Actus

Löw : « L’équipe a nettement élevé son niveau »

Malgré une nette amélioration par rapport au match face aux Pays-Bas samedi soir (défaite 3-0), l’équipe d’Allemagne a subi une deuxième défaite consécutive en UEFA Nations League. Opposée mardi à l’équipe de France, la Mannschaft s’est inclinée 2-1 est se rapproche ainsi de la relégation en Ligue B de la nouvelle compétition de l’UEFA. Au-delà du résultat, le sélectionneur Joachim Löw a retenu beaucoup de positif de cette rencontre.

Question : Monsieur Löw, que retenez-vous de ce match ?

Joachim Löw : Je suis déçu du résultat, mais cette défaite a une saveur différente de celle de samedi. Le résultat n’est pas bon, mais l’équipe a livré une très grande performance et a nettement élevé son niveau en l’espace de trois jours.

Question : Qu’est-ce qui vous a particulièrement plu ?

Joachim Löw : Nous avons joué avec courage et passion. Nous étions au même niveau que la meilleure équipe du monde. Nous aurions même pu mener 2-0 à la mi-temps. La France possède des individualités incroyables. Si l’on n’est pas attentif, ils en profitent.

Question : Comment jugez-vous l’action du penalty pour la France ?

Joachim Löw : Le penalty n’était pas justifié. Mats Hummels ne le touche pas, c’est Matuidi qui marche sur le pied de Mats. Nous avons fait un bon match, voire un très bon match, mais n’avons pas été récompensés.

Question : Y a-t-il aussi des points négatifs à retenir ?

Joachim Löw : Peut-être le manque de réalisme en première période. Nous avons trop peu profité de nos situations dangereuses. C’est peut-être dû à un manque d’expérience et de vice.

Question : L’Allemagne a joué beaucoup d’actions de contre. C’était votre plan ?

Joachim Löw : Il fallait en effet changer de tactique et de formation. Nous voulions surprendre les Français.

Question : Vous avez souvent parlé de l’importance d’une colonne vertébrale dans l’équipe. Pourtant, Thomas Müller était sur le banc. Une décision temporaire ?

Joachim Löw : Je l’ai toujours dit et je persiste. Certains joueurs connaissent une période difficile, mais n’ont pas perdu leur football pour autant. Müller n’a pas montré toutes ses qualités ces derniers temps, mais il est un leader, il parle beaucoup aux jeunes.

Question : Auriez-vous pu tenter la même tactique et la même formation face aux Pays-Bas ?

Joachim Löw : Je prends mes décisions par conviction, et je dois reconnaitre que mon plan n’a pas fonctionné à Amsterdam. On prend parfois les mauvaises décisions, parfois les bonnes. Et il faut retenir les bonnes leçons à chaque fois.

Question : Cette performance et cette composition d’équipe serviront-elles de base pour l’avenir ?

Joachim Löw : C’est un match sur lequel nous pouvons construire. Les jeunes joueurs ont bien fait leur travail, mais doivent désormais rester à ce niveau dans la durée, et ils ont besoin d’expérience pour cela. Ils sont parfois encore en dents de scie.

[dfb]

Malgré une nette amélioration par rapport au match face aux Pays-Bas samedi soir (défaite 3-0), l’équipe d’Allemagne a subi une deuxième défaite consécutive en UEFA Nations League. Opposée mardi à l’équipe de France, la Mannschaft s’est inclinée 2-1 est se rapproche ainsi de la relégation en Ligue B de la nouvelle compétition de l’UEFA. Au-delà du résultat, le sélectionneur Joachim Löw a retenu beaucoup de positif de cette rencontre.

Question : Monsieur Löw, que retenez-vous de ce match ?

Joachim Löw : Je suis déçu du résultat, mais cette défaite a une saveur différente de celle de samedi. Le résultat n’est pas bon, mais l’équipe a livré une très grande performance et a nettement élevé son niveau en l’espace de trois jours.

Question : Qu’est-ce qui vous a particulièrement plu ?

Joachim Löw : Nous avons joué avec courage et passion. Nous étions au même niveau que la meilleure équipe du monde. Nous aurions même pu mener 2-0 à la mi-temps. La France possède des individualités incroyables. Si l’on n’est pas attentif, ils en profitent.

Question : Comment jugez-vous l’action du penalty pour la France ?

Joachim Löw : Le penalty n’était pas justifié. Mats Hummels ne le touche pas, c’est Matuidi qui marche sur le pied de Mats. Nous avons fait un bon match, voire un très bon match, mais n’avons pas été récompensés.

Question : Y a-t-il aussi des points négatifs à retenir ?

Joachim Löw : Peut-être le manque de réalisme en première période. Nous avons trop peu profité de nos situations dangereuses. C’est peut-être dû à un manque d’expérience et de vice.

Question : L’Allemagne a joué beaucoup d’actions de contre. C’était votre plan ?

Joachim Löw : Il fallait en effet changer de tactique et de formation. Nous voulions surprendre les Français.

Question : Vous avez souvent parlé de l’importance d’une colonne vertébrale dans l’équipe. Pourtant, Thomas Müller était sur le banc. Une décision temporaire ?

Joachim Löw : Je l’ai toujours dit et je persiste. Certains joueurs connaissent une période difficile, mais n’ont pas perdu leur football pour autant. Müller n’a pas montré toutes ses qualités ces derniers temps, mais il est un leader, il parle beaucoup aux jeunes.

Question : Auriez-vous pu tenter la même tactique et la même formation face aux Pays-Bas ?

Joachim Löw : Je prends mes décisions par conviction, et je dois reconnaitre que mon plan n’a pas fonctionné à Amsterdam. On prend parfois les mauvaises décisions, parfois les bonnes. Et il faut retenir les bonnes leçons à chaque fois.

Question : Cette performance et cette composition d’équipe serviront-elles de base pour l’avenir ?

Joachim Löw : C’est un match sur lequel nous pouvons construire. Les jeunes joueurs ont bien fait leur travail, mais doivent désormais rester à ce niveau dans la durée, et ils ont besoin d’expérience pour cela. Ils sont parfois encore en dents de scie.

###more###