Actus

Kroos : « C’est la volonté qui est décisive dans un tournoi de cette envergure »

Trois jours avant le premier match contre le Mexique, Jérôme Boateng et Toni Kroos parlent de leurs attentes pour la Coupe du Monde en Russie. DFB.de a assité à la conférence de presse.

TONI KROOS À PROPOS…

… de l’ingrédient magique pour la Coupe du Monde : C’est la volonté qui est décisive dans un tournoi de cette envergure. Chacun doit avoir l’envie de se surpasser à chaque match. C’est aussi important d’avoir la confiance nécessaire. Pour cela, chacun doit connaître son rôle exact. Je suis persuadé que nous allons y arriver.

… de sa joie pour la Coupe du Monde : Nous sommes conscients que nous devons tout donner. Nous sommes tous très heureux d’être ici. Nous en parlons tous depuis longtemps, donc c’est une bonne chose que le tournoi commence enfin. Nous avons déjà prouvé que nous serons présents.

… du Mexique : Le Mexique est selon moi une très bonne équipe. Cette raison me suffit pour entamer le match avec une concentration maximale. C’est bien de savoir qu’un adversaire puissant nous attend sur le terrain. C’est important pour être plus direct dans notre manière de jouer. Le Mexique a une très bonne équipe.

… de Joachim Löw : Humainement, il est resté le même qu’en 2010, quand je l’ai rencontré pour la première fois en tant que mon entraîneur pour l’Allemagne. Comme entraîneur, il a beaucoup évolué, dans sa manière de nous préparer aux matchs et à nos adversaires. C’est un excellent coach.

… de Joshua Kimmich : Il était déjà devenu un titulaire indiscutable dans l’équipe d’Allemagne et au Bayern de Munich. Succéder à Philipp Lahm n’est pas une tâche simple. Il l’a pourtant très bien fait. Il est prédestiné à devenir un joueur de classe mondiale dans les années qui vont suivre.

… de sa critique après le match contre le Brésil en mars : Ce n’était pas vraiment une critique globale, mes propos concernaient juste le match. Je trouve que nous avons mal fait certaines choses dans le match contre l’Arabie Saoudite, mais qu’on a pu voir la volonté des joueurs. Mais nous savons qu’il nous reste quelques points à améliorer. Je suis persuadé que notre mentalité ne pourra pas être critiquée pendant la Coupe du Monde.

… de l’axe avec les champions du monde de 2014 : C’est précieux de jouer avec une certaine base, qui a déjà gagné beaucoup de matchs importants. Mais c’est la qualité des joueurs qui est importante. Si quelqu’un de très bon se rajoute à cette base, alors cela ne peut être que bénéfique.

… la volonté de remporter des trophées : Avoir des objectifs donne de la motivation. Après avoir gagné une Ligue des Champions, il faut quelques jours de repos pour pouvoir redémarrer. Mais il m’a fallu peu de temps avant que cette volonté de gagner des titres soit revenue, pour accomplir le même exploit qu’en 2014.

JÉRÔME BOATENG À PROPOS…

… des premiers jours à Vatutinki : Nous nous sentons à l’aise ici, nous sommes bien arrivés et avons fait un bon premier entraînement. Nous sommes contents que le tournoi commence et sommes confiants.

… des matchs de préparations fébriles : Il faut différencier les matchs amicaux des matchs de Coupe du Monde. Nous savons que nos performances récentes n’ont pas été extraordinaires. C’est un avantage pour nous d’entamer le tournoi contre un adversaire très fort, ce dimanche. Nous devrons être très performants et nous savons que nous devons gagner. Il faut être avide pour la coupe du Monde. Les entraînements dans lesquels on nous remonte les bretelles ont font partie.

… des bonnes entames de match lors des grands tournois : Nous sommes connus pour nos bonnes entames lors des grandes compétitions. C’est important de gagner le premier match, ça nous apporte de la confiance pour le deuxième match. Nous allons nous concentrer là-dessus.

… de son rétablissement : Je me sens bien, mon corps se sent bien. Mon état s’améliore de jour en jour. Mais il faut retrouver le rythme au fur et à mesure. Je suis confiant.

… de Joachim Löw : Il a évolué, en tant qu’humain comme en tant qu’entraîneur. Il a amélioré l’équipe au fil des années, il nous transmet sa volonté et nous offre sa confiance.

[dfb]

Trois jours avant le premier match contre le Mexique, Jérôme Boateng et Toni Kroos parlent de leurs attentes pour la Coupe du Monde en Russie. DFB.de a assité à la conférence de presse.

TONI KROOS À PROPOS…

… de l’ingrédient magique pour la Coupe du Monde : C’est la volonté qui est décisive dans un tournoi de cette envergure. Chacun doit avoir l’envie de se surpasser à chaque match. C’est aussi important d’avoir la confiance nécessaire. Pour cela, chacun doit connaître son rôle exact. Je suis persuadé que nous allons y arriver.

… de sa joie pour la Coupe du Monde : Nous sommes conscients que nous devons tout donner. Nous sommes tous très heureux d’être ici. Nous en parlons tous depuis longtemps, donc c’est une bonne chose que le tournoi commence enfin. Nous avons déjà prouvé que nous serons présents.

… du Mexique : Le Mexique est selon moi une très bonne équipe. Cette raison me suffit pour entamer le match avec une concentration maximale. C’est bien de savoir qu’un adversaire puissant nous attend sur le terrain. C’est important pour être plus direct dans notre manière de jouer. Le Mexique a une très bonne équipe.

… de Joachim Löw : Humainement, il est resté le même qu’en 2010, quand je l’ai rencontré pour la première fois en tant que mon entraîneur pour l’Allemagne. Comme entraîneur, il a beaucoup évolué, dans sa manière de nous préparer aux matchs et à nos adversaires. C’est un excellent coach.

… de Joshua Kimmich : Il était déjà devenu un titulaire indiscutable dans l’équipe d’Allemagne et au Bayern de Munich. Succéder à Philipp Lahm n’est pas une tâche simple. Il l’a pourtant très bien fait. Il est prédestiné à devenir un joueur de classe mondiale dans les années qui vont suivre.

… de sa critique après le match contre le Brésil en mars : Ce n’était pas vraiment une critique globale, mes propos concernaient juste le match. Je trouve que nous avons mal fait certaines choses dans le match contre l’Arabie Saoudite, mais qu’on a pu voir la volonté des joueurs. Mais nous savons qu’il nous reste quelques points à améliorer. Je suis persuadé que notre mentalité ne pourra pas être critiquée pendant la Coupe du Monde.

… de l’axe avec les champions du monde de 2014 : C’est précieux de jouer avec une certaine base, qui a déjà gagné beaucoup de matchs importants. Mais c’est la qualité des joueurs qui est importante. Si quelqu’un de très bon se rajoute à cette base, alors cela ne peut être que bénéfique.

… la volonté de remporter des trophées : Avoir des objectifs donne de la motivation. Après avoir gagné une Ligue des Champions, il faut quelques jours de repos pour pouvoir redémarrer. Mais il m’a fallu peu de temps avant que cette volonté de gagner des titres soit revenue, pour accomplir le même exploit qu’en 2014.

JÉRÔME BOATENG À PROPOS…

… des premiers jours à Vatutinki : Nous nous sentons à l’aise ici, nous sommes bien arrivés et avons fait un bon premier entraînement. Nous sommes contents que le tournoi commence et sommes confiants.

… des matchs de préparations fébriles : Il faut différencier les matchs amicaux des matchs de Coupe du Monde. Nous savons que nos performances récentes n’ont pas été extraordinaires. C’est un avantage pour nous d’entamer le tournoi contre un adversaire très fort, ce dimanche. Nous devrons être très performants et nous savons que nous devons gagner. Il faut être avide pour la coupe du Monde. Les entraînements dans lesquels on nous remonte les bretelles ont font partie.

… des bonnes entames de match lors des grands tournois : Nous sommes connus pour nos bonnes entames lors des grandes compétitions. C’est important de gagner le premier match, ça nous apporte de la confiance pour le deuxième match. Nous allons nous concentrer là-dessus.

… de son rétablissement : Je me sens bien, mon corps se sent bien. Mon état s’améliore de jour en jour. Mais il faut retrouver le rythme au fur et à mesure. Je suis confiant.

… de Joachim Löw : Il a évolué, en tant qu’humain comme en tant qu’entraîneur. Il a amélioré l’équipe au fil des années, il nous transmet sa volonté et nous offre sa confiance.

###more###