Actus

L'Allemagne s'incline contre les Pays-Bas à Hambourg

La Nationalmannschaft a subi sa première défaite lors de ces qualifications pour l’Euro 2020. A Hambourg, les hommes de Joachim Löw se sont inclinés 4-2 contre les Pays-Bas . Serge Gnabry avait pourtant mis l’équipe allemande en tête dès la neuvième minute de jeu. Frenkie de Jong égalisa à la 58e, avant qu’un but contre son camp de Jonathan Tah (66e) permette aux visiteurs de prendre les devants. Si Toni Kroos remit les deux équipes à égalité sur penalty à la suite d’une main de De Ligt (73e), Donyell Malen (79e) et Georginio Wijnaldum (90e+1) offrirent le succès aux Oranje. Avec 9 points en quatre matches, les champions du monde 2014 restent deuxièmes de leur poule derrière l’Irlande du Nord (12).

Klostermann frustré par Cillessen mais Gnabry avait suivi

Les premières minutes furent assez timides des deux côtés : si la possession était néerlandaise, l’équipe allemande misait davantage sur des attaques rapides. Mais aucune offensive n’apporta le danger dans la surface de réparation adverse dans un camp ou dans l’autre. Depay obligea Neuer à intervenir à la suite d’un contre après une perte de balle allemande et un contre de Ryan Babel à l’entrée de la surface de réparation (8e). La réaction allemande ne se fit pas attendre : Klostermann, libre dans la surface de réparation à la suite d’une superbe ouverture de Kimmich, prit sa chance, mais sa tentative fut repoussée par Cillessen. Gnabry, à l’affût, expédia le ballon au fond des filets néerlandais (9e, 1-0).

Les Oranje réagirent avec un pressing plus agressif, mais l’équipe allemande n’était pas en reste dans les duels. A la 14e minute de jeu, Gnabry, stoppé irrégulièrement par Matthijs de Ligt à la suite d’un numéro individuel, obtint un coup-franc. Toni Kroos s’en chargea mais son ballon s’envola au-dessus de la balle transversale.

Une défense allemande solide en première mi-temps

Les Néerlandais mirent alors le pied sur le ballon, mais sans se montrer très dangereux. A la 22e minute, De Ligt reprit un coup-franc de Depay de la tête, mais le ballon finit à un mètre du poteau opposé. Quatre minutes plus tard, Heber échoua de peu devant Cillessen.

Les Néerlandais furent de nouveau dangereux à la 41e minute de jeu, mais Neuer capta la tête de Memphis Depay. Reus eut le but du 2-0 au bout des pieds après une passe de Kroos, mais parut surpris par son démarquage et ne parvint pas à tromper Cillessen à dix mètres des cages (43e).

Les Oranje poussent et marquent

La seconde période commença comme la première s’était terminée : la possession étant hollandaise, les occasions de buts également. Denzel Dumfries passa près de l’égalisation après une passe de Depay (48e), mais l’Allemagne ne passa pas loin du break deux minutes plus tard : De Ligt n’étant pas loin du but contre son camp sur un centre de Gnabry (50e).

Le tempo s’accéléra alors, Quincy Promes prenant sa chance de loin sans tromper la vigilance de Neuer (52e), puis quelques secondes plus tard, Gnabry échoua à reprendre le centre de Schulz pour quelques centimètres (52e ). Schulz fut également à l’origine de l’occasion suivante allemande : Virgil Van Dijk écartant son centre juste devant Werner sur le corner (53e). Mais la pression orange devint de plus en plus forte, et Neuer réalisa une brillante parade devant Georginio Wijnaldum, libre de tout marquage.

Le penalty de Kroos ne suffit pas

L’égalisation vint à la 58e minute : De Jong, démarqué, en profita pour être à la réception d’un centre de Babel et égalisa (1-1). Löw réagit avec un double changement, Gündogan remplaçant Reus, Havertz prenant la place de Werner (61e). Les Oranje prirent pourtant l’avantage. Si Neuer sortit un réflexe étonnant devant Van Dijk, le malheureux Tah envoya le ballon dans ses propres cages dans l’instant qui suivit (1-2, 66e).

La réaction de l’équipe allemande ne se fit pas atteindre : Schulz pénétra dans la surface de réparation, De Ligt bloqua la balle, après que celle-ci ait touché sa main. Kroos se chargea de la sentence et remit les deux équipes à égalité (73e, 2-2). La fin de rencontre s’emballa encore davantage : Donyell Malen, entré en jeu pour sa première sélection, inscrivit le troisième but néerlandais de près (79e, 2-3). Wijnaldum mit un point d’orgue au succès des Bataves dans le temps additionnel (90e+2, 2-4), pour sceller le revers allemand à Hambourg.

[dfb]

La Nationalmannschaft a subi sa première défaite lors de ces qualifications pour l’Euro 2020. A Hambourg, les hommes de Joachim Löw se sont inclinés 4-2 contre les Pays-Bas . Serge Gnabry avait pourtant mis l’équipe allemande en tête dès la neuvième minute de jeu. Frenkie de Jong égalisa à la 58e, avant qu’un but contre son camp de Jonathan Tah (66e) permette aux visiteurs de prendre les devants. Si Toni Kroos remit les deux équipes à égalité sur penalty à la suite d’une main de De Ligt (73e), Donyell Malen (79e) et Georginio Wijnaldum (90e+1) offrirent le succès aux Oranje. Avec 9 points en quatre matches, les champions du monde 2014 restent deuxièmes de leur poule derrière l’Irlande du Nord (12).

Klostermann frustré par Cillessen mais Gnabry avait suivi

Les premières minutes furent assez timides des deux côtés : si la possession était néerlandaise, l’équipe allemande misait davantage sur des attaques rapides. Mais aucune offensive n’apporta le danger dans la surface de réparation adverse dans un camp ou dans l’autre. Depay obligea Neuer à intervenir à la suite d’un contre après une perte de balle allemande et un contre de Ryan Babel à l’entrée de la surface de réparation (8e). La réaction allemande ne se fit pas attendre : Klostermann, libre dans la surface de réparation à la suite d’une superbe ouverture de Kimmich, prit sa chance, mais sa tentative fut repoussée par Cillessen. Gnabry, à l’affût, expédia le ballon au fond des filets néerlandais (9e, 1-0).

Les Oranje réagirent avec un pressing plus agressif, mais l’équipe allemande n’était pas en reste dans les duels. A la 14e minute de jeu, Gnabry, stoppé irrégulièrement par Matthijs de Ligt à la suite d’un numéro individuel, obtint un coup-franc. Toni Kroos s’en chargea mais son ballon s’envola au-dessus de la balle transversale.

Une défense allemande solide en première mi-temps

Les Néerlandais mirent alors le pied sur le ballon, mais sans se montrer très dangereux. A la 22e minute, De Ligt reprit un coup-franc de Depay de la tête, mais le ballon finit à un mètre du poteau opposé. Quatre minutes plus tard, Heber échoua de peu devant Cillessen.

Les Néerlandais furent de nouveau dangereux à la 41e minute de jeu, mais Neuer capta la tête de Memphis Depay. Reus eut le but du 2-0 au bout des pieds après une passe de Kroos, mais parut surpris par son démarquage et ne parvint pas à tromper Cillessen à dix mètres des cages (43e).

Les Oranje poussent et marquent

La seconde période commença comme la première s’était terminée : la possession étant hollandaise, les occasions de buts également. Denzel Dumfries passa près de l’égalisation après une passe de Depay (48e), mais l’Allemagne ne passa pas loin du break deux minutes plus tard : De Ligt n’étant pas loin du but contre son camp sur un centre de Gnabry (50e).

Le tempo s’accéléra alors, Quincy Promes prenant sa chance de loin sans tromper la vigilance de Neuer (52e), puis quelques secondes plus tard, Gnabry échoua à reprendre le centre de Schulz pour quelques centimètres (52e ). Schulz fut également à l’origine de l’occasion suivante allemande : Virgil Van Dijk écartant son centre juste devant Werner sur le corner (53e). Mais la pression orange devint de plus en plus forte, et Neuer réalisa une brillante parade devant Georginio Wijnaldum, libre de tout marquage.

Le penalty de Kroos ne suffit pas

L’égalisation vint à la 58e minute : De Jong, démarqué, en profita pour être à la réception d’un centre de Babel et égalisa (1-1). Löw réagit avec un double changement, Gündogan remplaçant Reus, Havertz prenant la place de Werner (61e). Les Oranje prirent pourtant l’avantage. Si Neuer sortit un réflexe étonnant devant Van Dijk, le malheureux Tah envoya le ballon dans ses propres cages dans l’instant qui suivit (1-2, 66e).

La réaction de l’équipe allemande ne se fit pas atteindre : Schulz pénétra dans la surface de réparation, De Ligt bloqua la balle, après que celle-ci ait touché sa main. Kroos se chargea de la sentence et remit les deux équipes à égalité (73e, 2-2). La fin de rencontre s’emballa encore davantage : Donyell Malen, entré en jeu pour sa première sélection, inscrivit le troisième but néerlandais de près (79e, 2-3). Wijnaldum mit un point d’orgue au succès des Bataves dans le temps additionnel (90e+2, 2-4), pour sceller le revers allemand à Hambourg.

###more###