Actus

Finale de Coupe de l’Allemagne : place à la fête du football !

La 75ème finale de Coupe d’Allemagne opposera ce soir à Berlin le Bayern Munich à l’Eintracht Francfort. Si l’attention sera évidemment centrée sur le trophée et cette grande fête du football, beaucoup de regards seront également tournés vers les entraîneurs des deux équipes.

Le Bayern favori

Le Bayern Munich et l’Eintracht Francfort se retrouvent ce soir au Stade Olympique de Berlin pour se disputer la 75ème édition de la Coupe d’Allemagne. Les deux clubs ne font pas figure de débutants à ce stade de la compétition. Le Bayern a atteint cette saison pour la 22ème fois de son histoire la finale de Coupe d’Allemagne, une compétition qu’il a remporté à 18 reprises (record). Pour l’Eintracht, il s’agit de sa huitième finale. Le club de la Hesse a déjà soulevé le trophée quatre fois dans son histoire mais a échoué la saison passée en finale sur le score de 2-1 face au Borussia Dortmund de Thomas Tuchel. Peu de joueurs disputeront ce soir leur première finale de Coupe d’Allemagne au Stade Olympique de Berlin mais il ne s’agit pas pour autant d’une routine pour les « habitués » : « Nous sommes fous de joie de pouvoir une nouvelle fois disputer une finale à Berlin. Certains d’entre nous n’ont encore jamais joué de finale et ils sont très impatients. Ceux qui ont déjà pris part à des finales savent à quel point c’est génial de jouer à Berlin. » confie Mats Hummels<, le défenseur central du Bayern Munich. Son adversaire Marco Russ partage ce même enthousiasme « Comme beaucoup j’ai encore en tête les images de la finale de 2017, c’était quelque de spécial. » Marco Russ est le seul joueur des deux équipes à avoir pris part à la finale de 2006 qui opposait déjà le Bayern Munich à l’Eintracht Francfort. Les Bavarois avaient pris le meilleur sur les Aigles en s’imposant 1-0 grâce à un but de Claudio Pizarro.

Une chose est sûre, le Bayern fait clairement figure de favori pour cette finale de Coupe d’Allemagne. L’équipe de Jupp Heynckes a été intraitable cette saison en Bundesliga et a été logiquement sacrée championne d’Allemagne pour la sixième année consécutive tout en terminant meilleure attaque et meilleure défense du championnat. Seul ombre au tableau : une élimination en demi-finale de Ligue des Champions face au Real Madrid malgré une solide performance dans cette double confrontation. En championnat, le Bayern s’est imposé à deux reprises face à son adversaire du jour (1-0, 4-1) mais un match, qui plus est une finale de Coupe de l’Allemagne, ne reflète pas nécessairement la domination affichée sur l’ensemble de la saison. Sepp Herberger en était d'ailleurs bien conscient.

Pas de duel entre les frères Boateng

Mais le Bayern a-t-il déjà remporté cette finale avant l’heure ? C'est encore loin d'être le cas. Les joueurs de l’Eintracht ont également réalisé une excellente saison en Bundesliga en s’affirmant dans la première partie de tableau. Les joueurs de Niko Kovac ont été de redoutables adversaires pour l’ensemble des équipes de Bundesliga en étant disciplinés sur le plan tactique, présents dans l’impact physique et créatifs lors des phases offensives. Leur bilan en Coupe est également impressionnant. Lukáš Hrádecký, le portier de l’Eintracht, a seulement encaissé un but dans cette compétition, c’était en 1/8e de finale face à Marc Schnatterer le joueur d’Heidenheim, les filets de l’Eintracht n’ont ensuite plus jamais tremblé lors des tours suivants. Motif d’espoir pour les Aigles de Niko Kovac : le VfL Wolfsburg, dernier club à avoir rejoint la finale en ayant encaissé seulement un but, a soulevé le trophée en 2015 aux dépens du Borussia Dortmund.

Cette finale sera un moment à part dans la carrière de certains de ses protagonistes. Le héros des matchs de Coupe Lukáš Hrádecký, qui avait stoppé cinq penalties la saison en finale face au Borussia Dortmund, disputera ce soir son dernier match sous les couleurs de l’Eintracht. Le Finlandais va quitter le club après trois belles années. Ce match aura également une saveur particulière pour Nicklas Süle. Le défenseur central du Bayern a dans sa jeunesse porté durant trois saisons le maillot de l’Eintracht Francfort. Les retrouvailles entre les frères Boateng auront également lieu lors de cette finale de Coupe d’Allemagne. Les deux frères, cependant, n’auront pas l’occasion de se croiser sur la pelouse, Jérôme Boateng souffre d’une blessure à la cuisse et a dû déclarer forfait pour cette finale. Il aurait pu s’agir du tout premier duel entre les deux frères en finale de Coupe d’Allemagne.

Deux autres acteurs de cette finale seront bien sûr au centre de toutes les attentions. Il s’agit bien évidemment des entraîneurs des deux équipes Jupp Heynckes et Niko Kovac. Le premier quittera le Bayern à l’issu de cette finale tandis que le second sera son successeur à partir de cet été sur le banc des Munichois. Une situation particulière qui n’éclipsera pas pour autant l’importance de ce match. Il s’agira pour les deux entraîneurs de finir leurs saisons respectives en apothéose, de s’offrir un match inoubliable pour leurs départs et de remporter un titre national. La chanson qui a accompagné cette 75ème édition de la Coupe d’Allemagne trouvera quoiqu’il arrive un écho ce soir au Stade Olympique : « Berlin, Berlin, nous allons faire la fête à Berlin. »

Quelques chiffres à propos de l’édition 2017/2018 :

- 62 matchs
- 218 buts
- 1 207 573 spectateurs

[DFB]

La 75ème finale de Coupe d’Allemagne opposera ce soir à Berlin le Bayern Munich à l’Eintracht Francfort. Si l’attention sera évidemment centrée sur le trophée et cette grande fête du football, beaucoup de regards seront également tournés vers les entraîneurs des deux équipes.

Le Bayern favori

Le Bayern Munich et l’Eintracht Francfort se retrouvent ce soir au Stade Olympique de Berlin pour se disputer la 75ème édition de la Coupe d’Allemagne. Les deux clubs ne font pas figure de débutants à ce stade de la compétition. Le Bayern a atteint cette saison pour la 22ème fois de son histoire la finale de Coupe d’Allemagne, une compétition qu’il a remporté à 18 reprises (record). Pour l’Eintracht, il s’agit de sa huitième finale. Le club de la Hesse a déjà soulevé le trophée quatre fois dans son histoire mais a échoué la saison passée en finale sur le score de 2-1 face au Borussia Dortmund de Thomas Tuchel. Peu de joueurs disputeront ce soir leur première finale de Coupe d’Allemagne au Stade Olympique de Berlin mais il ne s’agit pas pour autant d’une routine pour les « habitués » : « Nous sommes fous de joie de pouvoir une nouvelle fois disputer une finale à Berlin. Certains d’entre nous n’ont encore jamais joué de finale et ils sont très impatients. Ceux qui ont déjà pris part à des finales savent à quel point c’est génial de jouer à Berlin. » confie Mats Hummels<, le défenseur central du Bayern Munich. Son adversaire Marco Russ partage ce même enthousiasme « Comme beaucoup j’ai encore en tête les images de la finale de 2017, c’était quelque de spécial. » Marco Russ est le seul joueur des deux équipes à avoir pris part à la finale de 2006 qui opposait déjà le Bayern Munich à l’Eintracht Francfort. Les Bavarois avaient pris le meilleur sur les Aigles en s’imposant 1-0 grâce à un but de Claudio Pizarro.

Une chose est sûre, le Bayern fait clairement figure de favori pour cette finale de Coupe d’Allemagne. L’équipe de Jupp Heynckes a été intraitable cette saison en Bundesliga et a été logiquement sacrée championne d’Allemagne pour la sixième année consécutive tout en terminant meilleure attaque et meilleure défense du championnat. Seul ombre au tableau : une élimination en demi-finale de Ligue des Champions face au Real Madrid malgré une solide performance dans cette double confrontation. En championnat, le Bayern s’est imposé à deux reprises face à son adversaire du jour (1-0, 4-1) mais un match, qui plus est une finale de Coupe de l’Allemagne, ne reflète pas nécessairement la domination affichée sur l’ensemble de la saison. Sepp Herberger en était d'ailleurs bien conscient.

Pas de duel entre les frères Boateng

Mais le Bayern a-t-il déjà remporté cette finale avant l’heure ? C'est encore loin d'être le cas. Les joueurs de l’Eintracht ont également réalisé une excellente saison en Bundesliga en s’affirmant dans la première partie de tableau. Les joueurs de Niko Kovac ont été de redoutables adversaires pour l’ensemble des équipes de Bundesliga en étant disciplinés sur le plan tactique, présents dans l’impact physique et créatifs lors des phases offensives. Leur bilan en Coupe est également impressionnant. Lukáš Hrádecký, le portier de l’Eintracht, a seulement encaissé un but dans cette compétition, c’était en 1/8e de finale face à Marc Schnatterer le joueur d’Heidenheim, les filets de l’Eintracht n’ont ensuite plus jamais tremblé lors des tours suivants. Motif d’espoir pour les Aigles de Niko Kovac : le VfL Wolfsburg, dernier club à avoir rejoint la finale en ayant encaissé seulement un but, a soulevé le trophée en 2015 aux dépens du Borussia Dortmund.

Cette finale sera un moment à part dans la carrière de certains de ses protagonistes. Le héros des matchs de Coupe Lukáš Hrádecký, qui avait stoppé cinq penalties la saison en finale face au Borussia Dortmund, disputera ce soir son dernier match sous les couleurs de l’Eintracht. Le Finlandais va quitter le club après trois belles années. Ce match aura également une saveur particulière pour Nicklas Süle. Le défenseur central du Bayern a dans sa jeunesse porté durant trois saisons le maillot de l’Eintracht Francfort. Les retrouvailles entre les frères Boateng auront également lieu lors de cette finale de Coupe d’Allemagne. Les deux frères, cependant, n’auront pas l’occasion de se croiser sur la pelouse, Jérôme Boateng souffre d’une blessure à la cuisse et a dû déclarer forfait pour cette finale. Il aurait pu s’agir du tout premier duel entre les deux frères en finale de Coupe d’Allemagne.

Deux autres acteurs de cette finale seront bien sûr au centre de toutes les attentions. Il s’agit bien évidemment des entraîneurs des deux équipes Jupp Heynckes et Niko Kovac. Le premier quittera le Bayern à l’issu de cette finale tandis que le second sera son successeur à partir de cet été sur le banc des Munichois. Une situation particulière qui n’éclipsera pas pour autant l’importance de ce match. Il s’agira pour les deux entraîneurs de finir leurs saisons respectives en apothéose, de s’offrir un match inoubliable pour leurs départs et de remporter un titre national. La chanson qui a accompagné cette 75ème édition de la Coupe d’Allemagne trouvera quoiqu’il arrive un écho ce soir au Stade Olympique : « Berlin, Berlin, nous allons faire la fête à Berlin. »

Quelques chiffres à propos de l’édition 2017/2018 :

- 62 matchs
- 218 buts
- 1 207 573 spectateurs