Actus

Miracle à la dernière seconde : Kroos délivre l’Allemagne

Le tenant en titre a évité de peu l’élimination de la Coupe du Monde. Lors du deuxième match contre la Suède, le score à la mi-temps était de 1-0 pour les scandinaves. Les Allemands ont inversé la tendance en s’imposant sur un score final de 2-1. Ola Toivonen a ouvert le score après une erreur de Toni Kroos, mais Marco Reus a égalisé à la 48e minute. Jérôme Boateng a été expulsé après avoir vu deux cartons jaunes (81e min.). Julian Brandt, entré en jeu quelques minutes auparavant, trouve le poteau à la 92e minute. Toni Kroos fait vibrer tout un stade en marquant sur un coup franc à la 95e minute.

L’Allemagne est maintenant à égalité à la deuxième place au classement avec la Suède, avec trois points et une différence de buts de zéro. L’Allemagne jouera son prochain match contre la Corée du Sud mercredi prochain à 16h.

Quatre nouveaux dans le onze de départ

Joachim Löw a fait quatre changements par rapport à l’équipe qui était sur le terrain contre le Mexique. Antonio Rüdiger a remplacé le blessé Mats Hummels et Jonas Hector a fait son retour à la place de Marvin Plattenhardt. Au milieu de terrain, Sebastian Rudy a joué son premier match de Coupe du Monde à la place de Sami Khedira, et Marco Reus a remplacé Mesut Özil sur la feuille de match. Julian Draxler et Thomas Müller ont été les soutiens de l’avant-centre Timo Werner. Le capitaine Manuel Neuer a disputé ce soir son 77 match avec l’Allemagne.

122/6 passes après 10 minutes de jeu

Les dix premières minutes de jeu ont clairement été en faveur de l’Allemagne. Draxler à deux reprises, Hector et Werner ont eu de sérieuses occasions pour ouvrir la marque. Après 10 minutes de jeu, les statistiques étaient incroyables : 122 passes du côté allemand contre 6 passes du côté suédois. À la 12e minute, Marcus Berg arrêté par l’intervention défensive de Boateng se présentait seul devant le but, avec Neuer comme dernier rempart. À la demi-heure de jeu, Toivonen a involontairement percuté Sebastian Rudy, qui a quitté le terrain avec un soupçon de fracture du nez. Gündogan entre en jeu pour lui (31e min.).

Toivonen ouvre le score

L’impulsion des dix premières minutes avait faiblit. Quelques instants après l’entrée en jeu de Ilkay Gündogan, une mauvaise passe de Kroos a permis à Marcus Berg d’intercepter, de faire la passe à Victor Claessen, qui lui livre un centre parfait à Toivonen. L’attaquant suédois contrôle le ballon en pleine course du torse, pour finalement le lober par-dessus Neuer (32e minute).

Reus relance l’Allemagne

Pendant la pause, Mario Gomez remplaça Draxler pour plus de présence offensive. Et les Allemands sont parvenus à passer à la vitesse supérieure. Une accélération de Werner sur le côté gauche suivie d’un centre à ras de terre ont permis à Marco Reus de pousser le ballon au fond des filets (48e min.). L’Allemagne, réanimée par l’espoir d’accéder à la phase finale, continua de maintenir la pression. Plus de concentration dans la construction du jeu et plus de dynamisme ont mené à d’autres occasions de but. Une tête de Müller (51e min.) et une frappe d’Hector (56e min.) ont failli rentrer dans le but gardé par Robin Olsen.

Gomez touche la transversale et Boateng expulsé

-Le bloc défensif suédois était très dense lors des 20 dernières minutes, les onze hommes suédois rôdaient tous autour de leur propre surface de réparation. Malgré cela, les Allemands ont trouvé des failles dans la forteresse suédoise. L’Allemagne a failli prendre l’avantage grâce à Gomez (68e min.) et Werner (71e min.).

Les dix dernières minutes ont été intenses. Jérôme Boateng, déjà averti par Szymon Marciniak, a vu le deuxième carton jaune après un tacle sur Marcus Berg (82e min.). L’équipe de Joachim Löw, réduite à 10, n’a cependant pas baissé les bras. Julian Brandt, entré en jeu pour Jonas Hector (87e min.) était le dernier moyen que Löw pouvait déployer pour accroître l’impact offensif. Un choix tactique qui a failli payer, vu que Brandt a percuté le poteau à la 92e minute. Lors des dernières secondes du match, l’Allemagne obtient un coup franc sur le côté gauche de la surface de réparation suédoise. Toni Kroos a fait vibrer tout un stade et un pays entier en tirant le ballon en pleine lucarne (95e min.).

[dfb]

Le tenant en titre a évité de peu l’élimination de la Coupe du Monde. Lors du deuxième match contre la Suède, le score à la mi-temps était de 1-0 pour les scandinaves. Les Allemands ont inversé la tendance en s’imposant sur un score final de 2-1. Ola Toivonen a ouvert le score après une erreur de Toni Kroos, mais Marco Reus a égalisé à la 48e minute. Jérôme Boateng a été expulsé après avoir vu deux cartons jaunes (81e min.). Julian Brandt, entré en jeu quelques minutes auparavant, trouve le poteau à la 92e minute. Toni Kroos fait vibrer tout un stade en marquant sur un coup franc à la 95e minute.

L’Allemagne est maintenant à égalité à la deuxième place au classement avec la Suède, avec trois points et une différence de buts de zéro. L’Allemagne jouera son prochain match contre la Corée du Sud mercredi prochain à 16h.

Quatre nouveaux dans le onze de départ

Joachim Löw a fait quatre changements par rapport à l’équipe qui était sur le terrain contre le Mexique. Antonio Rüdiger a remplacé le blessé Mats Hummels et Jonas Hector a fait son retour à la place de Marvin Plattenhardt. Au milieu de terrain, Sebastian Rudy a joué son premier match de Coupe du Monde à la place de Sami Khedira, et Marco Reus a remplacé Mesut Özil sur la feuille de match. Julian Draxler et Thomas Müller ont été les soutiens de l’avant-centre Timo Werner. Le capitaine Manuel Neuer a disputé ce soir son 77 match avec l’Allemagne.

122/6 passes après 10 minutes de jeu

Les dix premières minutes de jeu ont clairement été en faveur de l’Allemagne. Draxler à deux reprises, Hector et Werner ont eu de sérieuses occasions pour ouvrir la marque. Après 10 minutes de jeu, les statistiques étaient incroyables : 122 passes du côté allemand contre 6 passes du côté suédois. À la 12e minute, Marcus Berg arrêté par l’intervention défensive de Boateng se présentait seul devant le but, avec Neuer comme dernier rempart. À la demi-heure de jeu, Toivonen a involontairement percuté Sebastian Rudy, qui a quitté le terrain avec un soupçon de fracture du nez. Gündogan entre en jeu pour lui (31e min.).

Toivonen ouvre le score

L’impulsion des dix premières minutes avait faiblit. Quelques instants après l’entrée en jeu de Ilkay Gündogan, une mauvaise passe de Kroos a permis à Marcus Berg d’intercepter, de faire la passe à Victor Claessen, qui lui livre un centre parfait à Toivonen. L’attaquant suédois contrôle le ballon en pleine course du torse, pour finalement le lober par-dessus Neuer (32e minute).

Reus relance l’Allemagne

Pendant la pause, Mario Gomez remplaça Draxler pour plus de présence offensive. Et les Allemands sont parvenus à passer à la vitesse supérieure. Une accélération de Werner sur le côté gauche suivie d’un centre à ras de terre ont permis à Marco Reus de pousser le ballon au fond des filets (48e min.). L’Allemagne, réanimée par l’espoir d’accéder à la phase finale, continua de maintenir la pression. Plus de concentration dans la construction du jeu et plus de dynamisme ont mené à d’autres occasions de but. Une tête de Müller (51e min.) et une frappe d’Hector (56e min.) ont failli rentrer dans le but gardé par Robin Olsen.

Gomez touche la transversale et Boateng expulsé

-Le bloc défensif suédois était très dense lors des 20 dernières minutes, les onze hommes suédois rôdaient tous autour de leur propre surface de réparation. Malgré cela, les Allemands ont trouvé des failles dans la forteresse suédoise. L’Allemagne a failli prendre l’avantage grâce à Gomez (68e min.) et Werner (71e min.).

Les dix dernières minutes ont été intenses. Jérôme Boateng, déjà averti par Szymon Marciniak, a vu le deuxième carton jaune après un tacle sur Marcus Berg (82e min.). L’équipe de Joachim Löw, réduite à 10, n’a cependant pas baissé les bras. Julian Brandt, entré en jeu pour Jonas Hector (87e min.) était le dernier moyen que Löw pouvait déployer pour accroître l’impact offensif. Un choix tactique qui a failli payer, vu que Brandt a percuté le poteau à la 92e minute. Lors des dernières secondes du match, l’Allemagne obtient un coup franc sur le côté gauche de la surface de réparation suédoise. Toni Kroos a fait vibrer tout un stade et un pays entier en tirant le ballon en pleine lucarne (95e min.).