa à la halle d’entraînement », a déclaré Markus Degen, président du club du TSV Fortuna Billigheim-Ingenheim. « L’entraîneur a demandé si tous les enfants étaient présents, et Nicklas manquait à l’appel. On l’a retrouvé dans le vestiaire. Il s’est écroulé pendant qu’il se changeait. » Une infirmière présente par hasard a réussi à réanimer l’enfant, mais la gravité de l’incident est rapidement devenue évidente.

Nicklas est un battant

Les médecins ont ensuite essayé, presque désespérément, de le maintenir en vie. Nicklas se bat et parvient à surmonter le traitement à l’hôpital universitaire d’Heidelberg avant d’être transféré à la clinique de réhabilitation. Mais en raison du manque prolongé d’oxygène, son cerveau a subi d’importantes séquelles.

La famille a dû se mettre à la recherche d’un logement adapté pour Nicklas. « Ils ont trouvé un appartement dans la localité voisine, mais nous n’avons rien pu trouver d’adapté ici à Billigheim-Ingenheim », résume Markus Degen. « Nicklas n’est aujourd’hui plus en thérapie, mais il est toujours en état de coma éveillé. Malheureusement, il ne réagit toujours pas. » Les causes de l’arrêt du cœur n’ont pas pu être déterminées. Il n’a été fait état d’aucune charge physique et l’incident a eu lieu avant le début de l’entraînement.

Une vague de soutiens

La famille de Nicklas, qui ne disposait pas des moyens pour faire face aux énormes dépenses rendues nécessaires par cette tragédie, a bénéficié d’un soutien extraordinaire. Le TSV a organisé un concert de bienfaisance le 5 novembre 2016 à Billigheim, pour lequel les artistes sont venus gratuitement. Un jour de fête qui a généré plus de 2 000 euros de dons. « D’autres équipes ont aussi organisé des événements, des ventes aux enchères et des collectes de dons. Une vague d’aide et de soutien », a souligné Markus Degen.

L’équipe d’Allemagne de football a elle aussi participé via une vente aux enchères d’un maillot dédicacé par tous les joueurs lors de la fête de Noël du club. Un compte en banque a également été mis en place afin de faciliter l’envoi des dons destinés à la famille.

« Les différents événements ont permis de collecter 20 000 euros au total », affirme Markus Degen. Pourtant, la situation de besoin dans laquelle se trouve la famille reste considérable. « Nous réfléchissons à d’autres moyens de trouver de l’argent pour Nicklas (…) Il peut désormais s’asseoir dans un fauteuil roulant, mais le chemin est encore très long. » Sur cette route difficile, la famille de Nicklas peut compter sur le club pour l’accompagner.

[dfb]

Le 16 février 2016, la vie de Nicklas et de sa famille a basculé en l’espace de quelques secondes. Pour des raisons encore inexpliquées aujourd’hui, l’enfant de 10 ans, fan du 1. FC Kaiserslautern, s’est écroulé dans les vestiaires après que son cœur se soit arrêté de battre et se trouve aujourd’hui dans le coma.

« C’était un moment de choc. Nicklas avait été déposé par son papa à la halle d’entraînement », a déclaré Markus Degen, président du club du TSV Fortuna Billigheim-Ingenheim. « L’entraîneur a demandé si tous les enfants étaient présents, et Nicklas manquait à l’appel. On l’a retrouvé dans le vestiaire. Il s’est écroulé pendant qu’il se changeait. » Une infirmière présente par hasard a réussi à réanimer l’enfant, mais la gravité de l’incident est rapidement devenue évidente.

Nicklas est un battant

Les médecins ont ensuite essayé, presque désespérément, de le maintenir en vie. Nicklas se bat et parvient à surmonter le traitement à l’hôpital universitaire d’Heidelberg avant d’être transféré à la clinique de réhabilitation. Mais en raison du manque prolongé d’oxygène, son cerveau a subi d’importantes séquelles.

La famille a dû se mettre à la recherche d’un logement adapté pour Nicklas. « Ils ont trouvé un appartement dans la localité voisine, mais nous n’avons rien pu trouver d’adapté ici à Billigheim-Ingenheim », résume Markus Degen. « Nicklas n’est aujourd’hui plus en thérapie, mais il est toujours en état de coma éveillé. Malheureusement, il ne réagit toujours pas. » Les causes de l’arrêt du cœur n’ont pas pu être déterminées. Il n’a été fait état d’aucune charge physique et l’incident a eu lieu avant le début de l’entraînement.

Une vague de soutiens

La famille de Nicklas, qui ne disposait pas des moyens pour faire face aux énormes dépenses rendues nécessaires par cette tragédie, a bénéficié d’un soutien extraordinaire. Le TSV a organisé un concert de bienfaisance le 5 novembre 2016 à Billigheim, pour lequel les artistes sont venus gratuitement. Un jour de fête qui a généré plus de 2 000 euros de dons. « D’autres équipes ont aussi organisé des événements, des ventes aux enchères et des collectes de dons. Une vague d’aide et de soutien », a souligné Markus Degen.

L’équipe d’Allemagne de football a elle aussi participé via une vente aux enchères d’un maillot dédicacé par tous les joueurs lors de la fête de Noël du club. Un compte en banque a également été mis en place afin de faciliter l’envoi des dons destinés à la famille.

« Les différents événements ont permis de collecter 20 000 euros au total », affirme Markus Degen. Pourtant, la situation de besoin dans laquelle se trouve la famille reste considérable. « Nous réfléchissons à d’autres moyens de trouver de l’argent pour Nicklas (…) Il peut désormais s’asseoir dans un fauteuil roulant, mais le chemin est encore très long. » Sur cette route difficile, la famille de Nicklas peut compter sur le club pour l’accompagner.

###more###