Actus

« Il nous a manqué la dernière passe »

En ouverture de la She Believes Cup, les troupes de Steffi Jones se sont inclinées 1-0 (1-0) face aux hôtes américaines, championnes du monde en titre. Après le match, la gardienne de l’équipe d’Allemagne Almuth Schult est revenue sur cette contre-performance. Les prochaines échéances arrivent très vite, d’abord face à l’Angleterre dimanche (21h) puis face à la France mercredi (22h).

DFB.de : Madame Schult, comment analysez-vous cette défaite face aux USA ?

Almuth Schult : Cette défaite est un peu à l’image de nos deux dernières années. Nous avons bien joué au football, surtout en première mi-temps. Puis après la pause, nous avons connu une phase lors de laquelle nous nous sommes laissé mettre sous pression. Les Américaines étaient surtout dangereuses en contre, et c’est comme cela que nous avons concédé ce but. Une fois encore sur un long ballon, typique pour ce match. C’est dommage d’avoir pris ce but car dans le jeu, les Américaines n’ont pas réalisé grand-chose. De notre côté, nous n’avons pas été assez tranchantes devant, et il nous a manqué la réussite dans la dernière passe. Nos centres étaient aussi trop proches du but et des gants d’Alyssa Naeher. C’est dommage.

DFB.de : Les conditions météo étaient très particulières, comment les avez-vous vécues ?

Almuth Schult : C’était difficile. En deuxième mi-temps, j’avais l’impression que nous étions en plein blizzard. Le poteau de corner était presque à terre. C’était difficile de jouer au foot, mais ce n’est pas une excuse. Il y a eu des bonnes choses malgré le contexte, mais nous sommes évidemment déçues. Nous voulions l’emporter cette fois-ci face aux Américaines et nous y étions presque.

DFB.de : Quels enseignements tirez-vous de ce match pour le reste du tournoi ?

Almuth Schult : On a pu voir que nous pouvions montrer de belles choses et poser des problèmes aux Américaines. Nous devons construire là-dessus. Nous avons bien bougé, étions présentes dans les duels et avons bien travaillé défensivement. Les USA ne nous ont pas dominé, nous avons juste perdu 1-0, ça peut arriver. C’est certes triste, mais ce n’est pas comme si nous n’avions pas eu d’occasions d’égaliser.

DFB.de : La défaite est-elle donc d’autant plus frustrante ?

Almuth Schult : En termes de nombre d’occasions, la victoire américaine est logique. Mais avant le but, nous aurions tout aussi bien pu ouvrir le score. Nous avons eu quelques ballons dangereux dans la surface. Si les USA ne marquent pas sur leur première occasion, alors le scénario aurait sans doute été très différent.

DFB.de : À quels niveaux l’équipe doit-elle malgré tout encore s’améliorer ?

Almuth Schult : Nous devons être plus décisives devant. Nous avons parfois su très bien construire des occasions de but depuis notre propre camp, mais la dernière passe ou le dernier centre n’ont pas trouvé preneuse. Les Américaines ont été meilleures dans ce domaine. Nous avons eu beaucoup d’occasions franches, presque aucune tentative lointaine. Nous allons y travailler.

DFB.de : L’Angleterre a battu la France 4-1. Qu’en pensez-vous ?

Almuth Schult : Je n’ai bien sûr pas vraiment pu suivre le match. Je ne sais pas si les Anglaises ont juste été plus efficaces ou si elles ont vraiment dominé les Françaises. Nous verrons lors de l’analyse vidéo. Ce qui est sûr, c’est qu’une victoire aussi large est évidemment une surprise. Nous avons certes battu la France 4-0 en novembre, c’est possible dans le football. Nous sommes impatientes de jouer la suite du tournoi.

[dfb]

En ouverture de la She Believes Cup, les troupes de Steffi Jones se sont inclinées 1-0 (1-0) face aux hôtes américaines, championnes du monde en titre. Après le match, la gardienne de l’équipe d’Allemagne Almuth Schult est revenue sur cette contre-performance. Les prochaines échéances arrivent très vite, d’abord face à l’Angleterre dimanche (21h) puis face à la France mercredi (22h).

DFB.de : Madame Schult, comment analysez-vous cette défaite face aux USA ?

Almuth Schult : Cette défaite est un peu à l’image de nos deux dernières années. Nous avons bien joué au football, surtout en première mi-temps. Puis après la pause, nous avons connu une phase lors de laquelle nous nous sommes laissé mettre sous pression. Les Américaines étaient surtout dangereuses en contre, et c’est comme cela que nous avons concédé ce but. Une fois encore sur un long ballon, typique pour ce match. C’est dommage d’avoir pris ce but car dans le jeu, les Américaines n’ont pas réalisé grand-chose. De notre côté, nous n’avons pas été assez tranchantes devant, et il nous a manqué la réussite dans la dernière passe. Nos centres étaient aussi trop proches du but et des gants d’Alyssa Naeher. C’est dommage.

DFB.de : Les conditions météo étaient très particulières, comment les avez-vous vécues ?

Almuth Schult : C’était difficile. En deuxième mi-temps, j’avais l’impression que nous étions en plein blizzard. Le poteau de corner était presque à terre. C’était difficile de jouer au foot, mais ce n’est pas une excuse. Il y a eu des bonnes choses malgré le contexte, mais nous sommes évidemment déçues. Nous voulions l’emporter cette fois-ci face aux Américaines et nous y étions presque.

DFB.de : Quels enseignements tirez-vous de ce match pour le reste du tournoi ?

Almuth Schult : On a pu voir que nous pouvions montrer de belles choses et poser des problèmes aux Américaines. Nous devons construire là-dessus. Nous avons bien bougé, étions présentes dans les duels et avons bien travaillé défensivement. Les USA ne nous ont pas dominé, nous avons juste perdu 1-0, ça peut arriver. C’est certes triste, mais ce n’est pas comme si nous n’avions pas eu d’occasions d’égaliser.

DFB.de : La défaite est-elle donc d’autant plus frustrante ?

Almuth Schult : En termes de nombre d’occasions, la victoire américaine est logique. Mais avant le but, nous aurions tout aussi bien pu ouvrir le score. Nous avons eu quelques ballons dangereux dans la surface. Si les USA ne marquent pas sur leur première occasion, alors le scénario aurait sans doute été très différent.

DFB.de : À quels niveaux l’équipe doit-elle malgré tout encore s’améliorer ?

Almuth Schult : Nous devons être plus décisives devant. Nous avons parfois su très bien construire des occasions de but depuis notre propre camp, mais la dernière passe ou le dernier centre n’ont pas trouvé preneuse. Les Américaines ont été meilleures dans ce domaine. Nous avons eu beaucoup d’occasions franches, presque aucune tentative lointaine. Nous allons y travailler.

DFB.de : L’Angleterre a battu la France 4-1. Qu’en pensez-vous ?

Almuth Schult : Je n’ai bien sûr pas vraiment pu suivre le match. Je ne sais pas si les Anglaises ont juste été plus efficaces ou si elles ont vraiment dominé les Françaises. Nous verrons lors de l’analyse vidéo. Ce qui est sûr, c’est qu’une victoire aussi large est évidemment une surprise. Nous avons certes battu la France 4-0 en novembre, c’est possible dans le football. Nous sommes impatientes de jouer la suite du tournoi.

###more###