Actus

« Les gens veulent voir de l’enjeu »

L’Allemagne affrontera la France et les Pays-Bas pour la première édition de l’UEFA Nations League. Le tirage au sort complet de cette nouvelle compétition a été effectué cet après-midi à Lausanne. Les principales réactions :

Reinhard Grindel (président de la DFB) : « C’est le meilleur groupe de toute la compétition et la signification de Nations League devient tout à coup très claire : Allemagne, France, Pays-Bas, l’un de ces trois pays sera relégué. Les matchs seront donc passionnants et les stades seront pleins. Cela n’aura plus rien à voir avec les matchs amicaux que nous aurions continué à jouer si la Nations League n’avait pas été mise sur pied. Je pense qu’avec de tels adversaires, la compétition sera bien davantage respectée qu’avant le tirage au sort. »

Joachim Löw (sélectionneur fédéral) : « Dieu merci, nous n’avons pas eu un groupe facile ! Ce sera très intéressant, la France et les Pays-Bas sont deux pays voisins avec une grande culture football et une longue histoire. Nous allons disputer des matchs qui seront excellents aussi bien pour nous que pour les spectateurs. L’important était de ne pas alourdir le calendrier, car les joueurs sont d’ores et déjà à la limite de leurs capacités. Je pense que jouer moins de matchs amicaux et plus de matchs de compétition est une bonne chose. L’intérêt du public pour les matchs amicaux a fortement décru ces dernières années. Les gens veulent voir de l’enjeu. Ici, il y a quelques-chose à gagner et on peut être relégué. L’important ne sera pas tant de soulever le trophée de la Nations League, mais de se qualifier pour le prochain tournoi. Finir premier et jouer le dernier carré serait beau, mais les qualifications demeurent la priorité.

Thomas Müller : « C’est un groupe de la mort ! Une entrée intéressante dans cette nouvelle compétition. »

Didier Deschamps (sélectionneur de la France) : « C'est le principe de cette compétition, d'avoir des affiches de prestige mais aussi avec un intérêt sportif et ce tournoi final. C'est une bonne chose pour les plus grandes nations mais aussi pour les petites qui peuvent directement se qualifier pour l'Euro 2020. C'est de plus en plus compliqué avec les matches amicaux. Là, par la qualité de nos adversaires cela va offrir de belles affiches. L'adrénaline, l'excitation et la motivation seront plus naturelles. »

[dfb]

L’Allemagne affrontera la France et les Pays-Bas pour la première édition de l’UEFA Nations League. Le tirage au sort complet de cette nouvelle compétition a été effectué cet après-midi à Lausanne. Les principales réactions :

Reinhard Grindel (président de la DFB) : « C’est le meilleur groupe de toute la compétition et la signification de Nations League devient tout à coup très claire : Allemagne, France, Pays-Bas, l’un de ces trois pays sera relégué. Les matchs seront donc passionnants et les stades seront pleins. Cela n’aura plus rien à voir avec les matchs amicaux que nous aurions continué à jouer si la Nations League n’avait pas été mise sur pied. Je pense qu’avec de tels adversaires, la compétition sera bien davantage respectée qu’avant le tirage au sort. »

Joachim Löw (sélectionneur fédéral) : « Dieu merci, nous n’avons pas eu un groupe facile ! Ce sera très intéressant, la France et les Pays-Bas sont deux pays voisins avec une grande culture football et une longue histoire. Nous allons disputer des matchs qui seront excellents aussi bien pour nous que pour les spectateurs. L’important était de ne pas alourdir le calendrier, car les joueurs sont d’ores et déjà à la limite de leurs capacités. Je pense que jouer moins de matchs amicaux et plus de matchs de compétition est une bonne chose. L’intérêt du public pour les matchs amicaux a fortement décru ces dernières années. Les gens veulent voir de l’enjeu. Ici, il y a quelques-chose à gagner et on peut être relégué. L’important ne sera pas tant de soulever le trophée de la Nations League, mais de se qualifier pour le prochain tournoi. Finir premier et jouer le dernier carré serait beau, mais les qualifications demeurent la priorité.

Thomas Müller : « C’est un groupe de la mort ! Une entrée intéressante dans cette nouvelle compétition. »

Didier Deschamps (sélectionneur de la France) : « C'est le principe de cette compétition, d'avoir des affiches de prestige mais aussi avec un intérêt sportif et ce tournoi final. C'est une bonne chose pour les plus grandes nations mais aussi pour les petites qui peuvent directement se qualifier pour l'Euro 2020. C'est de plus en plus compliqué avec les matches amicaux. Là, par la qualité de nos adversaires cela va offrir de belles affiches. L'adrénaline, l'excitation et la motivation seront plus naturelles. »