Actus

Löw : « Nous avons fait preuve d'une grande force mentale »

L'Allemagne s'est relancée hier dans cette Coupe du Monde en s'imposant 2-1 face à la Suède au terme d'un match spectaculaire et riche en émotions. DFB.de a recueilli les réactions du sélectionneur Joachim Löw et de ses joueurs juste après cette victoire in extremis hier soir à Sotchi.

Joachim Löw : C’est une victoire pleine de réussite. Nous avons remporté le match à dix contre onze dans le temps additionnel mais je pense que cette victoire est tout de même méritée car nous y avons toujours cru. Nous avons fait preuve d’un très, très bon mental. J’ai dit à l’équipe à la mi-temps de rester calme et de contrôler ses nerfs. Je lui ai dit que nous avions encore suffisamment de temps pour revenir et que nous devions aller de l’avant en jouant d’avantage dans le dos de la défense suédoise avec des passes et beaucoup de mouvement afin de nous procurer des occasions. Les Suédois ont eu seulement deux occasions qui ont découlé de deux erreurs de notre part dans notre jeu de passe. Je suis ravi que Toni Kroos ait inscrit ce but. Aujourd’hui, nous avons commis très peu de pertes de balles par rapport au match face au Mexique. Notre jeu porté sur l’offensive peut se retourner contre nous et chaque erreur de notre part peut conduire à but de l’adversaire mais nous avons exercé un pressing intense sur l’équipe suédoise et nous nous sommes créé énormément d’occasions. La concurrence au sein de l’équipe va nous être utile pour la suite du tournoi. Nous aurons encore besoin de la créativité de Mesut Özil. Mats Hummels aurait souhaité disputer ce match mais le médecin a jugé que cela aurait été trop risqué. Bien sûr, nous avons besoin de lui, c’est un joueur expérimenté de très grande classe et nous sommes très heureux de savoir qu’il va très vraisemblablement faire son retour sur le terrain au prochain match. Je crois que Sebastian Rudy a le nez cassé. Il a commencé à saigner et cela ne s’arrêtait pas, nous avons donc dû le remplacer. Il est probable qu’il puisse jouer mercredi même si nous devons encore attendre avant de prendre une décision.

Le président de la DFB Reinhard Grindel : Nous avons provoqué notre chance, la meilleure équipe sur le terrain s’est assurée la victoire à la dernière minute. Nous avons très clairement mieux joué que face au Mexique. L’équipe a affiché une réaction et joué avec beaucoup plus d’engagement. Il y a encore eu quelques erreurs frustrantes dans notre jeu mais l’allant offensif et l’envie étaient là. Je tiens également à souligner que tous les changements effectués par Joachim Löw ont porté leurs fruits. Désormais le monde nous voit autrement même si rien n’est encore gagné. Nous devons maintenant nous concentrer sur le match face à la Corée du Sud mais je crois que cette victoire va donner beaucoup de force à l’équipe pour la suite du tournoi. Le sélectionneur n’a pas pris de décisions définitives concernant le onze de départ. Il récolte à chaque entraînement de nouvelles impressions, il analyse puis prend des décisions. Il dispose d’excellentes compétences pour gérer un groupe. Nous devons par exemple remplacer Jérôme Boateng au prochain match, Jogi Löw prendra sans aucun doute la bonne décision.

Toni Kroos : On a une nouvelle fois eu des hauts et des bas. On aurait dû ouvrir le score dans les dix premières minutes. On a mis l’équipe suédoise sous pression mais on a pourtant concédé un but entre-temps. Il nous a fallu du courage pour revenir ainsi en seconde mi-temps. On s’est battu jusqu’au bout pour mériter cette victoire. J’ai l’impression que beaucoup de personnes auraient été heureuses si avions été éliminés ce soir mais on ne leur a pas offert ce plaisir. Il ne nous reste maintenant pas beaucoup de temps pour préparer le match face à la Corée du Sud. Nous devons absolument remporter ce match pour nous qualifier. Nous devrons dès le départ exercer une pression sur l’adversaire. L’adrénaline et la classe nous guideront.

Marco Reus : Nous avons joué le dernier quart d’heure en infériorité numérique mais nous ne nous sommes pas arrêtés de jouer au foot. La frappe de Toni ? Que dire de plus ? C’est tout simplement un geste de classe mondiale. Beaucoup de buts ont lieu en fin de match dans cette Coupe du Monde, nous avons eu aussi un peu de chance. Nous avons en fait bien débuté le match mais nous n’avons pas eu de chance sur nos occasions de but. Les Suédois ont très bien défendu, de façon très compacte. Nous savions que nous devions passer beaucoup plus par les ailes.

Thomas Müller : Nous avons tout donné sur le terrain et à la fin nous sommes récompensés. Nous avons eu également eu peu de malchance avec le poteau de Julian Brandt et l’énorme occasion de Mario Gomez. Nous n’avons pas tout réussi, le but encaissé nous a fait mal. La Suède a bien résisté pendant très longtemps mais nous savions que les Suédois allaient se fatiguer. C’est pourquoi nous avons eu plus d’espaces à exploiter en fin de match. Ce n’est pas évidemment d’inverser une telle situation. Cela peut être un tournant pour nous dans cette compétition, nous le verrons par la suite. Nous espérons aller loin. Tout est possible, on peut passer de situations les plus délicates à d’intenses sentiments de joie.

[DFB ]

L'Allemagne s'est relancée hier dans cette Coupe du Monde en s'imposant 2-1 face à la Suède au terme d'un match spectaculaire et riche en émotions. DFB.de a recueilli les réactions du sélectionneur Joachim Löw et de ses joueurs juste après cette victoire in extremis hier soir à Sotchi.

Joachim Löw : C’est une victoire pleine de réussite. Nous avons remporté le match à dix contre onze dans le temps additionnel mais je pense que cette victoire est tout de même méritée car nous y avons toujours cru. Nous avons fait preuve d’un très, très bon mental. J’ai dit à l’équipe à la mi-temps de rester calme et de contrôler ses nerfs. Je lui ai dit que nous avions encore suffisamment de temps pour revenir et que nous devions aller de l’avant en jouant d’avantage dans le dos de la défense suédoise avec des passes et beaucoup de mouvement afin de nous procurer des occasions. Les Suédois ont eu seulement deux occasions qui ont découlé de deux erreurs de notre part dans notre jeu de passe. Je suis ravi que Toni Kroos ait inscrit ce but. Aujourd’hui, nous avons commis très peu de pertes de balles par rapport au match face au Mexique. Notre jeu porté sur l’offensive peut se retourner contre nous et chaque erreur de notre part peut conduire à but de l’adversaire mais nous avons exercé un pressing intense sur l’équipe suédoise et nous nous sommes créé énormément d’occasions. La concurrence au sein de l’équipe va nous être utile pour la suite du tournoi. Nous aurons encore besoin de la créativité de Mesut Özil. Mats Hummels aurait souhaité disputer ce match mais le médecin a jugé que cela aurait été trop risqué. Bien sûr, nous avons besoin de lui, c’est un joueur expérimenté de très grande classe et nous sommes très heureux de savoir qu’il va très vraisemblablement faire son retour sur le terrain au prochain match. Je crois que Sebastian Rudy a le nez cassé. Il a commencé à saigner et cela ne s’arrêtait pas, nous avons donc dû le remplacer. Il est probable qu’il puisse jouer mercredi même si nous devons encore attendre avant de prendre une décision.

Le président de la DFB Reinhard Grindel : Nous avons provoqué notre chance, la meilleure équipe sur le terrain s’est assurée la victoire à la dernière minute. Nous avons très clairement mieux joué que face au Mexique. L’équipe a affiché une réaction et joué avec beaucoup plus d’engagement. Il y a encore eu quelques erreurs frustrantes dans notre jeu mais l’allant offensif et l’envie étaient là. Je tiens également à souligner que tous les changements effectués par Joachim Löw ont porté leurs fruits. Désormais le monde nous voit autrement même si rien n’est encore gagné. Nous devons maintenant nous concentrer sur le match face à la Corée du Sud mais je crois que cette victoire va donner beaucoup de force à l’équipe pour la suite du tournoi. Le sélectionneur n’a pas pris de décisions définitives concernant le onze de départ. Il récolte à chaque entraînement de nouvelles impressions, il analyse puis prend des décisions. Il dispose d’excellentes compétences pour gérer un groupe. Nous devons par exemple remplacer Jérôme Boateng au prochain match, Jogi Löw prendra sans aucun doute la bonne décision.

Toni Kroos : On a une nouvelle fois eu des hauts et des bas. On aurait dû ouvrir le score dans les dix premières minutes. On a mis l’équipe suédoise sous pression mais on a pourtant concédé un but entre-temps. Il nous a fallu du courage pour revenir ainsi en seconde mi-temps. On s’est battu jusqu’au bout pour mériter cette victoire. J’ai l’impression que beaucoup de personnes auraient été heureuses si avions été éliminés ce soir mais on ne leur a pas offert ce plaisir. Il ne nous reste maintenant pas beaucoup de temps pour préparer le match face à la Corée du Sud. Nous devons absolument remporter ce match pour nous qualifier. Nous devrons dès le départ exercer une pression sur l’adversaire. L’adrénaline et la classe nous guideront.

Marco Reus : Nous avons joué le dernier quart d’heure en infériorité numérique mais nous ne nous sommes pas arrêtés de jouer au foot. La frappe de Toni ? Que dire de plus ? C’est tout simplement un geste de classe mondiale. Beaucoup de buts ont lieu en fin de match dans cette Coupe du Monde, nous avons eu aussi un peu de chance. Nous avons en fait bien débuté le match mais nous n’avons pas eu de chance sur nos occasions de but. Les Suédois ont très bien défendu, de façon très compacte. Nous savions que nous devions passer beaucoup plus par les ailes.

Thomas Müller : Nous avons tout donné sur le terrain et à la fin nous sommes récompensés. Nous avons eu également eu peu de malchance avec le poteau de Julian Brandt et l’énorme occasion de Mario Gomez. Nous n’avons pas tout réussi, le but encaissé nous a fait mal. La Suède a bien résisté pendant très longtemps mais nous savions que les Suédois allaient se fatiguer. C’est pourquoi nous avons eu plus d’espaces à exploiter en fin de match. Ce n’est pas évidemment d’inverser une telle situation. Cela peut être un tournant pour nous dans cette compétition, nous le verrons par la suite. Nous espérons aller loin. Tout est possible, on peut passer de situations les plus délicates à d’intenses sentiments de joie.