Actus

Joachim Löw : "Nous ne paniquons pas"

Joachim Löw a fait part de sa déception hier soir à Klagenfurt en conférence de presse concernant la prestation de son équipe. Le sélectionneur était cependant satisfait du retour de Manuel Neuer et affirme ne pas se faire de soucis à deux semaines du coup d’envoi du Mondial. DFB.de a recueilli les impressions de Joachim Löw après la défaite face à l’Autriche en match de préparation.

DFB.de : Quelle est la principale raison de votre colère après cette défaite face à l’Autriche ?

Joachim Löw : Je ne suis pas en colère à cause de la défaite mais plutôt à cause de la façon dont l’équipe a perdu. Nous avons rarement perdu de cette façon, nous sommes nous-mêmes responsables de cette défaite, notre façon de jouer ne nous a clairement pas aidé.

DFB.de : Qu’est-ce qui vous agace tout particulièrement ?

Joachim Löw : Nous avons eu beaucoup trop de pertes de balle. Après la pause, nous nous sommes engagés sur une voie dont nous n’avons pas été capable de nous extirper par la suite. Nous avons permis à l’Autriche de revenir dans le match. Normalement avec une avance de 1-0, nous devons faire courir l’adversaire et c’est ce que nous n’avons pas fait. Si nous avions fait cela, une fatigue aurait pu s’installer chez les Autrichiens et cela nous aurait permis de faire la différence plus tôt dans ce match.

DFB.de : Pourquoi, cette fois, cela ne s’est-il pas produit ?

Joachim Löw : Les joueurs n’ont pas montré l’ensemble de leurs possibilités. Nous avons concédé des pertes de balle durant tout le match ce qui permet à l’adversaire de gagner en confiance et de développer ses qualités. Ce que nous avions préparé n’a pas été mis en œuvre. Il y a des erreurs à corriger et certaines choses sont à revoir.

DFB.de : Êtes-vous inquiet par rapport au Mondial ?

Joachim Löw : Je prends acte du match de ce soir mais dans deux semaines l’équipe sera beaucoup plus préparée. La défaite ne va pas m’empêcher de dormir lors des prochaines nuits. Je ne me fais pas de soucis mais si nous jouons de cette façon nous n’aurons aucune chance en Russie. Nous devons maintenant corriger le tir. Nous ne laissons pas la panique nous submerger et nous restons au contraire très calmes.

DFB.de : Quelles sont vos impressions concernant le retour de Manuel Neuer ?

Joachim Löw : Je suis très satisfait de son retour. Il a très bien réagi lors de certaines situations, il s’est montré très réactif et rapide dans l’exécution de ses gestes. Le fait qu’il ait arrêté pendant de longs mois ne s’est pas du tout vu dans sa prestation.

DFB.de : La tempête qui soufflait sur Klagenfurt aurait pu faire annuler le match. Comment avez-vous vécu cette situation ?

Joachim Löw : J’étais à la fois ravi et contrarié. Il s’agissait seulement d’un test et nous voulions bien entendu éviter toute blessure. La pelouse est cependant tout à fait praticable.

DFB.de : Dimanche, la chancelière Angela Merkel vous rendra visite à votre camp de base. Compte tenu de l’analyse du match et des prochaines échéances, disposez-vous d’assez de temps pour cette rencontre ?

Joachim Löw : La chancelière ne sera pas présente toute la journée. Deux ou trois heures seulement, il me semble. Ses discours d’encouragement ont toujours été quelque chose de motivant pour l’équipe. Nous sommes très heureux qu’elle vienne nous rendre visite. Nous disposons du temps nécessaire prendre nos décisions concernant l’équipe. La visite de la chancelière ne nous dérangera en aucun cas.

[DFB]

Joachim Löw a fait part de sa déception hier soir à Klagenfurt en conférence de presse concernant la prestation de son équipe. Le sélectionneur était cependant satisfait du retour de Manuel Neuer et affirme ne pas se faire de soucis à deux semaines du coup d’envoi du Mondial. DFB.de a recueilli les impressions de Joachim Löw après la défaite face à l’Autriche en match de préparation.

DFB.de : Quelle est la principale raison de votre colère après cette défaite face à l’Autriche ?

Joachim Löw : Je ne suis pas en colère à cause de la défaite mais plutôt à cause de la façon dont l’équipe a perdu. Nous avons rarement perdu de cette façon, nous sommes nous-mêmes responsables de cette défaite, notre façon de jouer ne nous a clairement pas aidé.

DFB.de : Qu’est-ce qui vous agace tout particulièrement ?

Joachim Löw : Nous avons eu beaucoup trop de pertes de balle. Après la pause, nous nous sommes engagés sur une voie dont nous n’avons pas été capable de nous extirper par la suite. Nous avons permis à l’Autriche de revenir dans le match. Normalement avec une avance de 1-0, nous devons faire courir l’adversaire et c’est ce que nous n’avons pas fait. Si nous avions fait cela, une fatigue aurait pu s’installer chez les Autrichiens et cela nous aurait permis de faire la différence plus tôt dans ce match.

DFB.de : Pourquoi, cette fois, cela ne s’est-il pas produit ?

Joachim Löw : Les joueurs n’ont pas montré l’ensemble de leurs possibilités. Nous avons concédé des pertes de balle durant tout le match ce qui permet à l’adversaire de gagner en confiance et de développer ses qualités. Ce que nous avions préparé n’a pas été mis en œuvre. Il y a des erreurs à corriger et certaines choses sont à revoir.

DFB.de : Êtes-vous inquiet par rapport au Mondial ?

Joachim Löw : Je prends acte du match de ce soir mais dans deux semaines l’équipe sera beaucoup plus préparée. La défaite ne va pas m’empêcher de dormir lors des prochaines nuits. Je ne me fais pas de soucis mais si nous jouons de cette façon nous n’aurons aucune chance en Russie. Nous devons maintenant corriger le tir. Nous ne laissons pas la panique nous submerger et nous restons au contraire très calmes.

DFB.de : Quelles sont vos impressions concernant le retour de Manuel Neuer ?

Joachim Löw : Je suis très satisfait de son retour. Il a très bien réagi lors de certaines situations, il s’est montré très réactif et rapide dans l’exécution de ses gestes. Le fait qu’il ait arrêté pendant de longs mois ne s’est pas du tout vu dans sa prestation.

DFB.de : La tempête qui soufflait sur Klagenfurt aurait pu faire annuler le match. Comment avez-vous vécu cette situation ?

Joachim Löw : J’étais à la fois ravi et contrarié. Il s’agissait seulement d’un test et nous voulions bien entendu éviter toute blessure. La pelouse est cependant tout à fait praticable.

DFB.de : Dimanche, la chancelière Angela Merkel vous rendra visite à votre camp de base. Compte tenu de l’analyse du match et des prochaines échéances, disposez-vous d’assez de temps pour cette rencontre ?

Joachim Löw : La chancelière ne sera pas présente toute la journée. Deux ou trois heures seulement, il me semble. Ses discours d’encouragement ont toujours été quelque chose de motivant pour l’équipe. Nous sommes très heureux qu’elle vienne nous rendre visite. Nous disposons du temps nécessaire prendre nos décisions concernant l’équipe. La visite de la chancelière ne nous dérangera en aucun cas.

###more###