Actus

Hansi Flick : « Retrouver les sommets »

Une nouvelle ère commence. Hansi Flick est le nouveau sélectionneur national depuis le 1er août et veut ramener l'équipe nationale allemande au sommet du monde. Lors de sa première conférence de presse, le successeur de Joachim Löw a parlé de ses objectifs avec la sélection et de sa philosophie de jeu. Oliver Bierhoff, directeur des équipes nationales et de l'académie de la DFB, Peter Peters, 1er vice-président de la DFB, Benedikt Höwedes, les entraîneurs adjoints Marcus Sorg et Danny Röhl ainsi que l'entraîneur des gardiens Andreas Kronenberg et Mads Buttgereit en tant que responsable des coups de pied arrêtés, ont également donné leur avis. Retrouvez les principales déclarations.

Hansi Flick au sujet...

... De son retour en équipe nationale : Ma vie n'a pas toujours tourné comme je l'avais imaginé à l'époque. Je suis vraiment heureux et fier d'être assis ici en tant que sélectionneur national et je suis reconnaissant de la confiance que la DFB a placée en moi. Il y a encore beaucoup de personnes que j'apprécie beaucoup, tant sur le plan professionnel que personnel. Le retour est donc agréable.

... Des attentes élevées : il est tout à fait normal que les attentes soient élevées. L'Allemagne est habituée au succès, mon staff et moi-même avons les mêmes ambitions. J’ai fait partie de l’aventure de Joachim Löw. Si l'on exclut les trois dernières années, il a connu des succès remarquables. Le travail qu'il a accompli est énorme, je lui dois beaucoup, aussi parce qu'il m'a encouragé. La façon dont il a emmené son équipe avec lui et lui a donné confiance, je veux vivre cela aussi. J'attends que nous nous donnions tous à 100%. Que chacun fasse tout pour sortir du terrain en vainqueur à la fin. Il est important que nous montrions tous que nous aimons être sur le terrain pour représenter l'Allemagne.

... De sa philosophie : Tous ceux qui ont suivi les deux dernières années au Bayern connaissent le type de football que nous défendons. Si nous attaquons tôt et ensemble, le chemin vers le but de l'adversaire est plus court. Si nous sommes également capables de contrer rapidement, nous aurons alors beaucoup de chances de connaitre le succès. Bien sûr, nous voulons aussi promouvoir les jeunes joueurs et voir ce qui se passe ensuite. Nous en discuterons également avec les clubs. Les jeunes joueurs sont extrêmement importants, ils sont l'avenir. Mais ce qui compte, c'est que les meilleurs joueurs d'Allemagne jouent pour la sélection et que nous rendions nos meilleurs joueurs encore plus fort.

... Des défis : Nous n'avons que six périodes de rencontres internationales jusqu'à la Coupe du monde et donc peu de temps à perdre. Nous devons emmener les joueurs avec nous directement, et également rester en contact avec les joueurs entre les matchs internationaux.

... De sa plus grande motivation : Ce qui me motive le plus, c'est de pouvoir travailler avec les meilleurs joueurs d'Allemagne. Que ce soit comme entraîneur ou en tant que joueur, nous voulons tous réussir. Le succès est la motivation pour tout donner. Et nous allons tout donner en équipe pour produire un football à la fois spectaculaire et efficace.

De l'écart avec les meilleurs du monde : Bien sûr, l'objectif est de revenir au sommet. Ce ne sera certainement pas facile, mais nous avons une équipe avec beaucoup de qualité. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre cet objectif. Vous avez vu l'intensité et la passion dans le jeu avec l'Espagne ou l'Italie, c'était inspirant. Nous pouvons prendre le meilleur de chacun et essayer d'apporter des choses ici. Pas à pas, nous devons essayer de revenir là où nous voudrions être.

... Des inquiétudes concernant la formation : Le développement de la jeunesse est une tâche conjointe de la fédération et des clubs. En fin de compte, ce sont les clubs qui forment les joueurs, nous, à la DFB, ne pouvons qu'apporter notre soutien. Et c'est là que nous voulons nous impliquer. Le passé a déjà montré que les meilleurs talents émergent soudainement, et je suis convaincu que ce sera également le cas à l'avenir.

... De l'avenir de joueurs comme Hummels, Müller ou Boateng : les meilleurs joueurs seront appelés. S'ils livrent des performances de haut niveau, ce dont je suppose qu'ils sont encore capables, ils feront partie de l’équipe.

... De sa confiance : Le fait que je connaisse déjà de nombreux joueurs m'aide certainement. La façon dont vous jouez au football dépend de la philosophie de l'entraîneur. Le football allemand est admiré à l'étranger et jouit d'un statut extrêmement élevé. Il est important pour mon staff et moi-même que nous prenions l'initiative. Le succès vient à ceux qui font réussir les autres, et je veux défendre cette idée. Les joueurs doivent se soutenir mutuellement à l'entraînement et se pousser les uns les autres, et cela vaut également pour le staff. L'équipe derrière eux devrait également tout donner pour que les joueurs puissent montrer un football de haut niveau. Pour ce faire, nous devons être proches les uns des autres. Ce sont des choses qui sont très importantes pour moi. Je crois que quelque chose de très positif peut se développer ici. Je suis de nature optimiste. Si vous vous amusez et prenez plaisir à atteindre des objectifs ensemble, à avoir une qualité et une intensité dans l'entraînement et que tout le monde y contribue, alors vous êtes sur une bonne voie.

... Des contacts avec son prédécesseur, Joachim Löw : Bien sûr, nous avons parlé longuement au téléphone. Nous verrons ce que l'avenir nous réserve. Il va maintenant prendre du recul, il le mérite, nous reprendrons contact.

Oliver Bierhoff au sujet...

... Du sélectionneur Hansi Flick et de Benedikt Höwedes : Je suis ravi que nous ayons pu amener Hansi Flick vers nous. C'était un entraîneur de rêve. Je le connais de son passage à la DFB en tant qu’entraîneur adjoint et directeur sportif. Je sais de quoi il est fait et à quel point il peut nous aider dans d'autres domaines également. Nous avons aussi réussi à constituer très rapidement un staff très compétent et de premier ordre. Je suis enthousiasmé par cette atmosphère et cette énergie. Je lui souhaite que les choses se passent comme il l'envisage. Un bon départ est important, bien sûr. Nous voulons tous réussir et je sais que Hansi est quelqu'un qui peut inspirer les gens. Je suis également heureux d'avoir pu convaincre Benedikt Höwedes de s'engager dans une voie commune avec nous. Nous voulons faire revenir nos joueurs nationaux performants dans le système de manière significative et profiter de leur expérience. Je connais Benni en tant que joueur, il était l'un de nos internationaux de référence et un personnage incroyablement fort, une grande personne. Il devrait apporter ses connaissances à l'équipe nationale et être proche des joueurs. Je sens de l’optimisme dans les discussions et je suis convaincu que nous prendrons un bon départ en septembre.

Marcus Sorg au sujet...

... Du travail avec Hansi Flick : Je fais partie de la fédération depuis huit ans maintenant et la première moitié, j'ai eu la possibilité de travailler avec Hansi Flick. C'était très intensif. Nous avons suivi un certain chemin ensemble, et c'était très agréable. D'un point de vue sportif et humain, c'était une bonne adéquation, je pense donc que nous pourrons travailler ensemble en pleine confiance.

Danny Röhl au sujet...

... Des discussions avec la DFB : C'était un moment très spécial quand vous découvrez que vous pouvez travailler pour votre pays. Nous avons eu d'excellentes discussions au préalable, ce qui a facilité ma décision. Je suis heureux de pouvoir continuer sur cette voie avec Hansi. Nous avons établi une grande relation de confiance. Vous pouvez voir que quelque chose est en train de se créer ici.

Andreas Kronenberg au sujet...

... De ses tâches au SC Fribourg et en équipe nationale : Ce n'est un secret pour personne qu'une grande relation de confiance s'est développée à Fribourg au cours des dix dernières années. Travailler à Fribourg a toujours été très agréable. Je dois remercier le club de m'avoir permis de travailler ici en tant qu'entraîneur des gardiens de but. Pour moi, il s'agit de continuer à faire de très bonnes choses à l'entraînement.

Mads Buttgereit au sujet...

... De son nouveau travail : C'est un immense honneur pour moi. J'ai un père allemand et des grands-parents allemands. Je me réjouis de cette tâche et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mériter cette confiance. Il est possible de progresser si l'on travaille de manière structurée et si l'on implique les joueurs. J’ai vraiment hâte. J'ai vécu à Flensburg pendant de nombreuses années et j'ai toujours rêvé de la Bundesliga. Quand Hansi a appelé, j'ai d'abord cru que c'était une blague.

Benedikt Höwedes au sujet...

... De son implication au sein de la DFB : C'est un retour à un niveau différent. C'est génial de pouvoir revenir. J'ai connu mes plus grands succès sportifs avec la sélection. Pour l'instant, je vais laisser tout venir à moi, je vais examiner tous les processus de travail. Je suis curieux et j'ai hâte de suivre la formation.

Peter Peters au sujet...

... De la recherche du nouveau sélectionneur : lorsqu'il est devenu évident que nous avions besoin d'un nouveau sélectionneur national, nous nous sommes assis ensemble et avons pris la décision importante pour la DFB de ne pas signer un entraîneur avec un contrat en cours. Hansi était sous contrat avec le Bayern à l'époque. C'est pourquoi nous avons également examiné d'autres noms. Mais nous connaissons Hansi depuis longtemps, nous savons qu'il est très méticuleux et qu'il entre parfois en conflit. Nous sommes heureux que Hansi et le Bayern aient accepté de mettre fin au contrat sans notre intervention et que nous soyons parvenus au résultat souhaité.

... Du nouveau départ : le site du nouveau campus de la DFB est synonyme d'optimisme. Nous sommes conscients que l'équipe nationale a besoin d'un nouvel élan. La Mannschaft est l'équipe la plus importante en Allemagne. Cela a été une source d'inspiration, mais dernièrement, nous avons perdu cet enthousiasme. Je veux que nous gagnions la confiance, mais je veux aussi que nous nous comportions de manière crédible. La fédération doit retrouver son honneur. C'est pourquoi l'équipe nationale est importante pour nous. Nous ne pouvons pas prédire les résultats. Nous espérons avoir à nouveau plus de succès, mais nous devons également reconquérir le public.

[dfb]

Une nouvelle ère commence. Hansi Flick est le nouveau sélectionneur national depuis le 1er août et veut ramener l'équipe nationale allemande au sommet du monde. Lors de sa première conférence de presse, le successeur de Joachim Löw a parlé de ses objectifs avec la sélection et de sa philosophie de jeu. Oliver Bierhoff, directeur des équipes nationales et de l'académie de la DFB, Peter Peters, 1er vice-président de la DFB, Benedikt Höwedes, les entraîneurs adjoints Marcus Sorg et Danny Röhl ainsi que l'entraîneur des gardiens Andreas Kronenberg et Mads Buttgereit en tant que responsable des coups de pied arrêtés, ont également donné leur avis. Retrouvez les principales déclarations.

Hansi Flick au sujet...

... De son retour en équipe nationale : Ma vie n'a pas toujours tourné comme je l'avais imaginé à l'époque. Je suis vraiment heureux et fier d'être assis ici en tant que sélectionneur national et je suis reconnaissant de la confiance que la DFB a placée en moi. Il y a encore beaucoup de personnes que j'apprécie beaucoup, tant sur le plan professionnel que personnel. Le retour est donc agréable.

... Des attentes élevées : il est tout à fait normal que les attentes soient élevées. L'Allemagne est habituée au succès, mon staff et moi-même avons les mêmes ambitions. J’ai fait partie de l’aventure de Joachim Löw. Si l'on exclut les trois dernières années, il a connu des succès remarquables. Le travail qu'il a accompli est énorme, je lui dois beaucoup, aussi parce qu'il m'a encouragé. La façon dont il a emmené son équipe avec lui et lui a donné confiance, je veux vivre cela aussi. J'attends que nous nous donnions tous à 100%. Que chacun fasse tout pour sortir du terrain en vainqueur à la fin. Il est important que nous montrions tous que nous aimons être sur le terrain pour représenter l'Allemagne.

... De sa philosophie : Tous ceux qui ont suivi les deux dernières années au Bayern connaissent le type de football que nous défendons. Si nous attaquons tôt et ensemble, le chemin vers le but de l'adversaire est plus court. Si nous sommes également capables de contrer rapidement, nous aurons alors beaucoup de chances de connaitre le succès. Bien sûr, nous voulons aussi promouvoir les jeunes joueurs et voir ce qui se passe ensuite. Nous en discuterons également avec les clubs. Les jeunes joueurs sont extrêmement importants, ils sont l'avenir. Mais ce qui compte, c'est que les meilleurs joueurs d'Allemagne jouent pour la sélection et que nous rendions nos meilleurs joueurs encore plus fort.

... Des défis : Nous n'avons que six périodes de rencontres internationales jusqu'à la Coupe du monde et donc peu de temps à perdre. Nous devons emmener les joueurs avec nous directement, et également rester en contact avec les joueurs entre les matchs internationaux.

... De sa plus grande motivation : Ce qui me motive le plus, c'est de pouvoir travailler avec les meilleurs joueurs d'Allemagne. Que ce soit comme entraîneur ou en tant que joueur, nous voulons tous réussir. Le succès est la motivation pour tout donner. Et nous allons tout donner en équipe pour produire un football à la fois spectaculaire et efficace.

De l'écart avec les meilleurs du monde : Bien sûr, l'objectif est de revenir au sommet. Ce ne sera certainement pas facile, mais nous avons une équipe avec beaucoup de qualité. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre cet objectif. Vous avez vu l'intensité et la passion dans le jeu avec l'Espagne ou l'Italie, c'était inspirant. Nous pouvons prendre le meilleur de chacun et essayer d'apporter des choses ici. Pas à pas, nous devons essayer de revenir là où nous voudrions être.

... Des inquiétudes concernant la formation : Le développement de la jeunesse est une tâche conjointe de la fédération et des clubs. En fin de compte, ce sont les clubs qui forment les joueurs, nous, à la DFB, ne pouvons qu'apporter notre soutien. Et c'est là que nous voulons nous impliquer. Le passé a déjà montré que les meilleurs talents émergent soudainement, et je suis convaincu que ce sera également le cas à l'avenir.

... De l'avenir de joueurs comme Hummels, Müller ou Boateng : les meilleurs joueurs seront appelés. S'ils livrent des performances de haut niveau, ce dont je suppose qu'ils sont encore capables, ils feront partie de l’équipe.

... De sa confiance : Le fait que je connaisse déjà de nombreux joueurs m'aide certainement. La façon dont vous jouez au football dépend de la philosophie de l'entraîneur. Le football allemand est admiré à l'étranger et jouit d'un statut extrêmement élevé. Il est important pour mon staff et moi-même que nous prenions l'initiative. Le succès vient à ceux qui font réussir les autres, et je veux défendre cette idée. Les joueurs doivent se soutenir mutuellement à l'entraînement et se pousser les uns les autres, et cela vaut également pour le staff. L'équipe derrière eux devrait également tout donner pour que les joueurs puissent montrer un football de haut niveau. Pour ce faire, nous devons être proches les uns des autres. Ce sont des choses qui sont très importantes pour moi. Je crois que quelque chose de très positif peut se développer ici. Je suis de nature optimiste. Si vous vous amusez et prenez plaisir à atteindre des objectifs ensemble, à avoir une qualité et une intensité dans l'entraînement et que tout le monde y contribue, alors vous êtes sur une bonne voie.

... Des contacts avec son prédécesseur, Joachim Löw : Bien sûr, nous avons parlé longuement au téléphone. Nous verrons ce que l'avenir nous réserve. Il va maintenant prendre du recul, il le mérite, nous reprendrons contact.

Oliver Bierhoff au sujet...

... Du sélectionneur Hansi Flick et de Benedikt Höwedes : Je suis ravi que nous ayons pu amener Hansi Flick vers nous. C'était un entraîneur de rêve. Je le connais de son passage à la DFB en tant qu’entraîneur adjoint et directeur sportif. Je sais de quoi il est fait et à quel point il peut nous aider dans d'autres domaines également. Nous avons aussi réussi à constituer très rapidement un staff très compétent et de premier ordre. Je suis enthousiasmé par cette atmosphère et cette énergie. Je lui souhaite que les choses se passent comme il l'envisage. Un bon départ est important, bien sûr. Nous voulons tous réussir et je sais que Hansi est quelqu'un qui peut inspirer les gens. Je suis également heureux d'avoir pu convaincre Benedikt Höwedes de s'engager dans une voie commune avec nous. Nous voulons faire revenir nos joueurs nationaux performants dans le système de manière significative et profiter de leur expérience. Je connais Benni en tant que joueur, il était l'un de nos internationaux de référence et un personnage incroyablement fort, une grande personne. Il devrait apporter ses connaissances à l'équipe nationale et être proche des joueurs. Je sens de l’optimisme dans les discussions et je suis convaincu que nous prendrons un bon départ en septembre.

Marcus Sorg au sujet...

... Du travail avec Hansi Flick : Je fais partie de la fédération depuis huit ans maintenant et la première moitié, j'ai eu la possibilité de travailler avec Hansi Flick. C'était très intensif. Nous avons suivi un certain chemin ensemble, et c'était très agréable. D'un point de vue sportif et humain, c'était une bonne adéquation, je pense donc que nous pourrons travailler ensemble en pleine confiance.

Danny Röhl au sujet...

... Des discussions avec la DFB : C'était un moment très spécial quand vous découvrez que vous pouvez travailler pour votre pays. Nous avons eu d'excellentes discussions au préalable, ce qui a facilité ma décision. Je suis heureux de pouvoir continuer sur cette voie avec Hansi. Nous avons établi une grande relation de confiance. Vous pouvez voir que quelque chose est en train de se créer ici.

Andreas Kronenberg au sujet...

... De ses tâches au SC Fribourg et en équipe nationale : Ce n'est un secret pour personne qu'une grande relation de confiance s'est développée à Fribourg au cours des dix dernières années. Travailler à Fribourg a toujours été très agréable. Je dois remercier le club de m'avoir permis de travailler ici en tant qu'entraîneur des gardiens de but. Pour moi, il s'agit de continuer à faire de très bonnes choses à l'entraînement.

Mads Buttgereit au sujet...

... De son nouveau travail : C'est un immense honneur pour moi. J'ai un père allemand et des grands-parents allemands. Je me réjouis de cette tâche et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mériter cette confiance. Il est possible de progresser si l'on travaille de manière structurée et si l'on implique les joueurs. J’ai vraiment hâte. J'ai vécu à Flensburg pendant de nombreuses années et j'ai toujours rêvé de la Bundesliga. Quand Hansi a appelé, j'ai d'abord cru que c'était une blague.

Benedikt Höwedes au sujet...

... De son implication au sein de la DFB : C'est un retour à un niveau différent. C'est génial de pouvoir revenir. J'ai connu mes plus grands succès sportifs avec la sélection. Pour l'instant, je vais laisser tout venir à moi, je vais examiner tous les processus de travail. Je suis curieux et j'ai hâte de suivre la formation.

Peter Peters au sujet...

... De la recherche du nouveau sélectionneur : lorsqu'il est devenu évident que nous avions besoin d'un nouveau sélectionneur national, nous nous sommes assis ensemble et avons pris la décision importante pour la DFB de ne pas signer un entraîneur avec un contrat en cours. Hansi était sous contrat avec le Bayern à l'époque. C'est pourquoi nous avons également examiné d'autres noms. Mais nous connaissons Hansi depuis longtemps, nous savons qu'il est très méticuleux et qu'il entre parfois en conflit. Nous sommes heureux que Hansi et le Bayern aient accepté de mettre fin au contrat sans notre intervention et que nous soyons parvenus au résultat souhaité.

... Du nouveau départ : le site du nouveau campus de la DFB est synonyme d'optimisme. Nous sommes conscients que l'équipe nationale a besoin d'un nouvel élan. La Mannschaft est l'équipe la plus importante en Allemagne. Cela a été une source d'inspiration, mais dernièrement, nous avons perdu cet enthousiasme. Je veux que nous gagnions la confiance, mais je veux aussi que nous nous comportions de manière crédible. La fédération doit retrouver son honneur. C'est pourquoi l'équipe nationale est importante pour nous. Nous ne pouvons pas prédire les résultats. Nous espérons avoir à nouveau plus de succès, mais nous devons également reconquérir le public.

###more###