Actus

Des primes à la performance lors du mondial 2018

La Fédération allemande de football (DFB) et les joueurs de la Mannschaft ont convenu de la reconduction des primes liées à la performance pour la Coupe du monde 2018 en Russie. Les bonus seront ainsi basés sur les performances et s’inscrivent dans la lignée des accords déjà passés pour la Coupe du monde 2014 au Brésil et pour les EURO 2012 en Pologne et en Ukraine et 2016 en France.

Aucune prime ne sera accordée pour la phase de groupes et les huitièmes de finale. Les joueurs recevront 75 000 € chacun s’ils atteignent les quarts de finale, 125 000 € en cas de demi-finale, 150 000 € pour la 3e place et 200 000 € pour la finale à Moscou le 15 juillet 2018. Si la Mannschaft devient championne du monde pour la cinquième fois, les joueurs obtiendront 350 000 € chacun. Remporter deux Coupes du monde d’affilée serait une première dans l'histoire de la DFB. Seuls l'Italie (1934 et 1938) et le Brésil (1958 et 1962) sont jusqu’à présent parvenus à conserver leur titre.

Grindel : « Ce titre pour l’éternité mériterait une prime très spéciale »

Reinhard Grindel, président de la DFB : « La possibilité de devenir deux fois de suite champions du monde pour la première fois dans l'histoire du football allemand est une grande motivation pour les joueurs. Ce serait un titre pour l’éternité qui mériterait certainement une prime très spéciale. Mais ce défi sportif doit prévaloir sur l’aspect financier pour les joueurs. Je voudrais particulièrement remercier Friedrich Curtius et Manuel Neuer, qui ont mené les discussions, pour ce bon résultat. »

Dr. Friedrich Curtius, secrétaire général de la DFB : « Les discussions avec le capitaine Manuel Neuer et l'ensemble du conseil d'équipe ont constamment été loyales, ouvertes et simples, ce qui prouve également la bonne collaboration entre la fédération et la sélection. »

Oliver Bierhoff, manager de la sélection : « Cet accord nous donne dès le départ le calme et la clarté nécessaires pour pouvoir nous concentrer directement sur les tâches sportives avant et pendant le tournoi. Comme les années précédentes, les joueurs sont confrontés au principe de performance, c’est bon signe. »

[dfb]

La Fédération allemande de football (DFB) et les joueurs de la Mannschaft ont convenu de la reconduction des primes liées à la performance pour la Coupe du monde 2018 en Russie. Les bonus seront ainsi basés sur les performances et s’inscrivent dans la lignée des accords déjà passés pour la Coupe du monde 2014 au Brésil et pour les EURO 2012 en Pologne et en Ukraine et 2016 en France.

Aucune prime ne sera accordée pour la phase de groupes et les huitièmes de finale. Les joueurs recevront 75 000 € chacun s’ils atteignent les quarts de finale, 125 000 € en cas de demi-finale, 150 000 € pour la 3e place et 200 000 € pour la finale à Moscou le 15 juillet 2018. Si la Mannschaft devient championne du monde pour la cinquième fois, les joueurs obtiendront 350 000 € chacun. Remporter deux Coupes du monde d’affilée serait une première dans l'histoire de la DFB. Seuls l'Italie (1934 et 1938) et le Brésil (1958 et 1962) sont jusqu’à présent parvenus à conserver leur titre.

Grindel : « Ce titre pour l’éternité mériterait une prime très spéciale »

Reinhard Grindel, président de la DFB : « La possibilité de devenir deux fois de suite champions du monde pour la première fois dans l'histoire du football allemand est une grande motivation pour les joueurs. Ce serait un titre pour l’éternité qui mériterait certainement une prime très spéciale. Mais ce défi sportif doit prévaloir sur l’aspect financier pour les joueurs. Je voudrais particulièrement remercier Friedrich Curtius et Manuel Neuer, qui ont mené les discussions, pour ce bon résultat. »

Dr. Friedrich Curtius, secrétaire général de la DFB : « Les discussions avec le capitaine Manuel Neuer et l'ensemble du conseil d'équipe ont constamment été loyales, ouvertes et simples, ce qui prouve également la bonne collaboration entre la fédération et la sélection. »

Oliver Bierhoff, manager de la sélection : « Cet accord nous donne dès le départ le calme et la clarté nécessaires pour pouvoir nous concentrer directement sur les tâches sportives avant et pendant le tournoi. Comme les années précédentes, les joueurs sont confrontés au principe de performance, c’est bon signe. »

###more###