Actus

Emre Can : « Ne surtout pas sous-estimer Holstein Kiel »

Emre Can rêve d’une finale de coupe d’Allemagne à Berlin. Pour l’atteindre, le joueur de la Mannschaft doit s’imposer cette semaine, avec le Borussia Dortmund, face à Holstein Kiel, pensionnaire de deuxième division ayant éliminé le grand Bayern de Munich au deuxième tour. Entretien spécial DFB-Pokal avec l’international allemand (32 sélections), à quelques jours de la rencontre (coup d’envoi samedi à 20h30).

DFB.de : Emre Can, que signifie pour vous cette compétition qu’est la coupe d’Allemagne ?

Emre Can : Je n’ai encore jamais disputé la finale de cette compétition, mais j’étais un joueur du Bayern Munich en 2013 lorsque l’équipe a disputé la finale et j’étais présent au stade à Berlin. Je sais ce que représente cette finale en Allemagne, c’est un trophée très important. Dans d’autres pays, les matchs de coupe ne sont pas toujours pris au sérieux. C’est tout le contraire en Allemagne.

DFB.de : Quels souvenirs particuliers gardez-vous de cette compétition ?

Emre Can : Je me souviens du triplé avec le Bayern et de la fête avec les supporters après la victoire. L’ambiance à Berlin était super, et c’est dommage que le public ne puisse être présent cette année. Ce qui est captivant en coupe d’Allemagne, c’est que la moindre erreur peut mener à ton élimination. Pour nous cette saison, le parcours s’est jusqu’ici très bien déroulé.

DFB.de : Qu’avez-vous pensé au moment de voir que votre adversaire en demi-finale serait Holstein Kiel ?

Emre Can : Le tirage aurait pu être plus difficile, mais il ne faut bien entendu surtout pas sous-estimer Holstein Kiel, une équipe qui a sorti le Bayern Munich de la compétition. Le respect pour Kiel est bien là. Ce ne sera certainement pas facile, mais nous savons aussi de quoi nous sommes capables. Nous sommes le Borussia Dortmund. Il faut davantage nous concentrer sur nous-mêmes, et essayer d’être performants, dans l’espoir de quitter le terrain sur une victoire.

DFB.de : Le BVB voudra certainement éviter d’aller jusqu’aux tirs au but, Holstein Kiel s’étant déjà qualifié à deux reprises de cette façon cette saison…

Emre Can : Ils maitrisent l’exercice, c’est sûr. Nous voulons gagner en 90 minutes. Mais si le match se poursuit jusqu’aux tirs au but, alors nous essaierons de gagner de cette façon-là.

DFB.de : Une victoire en coupe d’Allemagne serait-elle importante pour pouvoir parler d’une saison réussie du côté de Dortmund ?

Emre Can : L’idéal serait de gagner le Pokal et de nous qualifier en Ligue des champions. La coupe est un titre important et la remporter serait super. Nous allons tout faire pour la ramener à Dortmund.

[dfb]

Emre Can rêve d’une finale de coupe d’Allemagne à Berlin. Pour l’atteindre, le joueur de la Mannschaft doit s’imposer cette semaine, avec le Borussia Dortmund, face à Holstein Kiel, pensionnaire de deuxième division ayant éliminé le grand Bayern de Munich au deuxième tour. Entretien spécial DFB-Pokal avec l’international allemand (32 sélections), à quelques jours de la rencontre (coup d’envoi samedi à 20h30).

DFB.de : Emre Can, que signifie pour vous cette compétition qu’est la coupe d’Allemagne ?

Emre Can : Je n’ai encore jamais disputé la finale de cette compétition, mais j’étais un joueur du Bayern Munich en 2013 lorsque l’équipe a disputé la finale et j’étais présent au stade à Berlin. Je sais ce que représente cette finale en Allemagne, c’est un trophée très important. Dans d’autres pays, les matchs de coupe ne sont pas toujours pris au sérieux. C’est tout le contraire en Allemagne.

DFB.de : Quels souvenirs particuliers gardez-vous de cette compétition ?

Emre Can : Je me souviens du triplé avec le Bayern et de la fête avec les supporters après la victoire. L’ambiance à Berlin était super, et c’est dommage que le public ne puisse être présent cette année. Ce qui est captivant en coupe d’Allemagne, c’est que la moindre erreur peut mener à ton élimination. Pour nous cette saison, le parcours s’est jusqu’ici très bien déroulé.

DFB.de : Qu’avez-vous pensé au moment de voir que votre adversaire en demi-finale serait Holstein Kiel ?

Emre Can : Le tirage aurait pu être plus difficile, mais il ne faut bien entendu surtout pas sous-estimer Holstein Kiel, une équipe qui a sorti le Bayern Munich de la compétition. Le respect pour Kiel est bien là. Ce ne sera certainement pas facile, mais nous savons aussi de quoi nous sommes capables. Nous sommes le Borussia Dortmund. Il faut davantage nous concentrer sur nous-mêmes, et essayer d’être performants, dans l’espoir de quitter le terrain sur une victoire.

DFB.de : Le BVB voudra certainement éviter d’aller jusqu’aux tirs au but, Holstein Kiel s’étant déjà qualifié à deux reprises de cette façon cette saison…

Emre Can : Ils maitrisent l’exercice, c’est sûr. Nous voulons gagner en 90 minutes. Mais si le match se poursuit jusqu’aux tirs au but, alors nous essaierons de gagner de cette façon-là.

DFB.de : Une victoire en coupe d’Allemagne serait-elle importante pour pouvoir parler d’une saison réussie du côté de Dortmund ?

Emre Can : L’idéal serait de gagner le Pokal et de nous qualifier en Ligue des champions. La coupe est un titre important et la remporter serait super. Nous allons tout faire pour la ramener à Dortmund.

###more###