Actus

Kuntz : « Les JO, un moment unique pour nous tous »

Le compte à rebours est lancé : le sélectionneur de l’équipe d’Allemagne U21 Stefan Kuntz a transmis à l’agence allemande anti-dopage (NADA) sa liste de joueurs sélectionnables pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Entretien.

Monsieur Kuntz, comptez-vous déjà les jours qui nous séparent des JO ?

D’un côté oui, car les JO seront un moment fantastique et unique pour nous tous, sportivement et humainement. Nous serons les footballeurs faisant partie de l’équipe olympique d’Allemagne, et nous voulons naturellement défendre notre pays avec le plus de succès possible. D’un autre côté, nous avons encore deux matchs à disputer avec les U21 au mois de mars, et ces matchs sont notre priorité, car la qualification pour l’EURO la saison prochaine est en jeu. Notre qualification ne va jamais de soi, et nous voulons à tout prix y représenter le football allemand.

Vous avez d’ores et déjà transmis la liste de votre groupe élargi pour les JO à la NADA. Comment une telle liste voit-elle le jour ?

Elle est le fruit de nombreuses réflexions. La préparation aux JO est un processus long. Ces derniers jours, j’ai rendu visite à beaucoup de clubs de Bundesliga qui effectuaient leur préparation hivernale, afin d’échanger avec les entraîneurs, les directeurs sportifs et les joueurs. Parmi les sujets abordés figurait bien sûr aussi le tournoi olympique, et les joueurs pouvant être mis à ma disposition. À ce sujet, nous nous concertons continuellement. Nous avons désormais une liste élargie d’environ 50 joueurs, qui sera transmise à la NADA. Dès maintenant, ces joueurs peuvent donc faire l’objet de contrôles antidopage inopinés.

Qui sont les joueurs sélectionnables figurant sur cette liste ?

Il y a d’abord l’équipe actuelle des moins de 21 ans (joueurs nés au plus tard le 1er janvier 1998, ndlr), avec laquelle nous avons débuté en septembre 2019 les qualifications pour l’EURO 2021. Les joueurs nés en 1997 sont également sélectionnables. C’est pourquoi l’on appelle souvent « U23 » les équipes olympiques de football. Trois joueurs maximum nés avant 1997 peuvent aussi être présents. Mais selon moi, la différence principale réside dans la taille du groupe : nous n’avons le droit qu’à 16 joueurs de champ et deux gardiens de but. Ce sont cinq joueurs de moins qu’à l’accoutumée, malgré le rythme d’un match tous les trois jours auquel nous devrons faire face. La gestion des efforts et la forme physique des joueurs figureront donc parmi les principaux critères de sélection.

Y a-t-il d’autres paramètres à prendre en compte ?

Nous comptons sélectionner des joueurs issus du plus grand nombre de clubs possibles, afin de ne pas désavantager qui que ce soit. Ceci étant, les dates du tournoi olympique cette année sont accommodantes pour les clubs. Même en cas de qualification en finale, les joueurs seront de retours dans leurs clubs respectifs environ deux semaines avant le début de la Bundesliga. À leur retour, ils seront à un niveau équivalent de leurs coéquipiers en club ayant participé à l’avant-saison. En outre, nous avons décidé qu’aucun joueur ne participera à la fois aux JO 2020 et à l’EURO 2021.

Les discussions sont déjà nombreuses au sujet des joueurs plus âgés que vous comptez sélectionner.

Je le comprends, car les gens s’attendent à ce que ces joueurs-là soient ceux ayant la plus grande notoriété au sein de notre futur groupe. Certains candidats ont déjà été évoqués, comme Maxi Arnold, Davie Selke, Maxi Eggestein, Sandro Wagner ou encore Max Kruse, dont les noms ont aussi été transmis à la NADA, ou encore Thomas Müller et Mats Hummels. Mais ces trois joueurs ne seront que les dernières pièces du puzzle. Nous verrons d’abord, à l’issue de la saison, quels joueurs et quels postes nous pouvons couvrir avec notre groupe U21 actuel et la génération 1997. Puis, nous saurons à quels postes des renforts seront nécessaires, quels types de personnalités nous manquent pour diriger cette jeune équipe, et quels joueurs ont l’expérience des compétitions internationales. La liste finale sera prête au mois de juin.

[dfb]

Le compte à rebours est lancé : le sélectionneur de l’équipe d’Allemagne U21 Stefan Kuntz a transmis à l’agence allemande anti-dopage (NADA) sa liste de joueurs sélectionnables pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Entretien.

Monsieur Kuntz, comptez-vous déjà les jours qui nous séparent des JO ?

D’un côté oui, car les JO seront un moment fantastique et unique pour nous tous, sportivement et humainement. Nous serons les footballeurs faisant partie de l’équipe olympique d’Allemagne, et nous voulons naturellement défendre notre pays avec le plus de succès possible. D’un autre côté, nous avons encore deux matchs à disputer avec les U21 au mois de mars, et ces matchs sont notre priorité, car la qualification pour l’EURO la saison prochaine est en jeu. Notre qualification ne va jamais de soi, et nous voulons à tout prix y représenter le football allemand.

Vous avez d’ores et déjà transmis la liste de votre groupe élargi pour les JO à la NADA. Comment une telle liste voit-elle le jour ?

Elle est le fruit de nombreuses réflexions. La préparation aux JO est un processus long. Ces derniers jours, j’ai rendu visite à beaucoup de clubs de Bundesliga qui effectuaient leur préparation hivernale, afin d’échanger avec les entraîneurs, les directeurs sportifs et les joueurs. Parmi les sujets abordés figurait bien sûr aussi le tournoi olympique, et les joueurs pouvant être mis à ma disposition. À ce sujet, nous nous concertons continuellement. Nous avons désormais une liste élargie d’environ 50 joueurs, qui sera transmise à la NADA. Dès maintenant, ces joueurs peuvent donc faire l’objet de contrôles antidopage inopinés.

Qui sont les joueurs sélectionnables figurant sur cette liste ?

Il y a d’abord l’équipe actuelle des moins de 21 ans (joueurs nés au plus tard le 1er janvier 1998, ndlr), avec laquelle nous avons débuté en septembre 2019 les qualifications pour l’EURO 2021. Les joueurs nés en 1997 sont également sélectionnables. C’est pourquoi l’on appelle souvent « U23 » les équipes olympiques de football. Trois joueurs maximum nés avant 1997 peuvent aussi être présents. Mais selon moi, la différence principale réside dans la taille du groupe : nous n’avons le droit qu’à 16 joueurs de champ et deux gardiens de but. Ce sont cinq joueurs de moins qu’à l’accoutumée, malgré le rythme d’un match tous les trois jours auquel nous devrons faire face. La gestion des efforts et la forme physique des joueurs figureront donc parmi les principaux critères de sélection.

Y a-t-il d’autres paramètres à prendre en compte ?

Nous comptons sélectionner des joueurs issus du plus grand nombre de clubs possibles, afin de ne pas désavantager qui que ce soit. Ceci étant, les dates du tournoi olympique cette année sont accommodantes pour les clubs. Même en cas de qualification en finale, les joueurs seront de retours dans leurs clubs respectifs environ deux semaines avant le début de la Bundesliga. À leur retour, ils seront à un niveau équivalent de leurs coéquipiers en club ayant participé à l’avant-saison. En outre, nous avons décidé qu’aucun joueur ne participera à la fois aux JO 2020 et à l’EURO 2021.

Les discussions sont déjà nombreuses au sujet des joueurs plus âgés que vous comptez sélectionner.

Je le comprends, car les gens s’attendent à ce que ces joueurs-là soient ceux ayant la plus grande notoriété au sein de notre futur groupe. Certains candidats ont déjà été évoqués, comme Maxi Arnold, Davie Selke, Maxi Eggestein, Sandro Wagner ou encore Max Kruse, dont les noms ont aussi été transmis à la NADA, ou encore Thomas Müller et Mats Hummels. Mais ces trois joueurs ne seront que les dernières pièces du puzzle. Nous verrons d’abord, à l’issue de la saison, quels joueurs et quels postes nous pouvons couvrir avec notre groupe U21 actuel et la génération 1997. Puis, nous saurons à quels postes des renforts seront nécessaires, quels types de personnalités nous manquent pour diriger cette jeune équipe, et quels joueurs ont l’expérience des compétitions internationales. La liste finale sera prête au mois de juin.

###more###