Actus

Löw : « Manuel Neuer est dans les temps »

Le duel entre les deux dernières nations championnes du monde, l’Allemagne et l’Espagne, aura lieu vendredi soir (20h45) à l’Esprit-Arena de Düsseldorf. Mardi (20h45), l’adversaire sera le Brésil au Stade Olympique de Berlin. Aujourd’hui en conférence de presse, le sélectionneur Joachim Löw a évoqué ces deux rencontres de prestige, les titulaires potentiels et les grands absents en ce début d’année de coupe du monde.

Joachim Löw au sujet…

… de l’état de Manuel Neuer :

Quand un joueur est absent de la préparation, cela devient difficile de le sélectionner. Mais Manuel était ici mardi et nous avons longtemps discuté avec lui en présence d’Andy Köpke et du docteur Müller-Wohlfahrt. Il est dans les temps. Il est prévu qu’il rejoue avec le Bayern Munich cette saison. Le docteur m’a assuré qu’il cicatrisait bien et que ses os se remettaient en place de manière optimale. Mais il faut qu’il se préserve en ce moment, il n’est qu’à 90% de ses capacités et veut monter à 100% au cours de cette semaine. Il pourra ensuite retrouver sa confiance au cours des entraînements. Je suis très optimiste quant à la présence de Manuel à la Coupe du monde.

… des titulaires face à l’Espagne :

Marc (Marc-André ter Stegen, ndlr) jouera le premier match. Les deux équipes ne seront pas identiques vendredi et mardi, je ferai des changements pour le Brésil. Il est difficile de définir des titulaires pour l’Espagne après une seule séance d’entraînement. Nous aborderons le sujet ce soir, mais cinq ou six joueurs sont assurés de débuter : la colonne vertébrale avec Jérôme Boateng, Mats Hummels, Thomas Müller, Mesut Özil et Toni Kroos sera sur le terrain au coup d’envoi. Pour ce qui est des autres, nous verrons. Emre Can ne sera pas avec nous demain, il est arrivé de Liverpool avec des problèmes de dos. Il a dû mettre fin prématurément à son entraînement hier et suivra un programme individuel afin d’être éventuellement opérationnel pour le Brésil. Je suis en contact avec Sebastian Rudy, sa femme pourrait accoucher aujourd’hui. Il n’aurait pas pu se concentrer en restant ici.

… de Marc-André ter Stegen :

Il a énormément progressé. Ses premières performances avec la sélection étaient en dents de scie, il a été très, très bon ces dernières années. Il a joué un rôle prépondérant lors de la Coupe des confédérations. C’est un jouer établi à Barcelone, son jeu avec le reste de l’équipe est excellent. C’est un gardien très calme, détendu et concentré. Il dégage quelque-chose et a mûri au FC Barcelone. Il est devenu un joueur de premier plan chez nous en équipe nationale.

… de Mario Gomez et Sandro Wagner :

Mario Gomez est en excellente forme, Sandro Wagner aussi bien sûr. Ils ont confiance. Je vais donner du temps de jeu à l’un comme à l’autre.

… de Mario Götze, Marco Reus et André Schürrle :

J’ai parlé avec Mario Götze. Notre avis est que sa forme actuelle n’est pas celle que nous souhaitons avoir. Mais il est très travailleur, ambitieux, et nous ne mettons donc pas une croix sur lui. Pour ce qui est de Marco Reus, je ne l’aurais de toute manière pas sélectionné. Il a été longtemps blessé, sa santé est ce qu’il y a de plus important pour lui. Il est important pour lui de jouer ces prochaines semaines et de trouver son rythme. André Schürrle monte actuellement en puissance, nous savons de quoi il est capable. S’il montre à nouveau sa vitesse et sa dangerosité devant le but, il sera un candidat pour la Coupe du monde.



Le duel entre les deux dernières nations championnes du monde, l’Allemagne et l’Espagne, aura lieu vendredi soir (20h45) à l’Esprit-Arena de Düsseldorf. Mardi (20h45), l’adversaire sera le Brésil au Stade Olympique de Berlin. Aujourd’hui en conférence de presse, le sélectionneur Joachim Löw a évoqué ces deux rencontres de prestige, les titulaires potentiels et les grands absents en ce début d’année de coupe du monde.

Joachim Löw au sujet…

… de l’état de Manuel Neuer :

Quand un joueur est absent de la préparation, cela devient difficile de le sélectionner. Mais Manuel était ici mardi et nous avons longtemps discuté avec lui en présence d’Andy Köpke et du docteur Müller-Wohlfahrt. Il est dans les temps. Il est prévu qu’il rejoue avec le Bayern Munich cette saison. Le docteur m’a assuré qu’il cicatrisait bien et que ses os se remettaient en place de manière optimale. Mais il faut qu’il se préserve en ce moment, il n’est qu’à 90% de ses capacités et veut monter à 100% au cours de cette semaine. Il pourra ensuite retrouver sa confiance au cours des entraînements. Je suis très optimiste quant à la présence de Manuel à la Coupe du monde.

… des titulaires face à l’Espagne :

Marc (Marc-André ter Stegen, ndlr) jouera le premier match. Les deux équipes ne seront pas identiques vendredi et mardi, je ferai des changements pour le Brésil. Il est difficile de définir des titulaires pour l’Espagne après une seule séance d’entraînement. Nous aborderons le sujet ce soir, mais cinq ou six joueurs sont assurés de débuter : la colonne vertébrale avec Jérôme Boateng, Mats Hummels, Thomas Müller, Mesut Özil et Toni Kroos sera sur le terrain au coup d’envoi. Pour ce qui est des autres, nous verrons. Emre Can ne sera pas avec nous demain, il est arrivé de Liverpool avec des problèmes de dos. Il a dû mettre fin prématurément à son entraînement hier et suivra un programme individuel afin d’être éventuellement opérationnel pour le Brésil. Je suis en contact avec Sebastian Rudy, sa femme pourrait accoucher aujourd’hui. Il n’aurait pas pu se concentrer en restant ici.

… de Marc-André ter Stegen :

Il a énormément progressé. Ses premières performances avec la sélection étaient en dents de scie, il a été très, très bon ces dernières années. Il a joué un rôle prépondérant lors de la Coupe des confédérations. C’est un jouer établi à Barcelone, son jeu avec le reste de l’équipe est excellent. C’est un gardien très calme, détendu et concentré. Il dégage quelque-chose et a mûri au FC Barcelone. Il est devenu un joueur de premier plan chez nous en équipe nationale.

… de Mario Gomez et Sandro Wagner :

Mario Gomez est en excellente forme, Sandro Wagner aussi bien sûr. Ils ont confiance. Je vais donner du temps de jeu à l’un comme à l’autre.

… de Mario Götze, Marco Reus et André Schürrle :

J’ai parlé avec Mario Götze. Notre avis est que sa forme actuelle n’est pas celle que nous souhaitons avoir. Mais il est très travailleur, ambitieux, et nous ne mettons donc pas une croix sur lui. Pour ce qui est de Marco Reus, je ne l’aurais de toute manière pas sélectionné. Il a été longtemps blessé, sa santé est ce qu’il y a de plus important pour lui. Il est important pour lui de jouer ces prochaines semaines et de trouver son rythme. André Schürrle monte actuellement en puissance, nous savons de quoi il est capable. S’il montre à nouveau sa vitesse et sa dangerosité devant le but, il sera un candidat pour la Coupe du monde.

###more###

… de l’équipe d’Espagne :

Les deux équipes voudront montrer ce qu’elles savent faire, mais ne vont pas poser toutes leurs cartes sur la table. Ce match ne sera pas une référence comme le serait un match contre eux en pleine Coupe du monde, où tout sera différent. L’Espagne est une grande nation de football, ses joueurs viennent principalement de l’Atlético Madrid, du Real Madrid et du FC Barcelone. Cette sélection additionne les qualités de chacun de ces clubs et fait donc partie des grands favoris selon moi. Personne ne devrait les sous-estimer, ils évoluent à un très haut niveau.

… de la liste définitive pour la Coupe du monde :

Il s’agit de notre dernier rassemblement avant la liste finale qui arrivera mi-mai, avant notre rassemblement dans le Sudtirol et avant la Coupe du monde. Entre temps, les joueurs auront des objectifs importants à réaliser avec leurs clubs respectifs. D’un autre côté, la Coupe du monde débute dans quelques semaines seulement. C’est donc une bonne chose de pouvoir nous mesurer à des favoris comme l’Espagne et le Brésil. (…) Il reste du temps avant de publier cette liste et je sais par expérience que n’importe qui risque de se blesser, ce que nous n’espérons pas. En fin de saison, nous nous réunirons et discuterons des performances des joueurs en club, en sélection, de leur état de santé, etc. Le terrain est la base de tout, mais nous prenons aussi en considération l’esprit d’équipe, la tolérance et l’empathie. Nous devons aussi penser à doubler les postes. Mon ressenti personnel, mon intuition jouera également un rôle important.

… Des trois mois à venir :

Il est clair que c’est tout particulièrement ces jours-ci et lors des prochains mois en club que nous allons observer de près les performances des joueurs. Nous jugerons qui sera encore capable de jouer du mieux qu’il peut cet été après cette longue et éprouvante saison. La Coupe du monde est le plus grand tournoi qui soit, et les joueurs doivent se préparer à la perfection afin d’y être. Ils doivent travailler avec cet objectif en tête tous les jours, à chaque entraînement, en sélection tout comme en club. Il me faut 23 joueurs au top de leur forme et des joueurs qui donnent tout pour l’équipe, même s’ils sont remplaçants. Nous avions cet esprit d’équipe en 2014. Nous sommes champions du monde, vainqueurs de la coupe des confédérations – nous sommes l’équipe à battre.

… de la Coupe du monde en Russie :

Nous devrons être encore meilleurs qu’en 2014 si nous voulons gagner cette année. Conserver son titre mondial n’est pas simple. Il faudra que les joueurs soient tous prêts et qu’aucun joueur important ne se blesse.

###more###