Actus

Löw : « Nous avons atteint nos objectifs »

Après le nouveau départ plutôt réussi, avec un match nul 0-0 contre la France, championne du monde, en ouverture de la Ligue des nations à Munich puis une victoire 2-1 contre le Pérou en amical à Sinsheim, le sélectionneur Joachim Löw évoque le défi de trouver le bon équilibre, les échéances à venir en Ligue des nations et différents postes dans l'équipe.

Question : Comment jugez-vous la rencontre face au Pérou ?

Joachim Löw : Ce fut un très, très bon test pour nous contre une équipe forte techniquement et physiquement. En première période, nous avons très bien joué vers l’avant, très bien combiné et obtenu trois, quatre très bonnes occasions. Cela s’est un peu enrayé lors de la seconde période à cause des nombreux changements. La mentalité des joueurs était bonne, ils se sont battus jusqu'au bout pour la victoire. Le but du 2-1 fut chanceux mais pas immérité.

Question : Quel est votre bilan de cette période internationale ?

Löw : Nous avions mis l'accent sur une bonne organisation et sur le fait de trouver le bon équilibre. Nous avons eu sur plusieurs situations des problèmes avec le jeu de contres rapide du Pérou mais les joueurs ont très bien travaillé dans l'ensemble, étaient très concentrés, impliqués. L’équipe sait qu’elle a besoin d’autres bonnes performances afin que les fans puissent s’identifier de nouveau à l’équipe. Mais cette semaine a montré que nous sommes déterminés et sur la bonne voie. Nous avons atteint nos objectifs.

Question : Ce match a-t-il montré que le débutant Nico Schulz doit encore s’aguerrir ?

Löw : Oui évidemment. La première sélection n’est pas si facile. Le joueur est toujours un peu nerveux, c'est complètement différent du quotidien de la Bundesliga. Il a inscrit un but, je suis heureux pour lui. Il aurait pu dégager le ballon sur le but encaissé mais je suis satisfait de sa performance globale et de son engagement, il amène du dynamisme. Je crois qu'il peut bien s’intégrer avec nous lors des prochains matchs.

Question : Envisagez-vous à l’avenir une défense à quatre avec quatre défenseurs centraux, comme contre la France, ou avec des latéraux classiques ?

Löw : Il faudra voir ça. Nos deux défenseurs centraux Mats Hummels et Jérôme Boateng formeront à nouveau la charnière centrale lors des matchs importants en raison de leur classe, de leur présence incroyable, de leur solidité dans les duels et de leurs automatismes ensemble. Il faudra varier un peu sur les côtés, cela dépendra de l'adversaire. Matthias Ginter, Nico Schulz, Jonas Hector, Marcel Halstenberg, peut-être aussi Philipp Max d'Augsbourg, qui a réalisé une bonne dernière saison, sont des solutions.

Question : Ilkay Gündogan a-t-il surmonté les récents événements le concernant ?

Löw : Oui, on a quasiment retrouvé cette semaine à l’entraînement le véritable Ilkay, et il m'a convaincu. Il a réalisé quelques bonnes passes en profondeur lors de la première période et s’est bien projeté vers l'avant. En deuxième période, ce fut plus difficile d'utiliser l'espace. Il a fait un pas en avant cette semaine.

Question : Marco Reus comme attaquant de pointe est-il pour vous une solution durable ?

Löw : Je sais qu'il préfère jouer sur le côté gauche. Il est comme Timo Werner très bon sur les côtés, mais aussi comme point de fixation devant qui exploite très bien les ballons et qui peut libérer des espaces pour les joueurs de côté. J'ai vraiment aimé Nils Petersen, il est immédiatement rentré dans son match, fut très présent. Je pense qu'il peut progresser.

Question : La Ligue des nations sera de retour en octobre. Prévoyez-vous d’aligner de nouveau Joshua Kimmich en tant que six et dans un 4-3-3 ?

Löw : Je trouve que la Ligue des nations est vraiment bien car il y a des rencontres de haut niveau. La France et les Pays-Bas sont des adversaires qui pratiquent un très bon football. Dans la phase actuelle, il est important que l'équipe continue comme ça au niveau tactique et de l'attitude. Kimmich fera également les prochains matchs en tant que milieu défensif car je suis très satisfait et il maîtrise bien le poste et ses exigences.

[sid]

Après le nouveau départ plutôt réussi, avec un match nul 0-0 contre la France, championne du monde, en ouverture de la Ligue des nations à Munich puis une victoire 2-1 contre le Pérou en amical à Sinsheim, le sélectionneur Joachim Löw évoque le défi de trouver le bon équilibre, les échéances à venir en Ligue des nations et différents postes dans l'équipe.

Question : Comment jugez-vous la rencontre face au Pérou ?

Joachim Löw : Ce fut un très, très bon test pour nous contre une équipe forte techniquement et physiquement. En première période, nous avons très bien joué vers l’avant, très bien combiné et obtenu trois, quatre très bonnes occasions. Cela s’est un peu enrayé lors de la seconde période à cause des nombreux changements. La mentalité des joueurs était bonne, ils se sont battus jusqu'au bout pour la victoire. Le but du 2-1 fut chanceux mais pas immérité.

Question : Quel est votre bilan de cette période internationale ?

Löw : Nous avions mis l'accent sur une bonne organisation et sur le fait de trouver le bon équilibre. Nous avons eu sur plusieurs situations des problèmes avec le jeu de contres rapide du Pérou mais les joueurs ont très bien travaillé dans l'ensemble, étaient très concentrés, impliqués. L’équipe sait qu’elle a besoin d’autres bonnes performances afin que les fans puissent s’identifier de nouveau à l’équipe. Mais cette semaine a montré que nous sommes déterminés et sur la bonne voie. Nous avons atteint nos objectifs.

Question : Ce match a-t-il montré que le débutant Nico Schulz doit encore s’aguerrir ?

Löw : Oui évidemment. La première sélection n’est pas si facile. Le joueur est toujours un peu nerveux, c'est complètement différent du quotidien de la Bundesliga. Il a inscrit un but, je suis heureux pour lui. Il aurait pu dégager le ballon sur le but encaissé mais je suis satisfait de sa performance globale et de son engagement, il amène du dynamisme. Je crois qu'il peut bien s’intégrer avec nous lors des prochains matchs.

Question : Envisagez-vous à l’avenir une défense à quatre avec quatre défenseurs centraux, comme contre la France, ou avec des latéraux classiques ?

Löw : Il faudra voir ça. Nos deux défenseurs centraux Mats Hummels et Jérôme Boateng formeront à nouveau la charnière centrale lors des matchs importants en raison de leur classe, de leur présence incroyable, de leur solidité dans les duels et de leurs automatismes ensemble. Il faudra varier un peu sur les côtés, cela dépendra de l'adversaire. Matthias Ginter, Nico Schulz, Jonas Hector, Marcel Halstenberg, peut-être aussi Philipp Max d'Augsbourg, qui a réalisé une bonne dernière saison, sont des solutions.

Question : Ilkay Gündogan a-t-il surmonté les récents événements le concernant ?

Löw : Oui, on a quasiment retrouvé cette semaine à l’entraînement le véritable Ilkay, et il m'a convaincu. Il a réalisé quelques bonnes passes en profondeur lors de la première période et s’est bien projeté vers l'avant. En deuxième période, ce fut plus difficile d'utiliser l'espace. Il a fait un pas en avant cette semaine.

Question : Marco Reus comme attaquant de pointe est-il pour vous une solution durable ?

Löw : Je sais qu'il préfère jouer sur le côté gauche. Il est comme Timo Werner très bon sur les côtés, mais aussi comme point de fixation devant qui exploite très bien les ballons et qui peut libérer des espaces pour les joueurs de côté. J'ai vraiment aimé Nils Petersen, il est immédiatement rentré dans son match, fut très présent. Je pense qu'il peut progresser.

Question : La Ligue des nations sera de retour en octobre. Prévoyez-vous d’aligner de nouveau Joshua Kimmich en tant que six et dans un 4-3-3 ?

Löw : Je trouve que la Ligue des nations est vraiment bien car il y a des rencontres de haut niveau. La France et les Pays-Bas sont des adversaires qui pratiquent un très bon football. Dans la phase actuelle, il est important que l'équipe continue comme ça au niveau tactique et de l'attitude. Kimmich fera également les prochains matchs en tant que milieu défensif car je suis très satisfait et il maîtrise bien le poste et ses exigences.

###more###