Actus

Le maillot d’Helmut Rahn, nouvelle attraction du musée

Le musée du football allemand de Dortmund tient sa nouvelle recrue : 66 ans après le légendaire « Miracle de Berne », le maillot porté en finale par le double-buteur Helmut Rahn fait désormais partie de l’exposition. Ce fameux dimanche 4 juillet 1954, face à une équipe de Hongrie réputée invincible, l’attaquant du Rot-Weiss Essen offrait à la Nationalmannschaft sa première coupe du monde en inscrivant deux buts, dont celui de la victoire (3-2) à la 84e minute. Le maillot était jusqu’ici détenu par le petit-fils du joueur, Oliver Klaus Rahn, qui a décidé de le remettre durablement au musée.

« Le maillot porté en finale par Helmut Rahn est une pièce unique », a déclaré le directeur du musée Manuel Neukirchner. « Il est une nouvelle magnifique attraction de notre mise en scène émotionnelle du Miracle de Berne. Il représente une partie de notre histoire contemporaine. Cette victoire de l’équipe d’Allemagne a été un coup de pouce décisif donné à la jeune république fédérale, au regard des privations considérables vécues dans les années d’après-guerre. Nous remercions chaleureusement la famille Rahn pour son attachement envers notre établissement. »

Le ballon de la finale et la chaussure gauche d’Helmut Rahn, avec laquelle il inscrivit le but de la victoire, font déjà partie de l’exposition, tout comme les maillots de ses coéquipiers Horst Eckel et Charly Mai. L’exposition multimédia rassemble au total environ 1 600 pièces et 25 heures de film.

[dfb]

Le musée du football allemand de Dortmund tient sa nouvelle recrue : 66 ans après le légendaire « Miracle de Berne », le maillot porté en finale par le double-buteur Helmut Rahn fait désormais partie de l’exposition. Ce fameux dimanche 4 juillet 1954, face à une équipe de Hongrie réputée invincible, l’attaquant du Rot-Weiss Essen offrait à la Nationalmannschaft sa première coupe du monde en inscrivant deux buts, dont celui de la victoire (3-2) à la 84e minute. Le maillot était jusqu’ici détenu par le petit-fils du joueur, Oliver Klaus Rahn, qui a décidé de le remettre durablement au musée.

« Le maillot porté en finale par Helmut Rahn est une pièce unique », a déclaré le directeur du musée Manuel Neukirchner. « Il est une nouvelle magnifique attraction de notre mise en scène émotionnelle du Miracle de Berne. Il représente une partie de notre histoire contemporaine. Cette victoire de l’équipe d’Allemagne a été un coup de pouce décisif donné à la jeune république fédérale, au regard des privations considérables vécues dans les années d’après-guerre. Nous remercions chaleureusement la famille Rahn pour son attachement envers notre établissement. »

Le ballon de la finale et la chaussure gauche d’Helmut Rahn, avec laquelle il inscrivit le but de la victoire, font déjà partie de l’exposition, tout comme les maillots de ses coéquipiers Horst Eckel et Charly Mai. L’exposition multimédia rassemble au total environ 1 600 pièces et 25 heures de film.