Actus

Défaite contre la France

L’équipe d’Allemagne de football a perdu son match à l’extérieur contre la France, championne du monde en titre. Dans le troisième match de la Ligue des nations, l’équipe de Joachim Löw a livré une prestation courageuse au Stade de France qui s’est terminée sur le score 1-2 (1-0). Il s’agit de la deuxième défaite consécutive pour la sélection allemande dans la compétition actuelle. L’Allemagne avait essuyé un revers 0-3 samedi dernier contre les Pays-Bas. Antoine Griezmann (62e/80e s.p.) a été l’auteur d’un doublé tandis que côté allemand, c’est Toni Kroos qui a trouvé le chemin des filets (14e, s.p.).

Löw avait procédé à six changements dans son 11 de départ par rapport au match contre les Pays-Bas. En défense, Niklas Süle remplaçait Jérôme Boateng, blessé. En plus de lui, Thilo Kehrer, Nico Schulz, Serge Gnabry et Leroy Sané ont pris la place de Jonas Hector, Thomas Müller, Emre Can et Mark Uth en tant que titulaires. Tactiquement, Löw avait mis en place une défense à trois avec Süle, Mats Hummels et Kehrer.

Kroos ne tremble pas au point de penalty

Trois jours après la défaite 0-3 à Amsterdam, la Nationalmannschaft n’avait pas envie de regoûter à un nouveau revers. L’Allemagne a joué courageusement vers l’avant contre le champion du monde actuel et a eu sa première bonne occasion à la 12e minute par l’intermédiaire de Werner et de Gnabry. L’attaquant de Leipzig a combiné sur la moitié gauche de la surface de réparation française avec son collègue munichois mais la dernière passe de Werner était trop imprécise. Le défenseur de la France Raphael Varane se trouvait là.

Tout juste une minute plus tard, l’envie d’attaquer de l’Allemagne allait être récompensée : Sané, lancé à pleine vitesse, déboule côté droit et centre. Presnel Kimpembé tacle et touche le ballon en tendant le bras. L’arbitre Milorad Mazic n’hésite pas et siffle penalty.

Toni Kroos prend le ballon et s’avance. Les nerfs du milieu de terrain du Real Madrid ne flanchent pas et celui-ci propulse le ballon dans le côté droit du but à la 14e minute. Hugo Lloris touche le ballon du bout des doigts mais ne peut l’empêcher de rentrer. Il s’agit du premier but allemand en Ligue des nations.

Un trio d’attaque rapide avec Sané, Werner et Gnabry

Le deuxième but a bien failli ne pas se faire attendre : à la 20e minute, Sané part avec le ballon depuis le rond central et fonce seul en direction du but français. Plutôt que frapper lui-même, le joueur de Manchester City essaie de servir Werner en pointe de l’attaque. Malheureusement, la passe était trop forte et Werner n’a pas pu se saisir du ballon.

Par la suite, le trio d’attaque très rapide constitué de Sané, Werner et Gnabry a eu d’innombrables situations offensives et a trouvé de grands espaces face à une défense française en difficulté. L’équipe tricolore a cependant eu ses premières grosses occasions en fin de première mi-temps. À la 40e minute, Antoine Griezmann lance Kylian Mbappé dans la surface de réparation mais Manuel Neuer avait bien suivi la trajectoire du ballon. Quelques secondes avant la fin de la première période, Olivier Giroud a envoyé le ballon au-dessus des buts de Neuer.

La défense allemande deux fois plus sollicitée en deuxième mi-temps

En deuxième mi-temps, les spectateurs ont pu voir les locaux attaquer. À la 52e minute, Neuer s’est interposé devant Mbappé. L’attaquant du Paris Saint-Germain avait pris la défense allemande de vitesse sur le côté gauche et partait seul au but.

L’équipe allemande était désormais plus sollicitée défensivement. Après une passe de Paul Pogba, Lucas Hernández centre avec beaucoup d’effet à la 62e minute et trouve la tête d’Antoine Griezmann qui allait marquer face à la défense de la DFB pour la première fois de la soirée. Manuel Neuer n’a rien pu faire sur cette tête placée de l’attaquant de l’Atlético de Madrid.

La réponse, six minutes plus tard, ne s’est pas faite attendre avec une lourde frappe de Serge Gnabry depuis les 18 mètres, forçant Lloris à repousser le ballon des poings. Le jeu pesait maintenant dans les deux sens. Il était évident pour les deux équipes qu'elles voulaient gagner.

Le penalty de Griezmann scelle le sort d’un match passionnant

L’action décisive est arrivée à la 79e minute : Hummels était au duel dans la surface de réparation avec Blaise Matuidi qui est au tombé au tapis. Mazic a une nouvelle fois indiqué le point de penalty. Griezmann trompe Neuer sur le côté droit des buts. C’était le but victorieux du 2-1 dans un match passionnant et avec beaucoup de rythme.

Avec un seul point au compteur, la sélection allemande est actuellement troisième du Groupe 1 de la Ligue des nations mais a toujours la possibilité de se maintenir dans la Ligue A.

[sid/dl]

L’équipe d’Allemagne de football a perdu son match à l’extérieur contre la France, championne du monde en titre. Dans le troisième match de la Ligue des nations, l’équipe de Joachim Löw a livré une prestation courageuse au Stade de France qui s’est terminée sur le score 1-2 (1-0). Il s’agit de la deuxième défaite consécutive pour la sélection allemande dans la compétition actuelle. L’Allemagne avait essuyé un revers 0-3 samedi dernier contre les Pays-Bas. Antoine Griezmann (62e/80e s.p.) a été l’auteur d’un doublé tandis que côté allemand, c’est Toni Kroos qui a trouvé le chemin des filets (14e, s.p.).

Löw avait procédé à six changements dans son 11 de départ par rapport au match contre les Pays-Bas. En défense, Niklas Süle remplaçait Jérôme Boateng, blessé. En plus de lui, Thilo Kehrer, Nico Schulz, Serge Gnabry et Leroy Sané ont pris la place de Jonas Hector, Thomas Müller, Emre Can et Mark Uth en tant que titulaires. Tactiquement, Löw avait mis en place une défense à trois avec Süle, Mats Hummels et Kehrer.

Kroos ne tremble pas au point de penalty

Trois jours après la défaite 0-3 à Amsterdam, la Nationalmannschaft n’avait pas envie de regoûter à un nouveau revers. L’Allemagne a joué courageusement vers l’avant contre le champion du monde actuel et a eu sa première bonne occasion à la 12e minute par l’intermédiaire de Werner et de Gnabry. L’attaquant de Leipzig a combiné sur la moitié gauche de la surface de réparation française avec son collègue munichois mais la dernière passe de Werner était trop imprécise. Le défenseur de la France Raphael Varane se trouvait là.

Tout juste une minute plus tard, l’envie d’attaquer de l’Allemagne allait être récompensée : Sané, lancé à pleine vitesse, déboule côté droit et centre. Presnel Kimpembé tacle et touche le ballon en tendant le bras. L’arbitre Milorad Mazic n’hésite pas et siffle penalty.

Toni Kroos prend le ballon et s’avance. Les nerfs du milieu de terrain du Real Madrid ne flanchent pas et celui-ci propulse le ballon dans le côté droit du but à la 14e minute. Hugo Lloris touche le ballon du bout des doigts mais ne peut l’empêcher de rentrer. Il s’agit du premier but allemand en Ligue des nations.

Un trio d’attaque rapide avec Sané, Werner et Gnabry

Le deuxième but a bien failli ne pas se faire attendre : à la 20e minute, Sané part avec le ballon depuis le rond central et fonce seul en direction du but français. Plutôt que frapper lui-même, le joueur de Manchester City essaie de servir Werner en pointe de l’attaque. Malheureusement, la passe était trop forte et Werner n’a pas pu se saisir du ballon.

Par la suite, le trio d’attaque très rapide constitué de Sané, Werner et Gnabry a eu d’innombrables situations offensives et a trouvé de grands espaces face à une défense française en difficulté. L’équipe tricolore a cependant eu ses premières grosses occasions en fin de première mi-temps. À la 40e minute, Antoine Griezmann lance Kylian Mbappé dans la surface de réparation mais Manuel Neuer avait bien suivi la trajectoire du ballon. Quelques secondes avant la fin de la première période, Olivier Giroud a envoyé le ballon au-dessus des buts de Neuer.

La défense allemande deux fois plus sollicitée en deuxième mi-temps

En deuxième mi-temps, les spectateurs ont pu voir les locaux attaquer. À la 52e minute, Neuer s’est interposé devant Mbappé. L’attaquant du Paris Saint-Germain avait pris la défense allemande de vitesse sur le côté gauche et partait seul au but.

L’équipe allemande était désormais plus sollicitée défensivement. Après une passe de Paul Pogba, Lucas Hernández centre avec beaucoup d’effet à la 62e minute et trouve la tête d’Antoine Griezmann qui allait marquer face à la défense de la DFB pour la première fois de la soirée. Manuel Neuer n’a rien pu faire sur cette tête placée de l’attaquant de l’Atlético de Madrid.

La réponse, six minutes plus tard, ne s’est pas faite attendre avec une lourde frappe de Serge Gnabry depuis les 18 mètres, forçant Lloris à repousser le ballon des poings. Le jeu pesait maintenant dans les deux sens. Il était évident pour les deux équipes qu'elles voulaient gagner.

Le penalty de Griezmann scelle le sort d’un match passionnant

L’action décisive est arrivée à la 79e minute : Hummels était au duel dans la surface de réparation avec Blaise Matuidi qui est au tombé au tapis. Mazic a une nouvelle fois indiqué le point de penalty. Griezmann trompe Neuer sur le côté droit des buts. C’était le but victorieux du 2-1 dans un match passionnant et avec beaucoup de rythme.

Avec un seul point au compteur, la sélection allemande est actuellement troisième du Groupe 1 de la Ligue des nations mais a toujours la possibilité de se maintenir dans la Ligue A.

###more###