Actus

Löw : « Nous savons de quoi nous sommes capables »

Un match riche en buts et en enseignements. Alors que la Mannschaft a disputé son dernier match de l’année face à l’équipe de France mardi soir (2-2), Joachim Löw est revenu sur le déroulé de la rencontre avec les Bleus avant d’évoquer l’avenir, et notamment le tirage au sort qui aura lieu dans deux semaines.

Question : Monsieur Löw, êtes-vous satisfait de ce dernier match de l’année ?

Joachim Löw : Nous pouvons entamer la trêve hivernale avec beaucoup de satisfaction. C’était un match très intéressant, ce qui est exactement ce que l’on cherche à voir en tant qu’entraîneur. Affronter l’Angleterre et la France était un bon choix, nous avons beaucoup appris grâce à ces deux matchs. C’est une bonne chose d’être revenu deux fois au score. Nous n’avons pas été nerveux.

Question : Était-ce important de ne pas finir l’année sur une défaite ?

Joachim Löw : Le résultat n’était pas la priorité absolue, mais c’est un bon sentiment de se dire qu’on est capable de revenir au score. L’année est très satisfaisante, nous avons beaucoup gagné et je suis très détendu.

Question : Quels sont les domaines qu’il reste à améliorer ?

Joachim Löw : Nous n’avons évidemment pas encore tous les automatismes. Même après une année pareille, il va falloir les travailler davantage. Nous devons encore mieux profiter des espaces qui ne sont là que pendant quelques secondes. Les détails sont importants, tout comme l’organisation et la solidité de la défense. Lors du stage de pré-tournoi, nous aurons le temps de travailler un certain nombre de choses. Je me pose des questions, mais je n’ai pas d’inquiétudes.

Question : Qu’avez-vous dit aux joueurs avant qu’ils ne rentrent dans leurs clubs respectifs ?

Joachim Löw : Je leur ai dit ce que nous attendions d’eux. Si nous voulons gagner en Russie, il faudra qu’ils disputent l’ensemble de la saison avec l’état d’esprit qu’il faut. Mais les joueurs savent très bien de quoi il s’agit et ce qu’ils doivent faire.

Question : Êtes-vous optimiste pour l’année prochaine ?

Joachim Löw : Nous avons une excellente palette de joueurs à disposition. Nous savons de quoi nous sommes capables. Par conséquent, les possibles absences de tel ou tel joueur ne me rendent pas nerveux. Nous jouons un football de top niveau, mais la force mentale sera également nécessaire pour gagner. Nous devrons nous doter d’une vraie robustesse psychique avant la compétition. Chaque équipe veut nous faire fléchir et nous allons rencontrer une opposition incroyable chez nos adversaires. Nous devrons être prêts à y faire face.

Question : Mario Götze a signé son come-back après un an d’absence. Quel est son niveau actuel ?

Joachim Löw : Mario est dans la bonne direction. Il est bien physiquement, il bouge bien. Il a encore besoin de quelques matchs pour retrouver son meilleur niveau car les années passées n’ont pas été faciles pour lui. Son action sur le deuxième but était d’une grande classe.

Question : Comment jugez-vous la performance de Kevin Trapp ?

Joachim Löw : Il a superbement bien réagi à trois ou quatre reprises. C’était une superbe performance et je suis très content pour lui. Quand il joue, nous nous sentons tous extrêmement bien. Sur le terrain, Kevin dégage du calme et de la présence.

Question : Comment abordez-vous désormais le tirage au sort de la phase finale, qui aura lieu le 1er décembre à Moscou ?

Joachim Löw : Avec une certaine tension, ce qui est normal pour un tel tirage au sort. Nous allons ensuite pouvoir nous préparer à chaque adversaire et choisir l’un des deux camps de base que nous avons sélectionnés.

[dfb]

Un match riche en buts et en enseignements. Alors que la Mannschaft a disputé son dernier match de l’année face à l’équipe de France mardi soir (2-2), Joachim Löw est revenu sur le déroulé de la rencontre avec les Bleus avant d’évoquer l’avenir, et notamment le tirage au sort qui aura lieu dans deux semaines.

Question : Monsieur Löw, êtes-vous satisfait de ce dernier match de l’année ?

Joachim Löw : Nous pouvons entamer la trêve hivernale avec beaucoup de satisfaction. C’était un match très intéressant, ce qui est exactement ce que l’on cherche à voir en tant qu’entraîneur. Affronter l’Angleterre et la France était un bon choix, nous avons beaucoup appris grâce à ces deux matchs. C’est une bonne chose d’être revenu deux fois au score. Nous n’avons pas été nerveux.

Question : Était-ce important de ne pas finir l’année sur une défaite ?

Joachim Löw : Le résultat n’était pas la priorité absolue, mais c’est un bon sentiment de se dire qu’on est capable de revenir au score. L’année est très satisfaisante, nous avons beaucoup gagné et je suis très détendu.

Question : Quels sont les domaines qu’il reste à améliorer ?

Joachim Löw : Nous n’avons évidemment pas encore tous les automatismes. Même après une année pareille, il va falloir les travailler davantage. Nous devons encore mieux profiter des espaces qui ne sont là que pendant quelques secondes. Les détails sont importants, tout comme l’organisation et la solidité de la défense. Lors du stage de pré-tournoi, nous aurons le temps de travailler un certain nombre de choses. Je me pose des questions, mais je n’ai pas d’inquiétudes.

Question : Qu’avez-vous dit aux joueurs avant qu’ils ne rentrent dans leurs clubs respectifs ?

Joachim Löw : Je leur ai dit ce que nous attendions d’eux. Si nous voulons gagner en Russie, il faudra qu’ils disputent l’ensemble de la saison avec l’état d’esprit qu’il faut. Mais les joueurs savent très bien de quoi il s’agit et ce qu’ils doivent faire.

Question : Êtes-vous optimiste pour l’année prochaine ?

Joachim Löw : Nous avons une excellente palette de joueurs à disposition. Nous savons de quoi nous sommes capables. Par conséquent, les possibles absences de tel ou tel joueur ne me rendent pas nerveux. Nous jouons un football de top niveau, mais la force mentale sera également nécessaire pour gagner. Nous devrons nous doter d’une vraie robustesse psychique avant la compétition. Chaque équipe veut nous faire fléchir et nous allons rencontrer une opposition incroyable chez nos adversaires. Nous devrons être prêts à y faire face.

Question : Mario Götze a signé son come-back après un an d’absence. Quel est son niveau actuel ?

Joachim Löw : Mario est dans la bonne direction. Il est bien physiquement, il bouge bien. Il a encore besoin de quelques matchs pour retrouver son meilleur niveau car les années passées n’ont pas été faciles pour lui. Son action sur le deuxième but était d’une grande classe.

Question : Comment jugez-vous la performance de Kevin Trapp ?

Joachim Löw : Il a superbement bien réagi à trois ou quatre reprises. C’était une superbe performance et je suis très content pour lui. Quand il joue, nous nous sentons tous extrêmement bien. Sur le terrain, Kevin dégage du calme et de la présence.

Question : Comment abordez-vous désormais le tirage au sort de la phase finale, qui aura lieu le 1er décembre à Moscou ?

Joachim Löw : Avec une certaine tension, ce qui est normal pour un tel tirage au sort. Nous allons ensuite pouvoir nous préparer à chaque adversaire et choisir l’un des deux camps de base que nous avons sélectionnés.

###more###