Actus

KIMMICH : « Je suis Joshua, pas Lahm II »

Le premier match de l’Allemagne en Russie est contre le Mexique, ce dimanche à 17h. Deux jours avant ce match très important, Joshua Kimmich parle sur DFB.de de ses impressions sur la Coupe du Monde.

Joshua Kimmich à propos…

… de sa joie pour le Mondial et de ses objectifs personnels : Le premier match approche. La joie commence à monter. Nous sommes tous contents que ça commence. Personnellement, je veux montrer une bonne performance à chaque match. C’est un rêve d’enfance, donc la motivation vient d’elle-même. En tant qu’équipe, nous voulons bien commencer le tournoi et gagner notre premier match. Tout le monde est concentré, se donne à fond à l’entraînement.

… de sa forme physique : Après le match contre l’Autriche, j’étais un peu fatigué. Mais après le match contre l’Arabie Saoudite, la donne était différente. À la fin de la saison, j’avais remarqué que j’ai joué beaucoup de matchs. Nous avons aussi fait des entraînements intenses, mais jusqu’au match contre le Mexique, les batteries seront rechargées.

… de la communication au sein de l’équipe : Si j’ai quelque chose à dire, alors je n’hésite pas. C’est un des piliers pour que l’équipe s’améliore. Si un joueur remarque quelque chose, alors c’est important qu’il l’évoque.

… de sa succession à Philipp Lahm en tant qu’arrière droit : Lahm a été à marquant ce poste, il a été un vrai meneur de jeu. J’ai 23 ans, ça me paraît logique que je ne peux pas reproduire la même performance, je manque encore d’expérience. Je ne veux pas le copier, je suis Joshua Kimmich et pas Lahm II.

… de l’évolution de l’équipe : La base est restée la même si je compare l’équipe actuelle à celle qui a disputée l’EURO 2016. Quelques jeunes joueurs se sont rajoutés au groupe. Je pense que le collectif est très bon.

… de Timo Werner : Il a montré lors de la Coupe des Confédérations à quel point il est important. C’est un atout redoutable avec sa vitesse et sa finition.

Oliver Bierhoff à propos…

… de phase finale de la préparation : C’est mon neuvième tournoi. Certaines situations se répètent. La préparation a été très soutenue. Les années précédentes, certains matchs de préparation étaient également assez moyens, ce n’est rien d’inquiétant. Ces matchs nous montrent ce que nous devons encore améliorer. Le moment arrive où nous sommes contents d’être enfin sur le terrain et que nous pouvons nous concentrer à fond. Les deux, trois jours de libre ont fait du bien aux joueurs, pour se libérer l’esprit. Cela me rend confiant. Nous sommes conscients que ça va devenir sérieux. Les conditions sont réunies, nous avons un bon terrain pour les entraînements.

…du camp de base à Vatutinki : Le camp est très bien. Nous ne sommes évidemment pas à Campo Bahia, mais nous devons oublier cela. Nous sommes dans de bonnes conditions ici. Beaucoup de choses correspondent à nos attentes et nous avons déjà vécu beaucoup de bons moments. Nous n’avons pas besoin d’avoir la plage et la mer pour mener une bonne phase de préparation.

[dfb]

Le premier match de l’Allemagne en Russie est contre le Mexique, ce dimanche à 17h. Deux jours avant ce match très important, Joshua Kimmich parle sur DFB.de de ses impressions sur la Coupe du Monde.

Joshua Kimmich à propos…

… de sa joie pour le Mondial et de ses objectifs personnels : Le premier match approche. La joie commence à monter. Nous sommes tous contents que ça commence. Personnellement, je veux montrer une bonne performance à chaque match. C’est un rêve d’enfance, donc la motivation vient d’elle-même. En tant qu’équipe, nous voulons bien commencer le tournoi et gagner notre premier match. Tout le monde est concentré, se donne à fond à l’entraînement.

… de sa forme physique : Après le match contre l’Autriche, j’étais un peu fatigué. Mais après le match contre l’Arabie Saoudite, la donne était différente. À la fin de la saison, j’avais remarqué que j’ai joué beaucoup de matchs. Nous avons aussi fait des entraînements intenses, mais jusqu’au match contre le Mexique, les batteries seront rechargées.

… de la communication au sein de l’équipe : Si j’ai quelque chose à dire, alors je n’hésite pas. C’est un des piliers pour que l’équipe s’améliore. Si un joueur remarque quelque chose, alors c’est important qu’il l’évoque.

… de sa succession à Philipp Lahm en tant qu’arrière droit : Lahm a été à marquant ce poste, il a été un vrai meneur de jeu. J’ai 23 ans, ça me paraît logique que je ne peux pas reproduire la même performance, je manque encore d’expérience. Je ne veux pas le copier, je suis Joshua Kimmich et pas Lahm II.

… de l’évolution de l’équipe : La base est restée la même si je compare l’équipe actuelle à celle qui a disputée l’EURO 2016. Quelques jeunes joueurs se sont rajoutés au groupe. Je pense que le collectif est très bon.

… de Timo Werner : Il a montré lors de la Coupe des Confédérations à quel point il est important. C’est un atout redoutable avec sa vitesse et sa finition.

Oliver Bierhoff à propos…

… de phase finale de la préparation : C’est mon neuvième tournoi. Certaines situations se répètent. La préparation a été très soutenue. Les années précédentes, certains matchs de préparation étaient également assez moyens, ce n’est rien d’inquiétant. Ces matchs nous montrent ce que nous devons encore améliorer. Le moment arrive où nous sommes contents d’être enfin sur le terrain et que nous pouvons nous concentrer à fond. Les deux, trois jours de libre ont fait du bien aux joueurs, pour se libérer l’esprit. Cela me rend confiant. Nous sommes conscients que ça va devenir sérieux. Les conditions sont réunies, nous avons un bon terrain pour les entraînements.

…du camp de base à Vatutinki : Le camp est très bien. Nous ne sommes évidemment pas à Campo Bahia, mais nous devons oublier cela. Nous sommes dans de bonnes conditions ici. Beaucoup de choses correspondent à nos attentes et nous avons déjà vécu beaucoup de bons moments. Nous n’avons pas besoin d’avoir la plage et la mer pour mener une bonne phase de préparation.

###more###