Actus

Löw : « Mats Hummels ne jouera probablement pas demain »

Un jour avant le match de l’Allemagne contre la Suède, l’entraîneur Joachim Löw et l’attaquant Mario Gomez se sont exprimés en conférence de presse.

JOACHIM LÖW À PROPOS…

… des cas individuels : Mats Hummels ne jouera probablement pas demain. Il s’est blessé au cervicales pendant l’entraînement d’hier. Il ne se rétablira sûrement pas à temps

... de la forme des joueurs : L’équipe est très en forme physiquement. Je n’avais pas l’impression que les joueurs avaient fortement faiblis lors de la deuxième mi-temps. La défaite contre le Mexique était douloureuse, mais nous avons analysé nos erreurs et pris les bonnes mesures durant les entraînements. Si nous parvenons à bien exploiter nos points forts sur le terrain, alors l’équipe pourra bien réagir.

… de la volonté de gagner : Les deux éléments les plus importants sont : une énergie différente et une autre attitude. L’équipe d’Allemagne comme nous la connaissons n’était pas présente contre le Mexique. Il s’agit d’une Coupe du Monde qui implique de l’ardeur et de la passion. Notre état d’esprit jouera un rôle très important. L’énergie que nous fournissons chaque jour doit être visible sur le terrain.

… de la tactique : Nous jouons généralement contre des équipes qui ont une formation très défensive. Ce n’est pas quelque chose d’inédit pour nous. Les joueurs ont mal géré les espaces contre le Mexique, chacun voulait être partout en même temps lors des phases offensives. Il y a des matchs comme ceux contre le Mexique, où absolument rien ne se passe comme prévu. Il y a eu des difficultés dans tous les domaines. C’est très important d’avoir passé en revue ces problèmes. Nous n’avons pas besoin de remettre notre objectif principal en cause suite à cette défaite contre le Mexique. Nous devons corriger ces erreurs.

… du rôle de favori : La situation est évidemment différente lorsqu’il s’agit de l’équipe qui a gagné la Coupe du Monde et la Coupe des Confédérations. Toutes les équipes veulent gagner contre le tenant en titre et sont encore plus motivées. Pour nous, c’est difficile de maintenir cette avidité. Ce n’est pas simple mais nous allons devoir réagir. Et si nous gagnons demain, alors nous verrons comment continue le tournoi.

… des qualités de l’adversaire : Il ne faut pas se méfier des individualités, mais il faut faire attention à l’équipe de Suède dans son ensemble. Ils s’investissent tous énormément. En tant qu’équipe, ils arrivent à puiser dans toutes leurs ressources. Ils ne baissent jamais les bras, même quand ils sont menés au score. Ils sont très solides mentalement, c’est ce qui les départage des autres équipes. Leur manière de défendre sera sûrement encore différente que d’habitude. Dans notre style de jeu, il n’y aura pas de changements majeurs, ce sera une question de détails.

... des probabilités de gagner : Les joueurs ont déjà montré une réaction lors des entraînements. C’est un devoir de réagir lors des entraînements. Je suis persuadé que les joueurs feront leurs preuves demain.

MARIO GOMEZ À PROPOS…

… de l’ambiance au sein de l’équipe : L’ambiance s’est améliorée depuis hier. Nous avons eu besoin de temps pour digérer le match contre le Mexique. Nous avons revu et analysé les scènes. Les premiers ressentis ne sont pas très bons quand on les revoit. Mais c’est du passé. Nous restons une très bonne équipe. Nous devons mieux jouer cette fois, ne pas reproduire les erreurs que nous avons faites contre le Mexique.

… de sa titularisation éventuelle : Ma convocation pour cette conférence de presse peut être un indice, mais aussi du bluff. C’est comme à la roulette, c’est une chance sur deux. Je ne sais pas encore si je serai titulaire demain.

… de ses attentes : Je ne pense pas à ce qui pourrait arriver et au fait que ça pourrait mal se passer. Nous sommes un bon groupe et nous allons gagner les deux prochains matchs.

… de la tactique suédoise : Nous nous sommes attendus à autre chose de la part du Mexique, ils nous ont bien surpris. Les profils des joueurs sont différents de ceux des Mexicains, leurs styles de jeu ne sont pas les mêmes. Leur bloc défensif sera très dense et ils défendront bien. Peut-être que nous aurons une nouvelle surprise, mais nous nous attendons à ce que la Suède joue comme lors des matchs précédents.

… du plus d’expérience en comparaison au Suédois : Je pense que l’on a pu voir que l’expérience ne joue aucun rôle jusqu’à présent dans les phases de poule. Les soi-disant plus petites équipes on fait de très gros matchs contre les soi-disant plus grandes équipes. Demain, l’équipe qui gagnera sera celle qui aura le plus de volonté, et ce sera nous.

[dfb]

Un jour avant le match de l’Allemagne contre la Suède, l’entraîneur Joachim Löw et l’attaquant Mario Gomez se sont exprimés en conférence de presse.

JOACHIM LÖW À PROPOS…

… des cas individuels : Mats Hummels ne jouera probablement pas demain. Il s’est blessé au cervicales pendant l’entraînement d’hier. Il ne se rétablira sûrement pas à temps

... de la forme des joueurs : L’équipe est très en forme physiquement. Je n’avais pas l’impression que les joueurs avaient fortement faiblis lors de la deuxième mi-temps. La défaite contre le Mexique était douloureuse, mais nous avons analysé nos erreurs et pris les bonnes mesures durant les entraînements. Si nous parvenons à bien exploiter nos points forts sur le terrain, alors l’équipe pourra bien réagir.

… de la volonté de gagner : Les deux éléments les plus importants sont : une énergie différente et une autre attitude. L’équipe d’Allemagne comme nous la connaissons n’était pas présente contre le Mexique. Il s’agit d’une Coupe du Monde qui implique de l’ardeur et de la passion. Notre état d’esprit jouera un rôle très important. L’énergie que nous fournissons chaque jour doit être visible sur le terrain.

… de la tactique : Nous jouons généralement contre des équipes qui ont une formation très défensive. Ce n’est pas quelque chose d’inédit pour nous. Les joueurs ont mal géré les espaces contre le Mexique, chacun voulait être partout en même temps lors des phases offensives. Il y a des matchs comme ceux contre le Mexique, où absolument rien ne se passe comme prévu. Il y a eu des difficultés dans tous les domaines. C’est très important d’avoir passé en revue ces problèmes. Nous n’avons pas besoin de remettre notre objectif principal en cause suite à cette défaite contre le Mexique. Nous devons corriger ces erreurs.

… du rôle de favori : La situation est évidemment différente lorsqu’il s’agit de l’équipe qui a gagné la Coupe du Monde et la Coupe des Confédérations. Toutes les équipes veulent gagner contre le tenant en titre et sont encore plus motivées. Pour nous, c’est difficile de maintenir cette avidité. Ce n’est pas simple mais nous allons devoir réagir. Et si nous gagnons demain, alors nous verrons comment continue le tournoi.

… des qualités de l’adversaire : Il ne faut pas se méfier des individualités, mais il faut faire attention à l’équipe de Suède dans son ensemble. Ils s’investissent tous énormément. En tant qu’équipe, ils arrivent à puiser dans toutes leurs ressources. Ils ne baissent jamais les bras, même quand ils sont menés au score. Ils sont très solides mentalement, c’est ce qui les départage des autres équipes. Leur manière de défendre sera sûrement encore différente que d’habitude. Dans notre style de jeu, il n’y aura pas de changements majeurs, ce sera une question de détails.

... des probabilités de gagner : Les joueurs ont déjà montré une réaction lors des entraînements. C’est un devoir de réagir lors des entraînements. Je suis persuadé que les joueurs feront leurs preuves demain.

MARIO GOMEZ À PROPOS…

… de l’ambiance au sein de l’équipe : L’ambiance s’est améliorée depuis hier. Nous avons eu besoin de temps pour digérer le match contre le Mexique. Nous avons revu et analysé les scènes. Les premiers ressentis ne sont pas très bons quand on les revoit. Mais c’est du passé. Nous restons une très bonne équipe. Nous devons mieux jouer cette fois, ne pas reproduire les erreurs que nous avons faites contre le Mexique.

… de sa titularisation éventuelle : Ma convocation pour cette conférence de presse peut être un indice, mais aussi du bluff. C’est comme à la roulette, c’est une chance sur deux. Je ne sais pas encore si je serai titulaire demain.

… de ses attentes : Je ne pense pas à ce qui pourrait arriver et au fait que ça pourrait mal se passer. Nous sommes un bon groupe et nous allons gagner les deux prochains matchs.

… de la tactique suédoise : Nous nous sommes attendus à autre chose de la part du Mexique, ils nous ont bien surpris. Les profils des joueurs sont différents de ceux des Mexicains, leurs styles de jeu ne sont pas les mêmes. Leur bloc défensif sera très dense et ils défendront bien. Peut-être que nous aurons une nouvelle surprise, mais nous nous attendons à ce que la Suède joue comme lors des matchs précédents.

… du plus d’expérience en comparaison au Suédois : Je pense que l’on a pu voir que l’expérience ne joue aucun rôle jusqu’à présent dans les phases de poule. Les soi-disant plus petites équipes on fait de très gros matchs contre les soi-disant plus grandes équipes. Demain, l’équipe qui gagnera sera celle qui aura le plus de volonté, et ce sera nous.

###more###