Actus

Levin Öztunali : « Défendre notre titre »

Si on ne se réfère qu’au nombre de points pris durant la phase de poules et à la différence de buts, ce sont les deux meilleures équipes du tournoi qui s’affronteront demain, à partir de 18h à Bologne, pour une place en finale de l’EURO U21. L’Allemagne, première du groupe B, affronte la Roumanie, qui a terminé en tête du groupe C.

Levin Öztunali nous a livré ses impressions à la veille de la rencontre, et est revenu sur son expérience de 2017.

DFB.de : Levin Öztunali, vous venez de disputer trois rencontres en l’espace de six jours, dans une période de forte chaleur. Comment vous sentez-vous ?

Levin Öztunali : Je me sens bien. Toute l’équipe est heureuse d’avoir atteint les demi-finales. Bien sûr, la charge de travail est importante, mais nous aimons ce rythme, et nous avons toujours réussi à bien récupérer entre les matchs. C’est également le cas avant cette demi-finale.

DFB.de : Vous jouez jeudi à 18h, et les températures pourraient monter jusqu’à 40 degrés. Cela a-t-il joué un rôle dans votre préparation ?

Levin Öztunali : Evidemment, la rencontre sera encore plus éprouvante physiquement avec ce genre de températures. Ça signifie que nous devrons beaucoup boire pendant la journée, et j’imagine qu’il y aura aussi des pauses durant la rencontre pour nous permettre de nous hydrater. Mais cela ne joue aucun rôle dans l’équipe.

DFB.de : Comment évaluez-vous l’équipe de Roumanie ?

Levin Öztunali : Je pense que peu de personnes s’attendaient à ce qu’ils terminent premiers de leur groupe, ils ont surpris beaucoup de monde. Ils ont marqué quatre buts dans chacune de leurs deux premières rencontres. Contre la France, ils ont également montré qu’ils étaient très forts défensivement. Ils sont difficiles à jouer, et nous nous attendons à un match compliqué. Une chose est certaine, nous n’allons surtout pas les sous-estimer. Il faudra se montrer patient et essayer de trouver des failles dans leur défense, et dans le même temps, nous devrons défendre en équipe. Nous voulons saisir cette chance de nous qualifier pour la finale.

DFB.de : Comment jugez-vous votre premier tour ?

Levin Öztunali : Nous avons atteint notre premier objectif, c'est-à-dire nous qualifier pour les demi-finales et les prochains Jeux Olympiques. Notre match le plus abouti, surtout offensivement, était sans conteste celui contre la Serbie. Contre l’Autriche, nous avons été mis en difficulté, mais il faut aussi reconnaitre que nous étions face à un adversaire très compliqué à jouer. C’était important d’arriver à tenir le résultat. Pour les demi-finales, nous voulons de nouveau prendre le jeu à notre compte et nous créer plus d’occasions. Et si j’ai la possibilité de marquer, je ne dirai pas non (rires).

DFB.de : Vous étiez déjà présent lors du titre en 2017. Quel profit tirez-vous de cette expérience pour votre deuxième EURO ?

Levin Öztunali : Lors du dernier EURO, j’étais surtout remplaçant, cette fois-ci j’ai été titulaire lors des trois premières rencontres. J’ai progressé lors de ses deux dernières années, et livré de bonnes prestations avec les U21. Déjà en Pologne, on a vu que le succès dépend aussi de l’esprit d’équipe et de la solidarité entre les joueurs. Cette année, ça sera exactement pareil. Même si nous sommes depuis presque quatre semaines ensemble, il n’y a pas de problèmes au sein de l’équipe. Si nous continuons ainsi, nous pouvons à nouveau aller chercher le titre.

[dfb]

Si on ne se réfère qu’au nombre de points pris durant la phase de poules et à la différence de buts, ce sont les deux meilleures équipes du tournoi qui s’affronteront demain, à partir de 18h à Bologne, pour une place en finale de l’EURO U21. L’Allemagne, première du groupe B, affronte la Roumanie, qui a terminé en tête du groupe C.

Levin Öztunali nous a livré ses impressions à la veille de la rencontre, et est revenu sur son expérience de 2017.

DFB.de : Levin Öztunali, vous venez de disputer trois rencontres en l’espace de six jours, dans une période de forte chaleur. Comment vous sentez-vous ?

Levin Öztunali : Je me sens bien. Toute l’équipe est heureuse d’avoir atteint les demi-finales. Bien sûr, la charge de travail est importante, mais nous aimons ce rythme, et nous avons toujours réussi à bien récupérer entre les matchs. C’est également le cas avant cette demi-finale.

DFB.de : Vous jouez jeudi à 18h, et les températures pourraient monter jusqu’à 40 degrés. Cela a-t-il joué un rôle dans votre préparation ?

Levin Öztunali : Evidemment, la rencontre sera encore plus éprouvante physiquement avec ce genre de températures. Ça signifie que nous devrons beaucoup boire pendant la journée, et j’imagine qu’il y aura aussi des pauses durant la rencontre pour nous permettre de nous hydrater. Mais cela ne joue aucun rôle dans l’équipe.

DFB.de : Comment évaluez-vous l’équipe de Roumanie ?

Levin Öztunali : Je pense que peu de personnes s’attendaient à ce qu’ils terminent premiers de leur groupe, ils ont surpris beaucoup de monde. Ils ont marqué quatre buts dans chacune de leurs deux premières rencontres. Contre la France, ils ont également montré qu’ils étaient très forts défensivement. Ils sont difficiles à jouer, et nous nous attendons à un match compliqué. Une chose est certaine, nous n’allons surtout pas les sous-estimer. Il faudra se montrer patient et essayer de trouver des failles dans leur défense, et dans le même temps, nous devrons défendre en équipe. Nous voulons saisir cette chance de nous qualifier pour la finale.

DFB.de : Comment jugez-vous votre premier tour ?

Levin Öztunali : Nous avons atteint notre premier objectif, c'est-à-dire nous qualifier pour les demi-finales et les prochains Jeux Olympiques. Notre match le plus abouti, surtout offensivement, était sans conteste celui contre la Serbie. Contre l’Autriche, nous avons été mis en difficulté, mais il faut aussi reconnaitre que nous étions face à un adversaire très compliqué à jouer. C’était important d’arriver à tenir le résultat. Pour les demi-finales, nous voulons de nouveau prendre le jeu à notre compte et nous créer plus d’occasions. Et si j’ai la possibilité de marquer, je ne dirai pas non (rires).

DFB.de : Vous étiez déjà présent lors du titre en 2017. Quel profit tirez-vous de cette expérience pour votre deuxième EURO ?

Levin Öztunali : Lors du dernier EURO, j’étais surtout remplaçant, cette fois-ci j’ai été titulaire lors des trois premières rencontres. J’ai progressé lors de ses deux dernières années, et livré de bonnes prestations avec les U21. Déjà en Pologne, on a vu que le succès dépend aussi de l’esprit d’équipe et de la solidarité entre les joueurs. Cette année, ça sera exactement pareil. Même si nous sommes depuis presque quatre semaines ensemble, il n’y a pas de problèmes au sein de l’équipe. Si nous continuons ainsi, nous pouvons à nouveau aller chercher le titre.

###more###