Actus

J. Löw : « Notre élimination est méritée »

C’est incroyable mais bien réel, l’Allemagne ne jouera pas les huitièmes de finale en Russie. Joachim Löw s’est exprimé en conférence de presse après la défaire 2-0 contre la Corée du Sud.

Question : Joachim Löw, comment expliquez-vous l’élimination de l’Allemagne lors de cette Coupe du Monde ?

Joachim Löw : Pour le moment, la déception est immense. Il faut féliciter les deux équipes qui se sont qualifiées pour les huitièmes de finale. Nous n’avons pas mérité d’accéder à la phase finale et encore moins de gagner à nouveau cette Coupe du Monde.

Question : Que vous a-t-il manqué ?

Joachim Löw : Ce n’était pas une question de volonté. Nous n’avons jamais mené au score lors du tournoi. À chaque fois, nous avons dû courir après le ballon. Nous savions que la Suède menait largement au score et que nous avions besoin d’un but. Nous avons tout risqué. Les joueurs ont manqué de légèreté, de la classe technique dont nous faisons preuve d’habitude. C’est pour cela que notre élimination est méritée.

Question : La tâche de défendre le titre était-elle trop complexe ?

Joachim Löw : Nous savions que nous allions être pris pour cible en tant que champions du monde et vainqueurs de la Coupe des Confédérations. Nous n’avons pas montré notre classe technique sur le terrain. Nous ne sommes pas parvenus à concrétiser nos occasions. Cela aurait permis de calmer le jeu. Pour déterminer les raisons exactes de la défaites, il faut analyser calmement le match.

Question : Dirigerez-vous la réorganisation de l’équipe ?

Joachim Löw : C’est difficile de répondre maintenant. J’ai besoin de quelques heures pour réfléchir, je suis aussi choqué par cette défaite contre la Corée du Sud et l'élimination. Il faut discuter calmement de la suite. Pour moi, c’est encore trop tôt, je dois réfléchir. Je suis très déçu.

Question : Vos changements dans le onze de départs ont-ils joué un rôle ? Qu’avez-vous pensé de Mesut Özil ?

Joachim Löw : Nous étions contraints de réaliser des changements à cause de certains joueurs blessés ou suspendus. C’était aussi le cas en 2014 et en 2017. Le collectif idéal se forge pendant un tournoi. C’est logique d’accorder une pause à certains joueurs lors de la phase de poule. Ce n’était pas la faute de Mesut Özil aujourd’hui, d’autres joueurs n’ont pas été au niveau. Je prends l’entière responsabilité pour cette défaite. Mais je pense qu’il s’agit d’une bonne composition d’équipe. Leon Goretzka avait fait de bons entraînements et Thomas Müller n’a pas été très convaincant lors des deux premiers matchs.

Question : Pensez-vous que le football allemand entame une mauvaise période ?

Joachim Löw : Je ne pense pas. Avant ce tournoi, nous avons été l’équipe la plus constante car nous avons toujours été dans les quatre premiers ces dix, douze dernières années. Nous avons eu une bonne période de quatre ans, avec le titre de champion du monde en 2014 et celui du vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2017. Cette fois, nous avons échoué, c’est vraiment regrettable. Nous avons des joueurs qui sont certes très jeunes, mais qui sont très talentueux. Nous devons tirer une conclusion et ne pas répéter les mêmes erreurs dans le futur.

[dfb]

C’est incroyable mais bien réel, l’Allemagne ne jouera pas les huitièmes de finale en Russie. Joachim Löw s’est exprimé en conférence de presse après la défaire 2-0 contre la Corée du Sud.

Question : Joachim Löw, comment expliquez-vous l’élimination de l’Allemagne lors de cette Coupe du Monde ?

Joachim Löw : Pour le moment, la déception est immense. Il faut féliciter les deux équipes qui se sont qualifiées pour les huitièmes de finale. Nous n’avons pas mérité d’accéder à la phase finale et encore moins de gagner à nouveau cette Coupe du Monde.

Question : Que vous a-t-il manqué ?

Joachim Löw : Ce n’était pas une question de volonté. Nous n’avons jamais mené au score lors du tournoi. À chaque fois, nous avons dû courir après le ballon. Nous savions que la Suède menait largement au score et que nous avions besoin d’un but. Nous avons tout risqué. Les joueurs ont manqué de légèreté, de la classe technique dont nous faisons preuve d’habitude. C’est pour cela que notre élimination est méritée.

Question : La tâche de défendre le titre était-elle trop complexe ?

Joachim Löw : Nous savions que nous allions être pris pour cible en tant que champions du monde et vainqueurs de la Coupe des Confédérations. Nous n’avons pas montré notre classe technique sur le terrain. Nous ne sommes pas parvenus à concrétiser nos occasions. Cela aurait permis de calmer le jeu. Pour déterminer les raisons exactes de la défaites, il faut analyser calmement le match.

Question : Dirigerez-vous la réorganisation de l’équipe ?

Joachim Löw : C’est difficile de répondre maintenant. J’ai besoin de quelques heures pour réfléchir, je suis aussi choqué par cette défaite contre la Corée du Sud et l'élimination. Il faut discuter calmement de la suite. Pour moi, c’est encore trop tôt, je dois réfléchir. Je suis très déçu.

Question : Vos changements dans le onze de départs ont-ils joué un rôle ? Qu’avez-vous pensé de Mesut Özil ?

Joachim Löw : Nous étions contraints de réaliser des changements à cause de certains joueurs blessés ou suspendus. C’était aussi le cas en 2014 et en 2017. Le collectif idéal se forge pendant un tournoi. C’est logique d’accorder une pause à certains joueurs lors de la phase de poule. Ce n’était pas la faute de Mesut Özil aujourd’hui, d’autres joueurs n’ont pas été au niveau. Je prends l’entière responsabilité pour cette défaite. Mais je pense qu’il s’agit d’une bonne composition d’équipe. Leon Goretzka avait fait de bons entraînements et Thomas Müller n’a pas été très convaincant lors des deux premiers matchs.

Question : Pensez-vous que le football allemand entame une mauvaise période ?

Joachim Löw : Je ne pense pas. Avant ce tournoi, nous avons été l’équipe la plus constante car nous avons toujours été dans les quatre premiers ces dix, douze dernières années. Nous avons eu une bonne période de quatre ans, avec le titre de champion du monde en 2014 et celui du vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2017. Cette fois, nous avons échoué, c’est vraiment regrettable. Nous avons des joueurs qui sont certes très jeunes, mais qui sont très talentueux. Nous devons tirer une conclusion et ne pas répéter les mêmes erreurs dans le futur.

###more###