Actus

Dortmund rejoint Leipzig en finale

Le BVB s’impose largement 5-0 face à Holstein Kiel et défiera le RB Leipzig le 13 mai (20h45) en finale à Berlin.

Tout s'est joué en première période, au cours de laquelle les joueurs d’Edin Terzić ont réalisé un véritable festival offensif. Celui-ci débute dès la 16e minute, Sancho trouve Reyna à gauche de la surface, qui ouvre le score d’une frappe puissante (16e). En l’absence d’Erling Haaland, au repos pour cause de problèmes musculaires, c’est l’ailier américain de 18 ans qui se charge de faire trembler les filets dans ce début de partie : moins de dix minutes plus tard, il est à la conclusion d’une superbe action collective et marque dans le but vide (23e). Avant la demi-heure de jeu, le capitaine Marco Reus enterre définitivement tout suspense, après un bon service de Can (26e).

5-0 à la pause

Kiel tente de réagir dans la foulée, mais le tir de Reese termine sa course sur le poteau (27e). Seulement cinq minutes plus tard, Thorgan Hazard profite d’une perte de balle dans les trente derniers mètres pour inscrire le quatrième but (32e). Alors qu’on se dirige vers la mi-temps, l’espoir anglais Jude Bellingham inscrit à son tour son nom sur la feuille de match, à la suite d’une frappe contrée à l’entrée de la surface (41e).

5-0, c’est le score à la pause. La partie semble alors jouée et le second acte est beaucoup plus calme. Le fait marquant est la sortie de Morey, suite à une blessure au genou. Il est remplacé par Meunier (74e). Bellingham est ensuite tout proche d’inscrire un doublé (76e), mais sa tentative fuit le cadre de quelques centimètres. C’était le dernier frisson de la rencontre, le score en restera là.

Holstein Kiel impuissant

Holstein Kiel a fait preuve de courage, mais doit s’incliner face à un adversaire tout simplement un niveau au-dessus. Les joueurs du nord de l’Allemagne peuvent malgré tout être fiers de leur beau parcours, qui les a vu éliminer le Bayern Munich, tenant du titre, au deuxième tour.

Le BVB, de son côté, poursuit son rêve de remporter une nouvelle Coupe d’Allemagne, quatre ans après sa dernière victoire finale.

[dfb]

Le BVB s’impose largement 5-0 face à Holstein Kiel et défiera le RB Leipzig le 13 mai (20h45) en finale à Berlin.

Tout s'est joué en première période, au cours de laquelle les joueurs d’Edin Terzić ont réalisé un véritable festival offensif. Celui-ci débute dès la 16e minute, Sancho trouve Reyna à gauche de la surface, qui ouvre le score d’une frappe puissante (16e). En l’absence d’Erling Haaland, au repos pour cause de problèmes musculaires, c’est l’ailier américain de 18 ans qui se charge de faire trembler les filets dans ce début de partie : moins de dix minutes plus tard, il est à la conclusion d’une superbe action collective et marque dans le but vide (23e). Avant la demi-heure de jeu, le capitaine Marco Reus enterre définitivement tout suspense, après un bon service de Can (26e).

5-0 à la pause

Kiel tente de réagir dans la foulée, mais le tir de Reese termine sa course sur le poteau (27e). Seulement cinq minutes plus tard, Thorgan Hazard profite d’une perte de balle dans les trente derniers mètres pour inscrire le quatrième but (32e). Alors qu’on se dirige vers la mi-temps, l’espoir anglais Jude Bellingham inscrit à son tour son nom sur la feuille de match, à la suite d’une frappe contrée à l’entrée de la surface (41e).

5-0, c’est le score à la pause. La partie semble alors jouée et le second acte est beaucoup plus calme. Le fait marquant est la sortie de Morey, suite à une blessure au genou. Il est remplacé par Meunier (74e). Bellingham est ensuite tout proche d’inscrire un doublé (76e), mais sa tentative fuit le cadre de quelques centimètres. C’était le dernier frisson de la rencontre, le score en restera là.

Holstein Kiel impuissant

Holstein Kiel a fait preuve de courage, mais doit s’incliner face à un adversaire tout simplement un niveau au-dessus. Les joueurs du nord de l’Allemagne peuvent malgré tout être fiers de leur beau parcours, qui les a vu éliminer le Bayern Munich, tenant du titre, au deuxième tour.

Le BVB, de son côté, poursuit son rêve de remporter une nouvelle Coupe d’Allemagne, quatre ans après sa dernière victoire finale.