Actus

Curtius : « la santé passe avant tout »

Le football est actuellement impacté par la crise du coronavirus, comme l’ensemble de la société. Le secrétaire général de la fédération Dr. Friedrich Curtius s’est exprimé pour DFB.de.

Dr. Friedrich Curtius à propos…

De la situation actuelle : Nous vivons une situation exceptionnelle. Le coronavirus est un immense défi, nous n’avons encore jamais vécu cela dans le monde du sport. Presque toutes les heures, la situation évolue et doit être de nouveau réévaluée. Nous sommes confrontés à la question de savoir quelles sont les responsabilités des fédérations sportives, ce que nous pouvons et devons faire.

De la responsabilité des fédérations : Ce qui est clair, c’est que la santé des gens passe avant tout. Ce qui est clair également : la DFB, la DFL ainsi que l’ensemble des ligues régionales ont une responsabilité immense vis-à-vis des clubs, des supporters et de toutes les personnes impliquées dans le football ainsi que leurs familles. Nous en sommes conscients, et nous faisons tout pour répondre aux attentes dans la limite de nos compétences, car nous ne sommes pas des médecins. L’Allemagne possède un excellent système de santé et nous faisons totalement confiance aux personnes compétentes.

Des décisions de la fédération : Les décisions des professionnels de santé font office d’autorité, nous les appliqueront à la lettre et organiserons les compétitions en conséquence, aussi bien au niveau régional que national. En attendant d’en savoir plus, nous appelons chacun à agir de manière raisonnable et réfléchie.

Des principaux défis pour le monde du foot : la situation est extrêmement complexe, en raison du calendrier et des conséquences des reports des rencontres, que ce soit au plus haut niveau ou dans les divisions inférieures. Évidemment, les aspects juridiques et la question de la responsabilité sont également à prendre en compte.

Des différents scénarios envisagés : À l’heure actuelle, personne ne peut prédire exactement quelles seront les conséquences exactes du virus sur le football. Nous devons envisager toutes les possibilités et être prêts, si cela devait s’avérer nécessaire, à suspendre voire à arrêter définitivement les compétitions en cours. Notre objectif reste malgré tout que les rencontres puissent avoir lieu et que la saison puisse se disputer jusqu’à son terme.

De la volonté d’une réponse unifiée : C’est ce qu’on est en droit d’attendre. Mais le dernier mot revient aux autorités sanitaires.

De la troisième division : Pour l’instant, les deux prochaines journées sont repoussées au mois de mai. Contrairement à la Bundesliga et à la deuxième division, les matchs à huis clos sont exclus pour le moment. À ce sujet, la DFB a suivi les conseils de la commission responsable de la troisième division et des représentants des clubs. En suspens reste encore la question des retombées économiques de l’épidémie. Il ne faut pas oublier que la troisième division sera durement touchée. Nous devons prendre nos responsabilités et prévoir des solutions pour aider les clubs. Toutes ces questions seront résolues ce lundi au cours d’une réunion extraordinaire avec les clubs.

De la situation pour le football amateur : de nombreuses incertitudes demeurent pour quelque 140 000 équipes amateurs enregistrées. Dans le Land du Schleswig-Holstein, tous les matchs amateurs des dix prochains jours ont été annulés. Et cela ne semble pas aller en s’améliorant. En principe, tous les clubs sont invités à vérifier si leurs joueurs et leurs joueuses n’ont pas été dans une zone à risque au cours des deux dernières semaines. La DFB et les ligues régionales en appellent à la responsabilité de chaque club, de ne pas faire venir ces joueurs et ces joueuses, que ce soit pour les entraînements ou pour les matchs.

De l’annulation du congrès de la DFB pour le football des jeunes : C’est vraiment regrettable, parce cela nous tient à cœur d’impliquer le football amateur. Mais compte tenu de l’évolution de la situation, ce serait envoyer un mauvais signal que de maintenir le congrès. Le fait que la DFB soit seule organisatrice de l’évènement a aussi facilité son annulation. En outre, le congrès peut être reporté sans trop de conséquences.

De la cohésion du football allemand : Je suis convaincu que le monde du football va se serrer les coudes et que nous apporterons notre contribution pour surmonter cette situation exceptionnelle.

[dfb]

Le football est actuellement impacté par la crise du coronavirus, comme l’ensemble de la société. Le secrétaire général de la fédération Dr. Friedrich Curtius s’est exprimé pour DFB.de.

Dr. Friedrich Curtius à propos…

De la situation actuelle : Nous vivons une situation exceptionnelle. Le coronavirus est un immense défi, nous n’avons encore jamais vécu cela dans le monde du sport. Presque toutes les heures, la situation évolue et doit être de nouveau réévaluée. Nous sommes confrontés à la question de savoir quelles sont les responsabilités des fédérations sportives, ce que nous pouvons et devons faire.

De la responsabilité des fédérations : Ce qui est clair, c’est que la santé des gens passe avant tout. Ce qui est clair également : la DFB, la DFL ainsi que l’ensemble des ligues régionales ont une responsabilité immense vis-à-vis des clubs, des supporters et de toutes les personnes impliquées dans le football ainsi que leurs familles. Nous en sommes conscients, et nous faisons tout pour répondre aux attentes dans la limite de nos compétences, car nous ne sommes pas des médecins. L’Allemagne possède un excellent système de santé et nous faisons totalement confiance aux personnes compétentes.

Des décisions de la fédération : Les décisions des professionnels de santé font office d’autorité, nous les appliqueront à la lettre et organiserons les compétitions en conséquence, aussi bien au niveau régional que national. En attendant d’en savoir plus, nous appelons chacun à agir de manière raisonnable et réfléchie.

Des principaux défis pour le monde du foot : la situation est extrêmement complexe, en raison du calendrier et des conséquences des reports des rencontres, que ce soit au plus haut niveau ou dans les divisions inférieures. Évidemment, les aspects juridiques et la question de la responsabilité sont également à prendre en compte.

Des différents scénarios envisagés : À l’heure actuelle, personne ne peut prédire exactement quelles seront les conséquences exactes du virus sur le football. Nous devons envisager toutes les possibilités et être prêts, si cela devait s’avérer nécessaire, à suspendre voire à arrêter définitivement les compétitions en cours. Notre objectif reste malgré tout que les rencontres puissent avoir lieu et que la saison puisse se disputer jusqu’à son terme.

De la volonté d’une réponse unifiée : C’est ce qu’on est en droit d’attendre. Mais le dernier mot revient aux autorités sanitaires.

De la troisième division : Pour l’instant, les deux prochaines journées sont repoussées au mois de mai. Contrairement à la Bundesliga et à la deuxième division, les matchs à huis clos sont exclus pour le moment. À ce sujet, la DFB a suivi les conseils de la commission responsable de la troisième division et des représentants des clubs. En suspens reste encore la question des retombées économiques de l’épidémie. Il ne faut pas oublier que la troisième division sera durement touchée. Nous devons prendre nos responsabilités et prévoir des solutions pour aider les clubs. Toutes ces questions seront résolues ce lundi au cours d’une réunion extraordinaire avec les clubs.

De la situation pour le football amateur : de nombreuses incertitudes demeurent pour quelque 140 000 équipes amateurs enregistrées. Dans le Land du Schleswig-Holstein, tous les matchs amateurs des dix prochains jours ont été annulés. Et cela ne semble pas aller en s’améliorant. En principe, tous les clubs sont invités à vérifier si leurs joueurs et leurs joueuses n’ont pas été dans une zone à risque au cours des deux dernières semaines. La DFB et les ligues régionales en appellent à la responsabilité de chaque club, de ne pas faire venir ces joueurs et ces joueuses, que ce soit pour les entraînements ou pour les matchs.

De l’annulation du congrès de la DFB pour le football des jeunes : C’est vraiment regrettable, parce cela nous tient à cœur d’impliquer le football amateur. Mais compte tenu de l’évolution de la situation, ce serait envoyer un mauvais signal que de maintenir le congrès. Le fait que la DFB soit seule organisatrice de l’évènement a aussi facilité son annulation. En outre, le congrès peut être reporté sans trop de conséquences.

De la cohésion du football allemand : Je suis convaincu que le monde du football va se serrer les coudes et que nous apporterons notre contribution pour surmonter cette situation exceptionnelle.

###more###