Actus

Coupe d’Allemagne 1997 : la première grande victoire de Joachim Löw

Le sélectionneur national Joachim Löw fête aujourd’hui son 50e anniversaire et à cette occasion DFB.de vous propose de revenir sur le premier titre de sa carrière d’entraîneur. 17 ans avant le succès de la Mannschaft au Mondial brésilien en 2014, Joachim Löw avait conduit en 1997 le VfB Stuttgart au sacre en Coupe d’Allemagne face à l’Energie Cottbus. Retour sur le succès fondateur de sa seconde carrière.

Joachim Löw a marqué l’une des plus belles époques de l’histoire du football allemand. Tout a commencé en 2006 lors de la Coupe du Monde en Allemagne pendant laquelle Joachim Löw et Jürgen Klinsmann ont amorcé une nouvelle ère pour le football allemand. Grâce notamment à un football attractif, la Mannschaft se place sur la troisième marche du podium de son Mondial et conquiert le cœur de fans du monde entier. Après avoir occupé le rôle d’adjoint de Jürgen Klinsmann, Joachim Löw a repris le flambeau et poursuivi année après année cette incroyable évolution jusqu’au sacre de 2014 au Mondial brésilien. Cette victoire en Coupe du Monde est évidemment le titre le plus important de sa carrière mais il ne s’agit pas du tout premier titre remporté par celui que les Allemands aiment surnommer Jogi. Sur la première ligne de son palmarès d’entraîneur figure en effet la victoire en Coupe d’Allemagne en 1997 avec le VfB Stuttgart.

En 1995, Rolf Fringer détecte les talents d'entraîneur de Joachim Löw, alors entraîneur-joueur en 3e division suisse avec le FC Frauenfeld, et invite ce dernier à devenir son adjoint sur le banc du VfB Stuttgart. Pour Jogi il s’agit d’un retour puisque le VfB Stuttgart est le club qui lui a permis de faire ses débuts en Bundesliga lors la saison 1980/1981. Pour sa première saison sur le banc de Stuttgart, le tandem Franger/Löw termine sur une 10e place en Bundesliga mais Fringer quitte le club au tout début de l’exercice suivant afin de prendre en main la sélection suisse. L’heure de Joachim Löw a sonné et ce dernier hérite des reines du VfB Stuttgart, d’abord en tant qu’entraîneur intérimaire avant d’être confirmé à son poste par les dirigeants du VfB, impressionnés par les bons résultats du novice.

Le trio magique de Stuttgart

À cette époque le VfB Stuttgart peut compter sur son trio magique composé de Fredi Bobic, Giovane Elber et Krassimir Balakow. Les 3 attaquants régalent leurs supporters et malgré un mauvais départ en championnat, le VfB termine la phase aller à la seconde place derrière le Bayern Munich. En Coupe, les hommes de Joachim Löw se frayent un chemin jusqu’en finale en éliminant tour à tour le Fortuna Cologne et le Hertha Berlin lors des 2 premiers tours. L’équipe du Bade-Würtemberg élimine ensuite le FSV Zwickau en huitième de finale avant d’écarter au tour suivant le SC Fribourg, club avec lequel Joachim Löw a fait ses débuts professionnels et dont il est aujourd'hui encore le meilleur buteur avec 81 buts en 252 apparitions.

Surfant sur une bonne série en Bundesliga, le VfB prend le dessus sur Hambourg en demi-finale (2-1) devant 48 000 spectateurs grâce à des buts du meneur de jeu Balakow et de Thomas Schneider, aujourd’hui adjoint de Joachim Löw sur le banc de la Mannschaft. Le billet pour la finale est validé.

Victoire finale grâce à un doublé d’Elber

Au terme d’une solide phase retour, que les hommes de Joachim Löw terminent à la 4e place validant au passage leur qualification pour la Coupe de l'UEFA, le point culminant de la saison du VfB a lieu au stade Olympique de Berlin pour la finale de Coupe d’Allemagne contre l’Energie Cottbus. Des dizaines de milliers de supporters de Stuttgart font le déplacement le 14 juin 1997 pour soutenir Jogi Löw et ses joueurs. L’entraîneur peut une nouvelle fois compter sur son trio magique, directement impliqué dans 81 buts cette saison-là en Bundesliga. En grande forme, le futur attaquant lyonnais Giovane Elber inscrit les deux seuls buts de la finale remportée par le VfB.

20 ans plus tard, Joachim Löw se trouve de nouveau face à un grand défi : être sacré champion du monde une seconde fois en Russie l'été prochain. Il ne pourra plus compter sur Berthold, Balakow ou Elber mais cette fois sur Hummels, Özil et Kroos. Joachim Löw a prouvé bien avant le Mondial brésilien qu’il était capable de conduire une équipe vers les sommets. Ce fut le cas en 1997 avec cette Coupe d’Allemagne.

L’équipe du VfB Stuttgart en finale : Franz Wohlfahrt, Marco Haber, Frank Verlaat, Thomas Berthold, Matthias Hagner (71e Thomas Schneider), Zvonimir Soldo, Krassimir Balakow, Gerhard Poschner, Thorsten Legat, Giovane Elber (90e Danny Schwarz), Fredi Bobic (81e Radoslaw Gilewicz).
Entraîneur : Joachim Löw

[DFB]

Le sélectionneur national Joachim Löw fête aujourd’hui son 50e anniversaire et à cette occasion DFB.de vous propose de revenir sur le premier titre de sa carrière d’entraîneur. 17 ans avant le succès de la Mannschaft au Mondial brésilien en 2014, Joachim Löw avait conduit en 1997 le VfB Stuttgart au sacre en Coupe d’Allemagne face à l’Energie Cottbus. Retour sur le succès fondateur de sa seconde carrière.

Joachim Löw a marqué l’une des plus belles époques de l’histoire du football allemand. Tout a commencé en 2006 lors de la Coupe du Monde en Allemagne pendant laquelle Joachim Löw et Jürgen Klinsmann ont amorcé une nouvelle ère pour le football allemand. Grâce notamment à un football attractif, la Mannschaft se place sur la troisième marche du podium de son Mondial et conquiert le cœur de fans du monde entier. Après avoir occupé le rôle d’adjoint de Jürgen Klinsmann, Joachim Löw a repris le flambeau et poursuivi année après année cette incroyable évolution jusqu’au sacre de 2014 au Mondial brésilien. Cette victoire en Coupe du Monde est évidemment le titre le plus important de sa carrière mais il ne s’agit pas du tout premier titre remporté par celui que les Allemands aiment surnommer Jogi. Sur la première ligne de son palmarès d’entraîneur figure en effet la victoire en Coupe d’Allemagne en 1997 avec le VfB Stuttgart.

En 1995, Rolf Fringer détecte les talents d'entraîneur de Joachim Löw, alors entraîneur-joueur en 3e division suisse avec le FC Frauenfeld, et invite ce dernier à devenir son adjoint sur le banc du VfB Stuttgart. Pour Jogi il s’agit d’un retour puisque le VfB Stuttgart est le club qui lui a permis de faire ses débuts en Bundesliga lors la saison 1980/1981. Pour sa première saison sur le banc de Stuttgart, le tandem Franger/Löw termine sur une 10e place en Bundesliga mais Fringer quitte le club au tout début de l’exercice suivant afin de prendre en main la sélection suisse. L’heure de Joachim Löw a sonné et ce dernier hérite des reines du VfB Stuttgart, d’abord en tant qu’entraîneur intérimaire avant d’être confirmé à son poste par les dirigeants du VfB, impressionnés par les bons résultats du novice.

Le trio magique de Stuttgart

À cette époque le VfB Stuttgart peut compter sur son trio magique composé de Fredi Bobic, Giovane Elber et Krassimir Balakow. Les 3 attaquants régalent leurs supporters et malgré un mauvais départ en championnat, le VfB termine la phase aller à la seconde place derrière le Bayern Munich. En Coupe, les hommes de Joachim Löw se frayent un chemin jusqu’en finale en éliminant tour à tour le Fortuna Cologne et le Hertha Berlin lors des 2 premiers tours. L’équipe du Bade-Würtemberg élimine ensuite le FSV Zwickau en huitième de finale avant d’écarter au tour suivant le SC Fribourg, club avec lequel Joachim Löw a fait ses débuts professionnels et dont il est aujourd'hui encore le meilleur buteur avec 81 buts en 252 apparitions.

Surfant sur une bonne série en Bundesliga, le VfB prend le dessus sur Hambourg en demi-finale (2-1) devant 48 000 spectateurs grâce à des buts du meneur de jeu Balakow et de Thomas Schneider, aujourd’hui adjoint de Joachim Löw sur le banc de la Mannschaft. Le billet pour la finale est validé.

Victoire finale grâce à un doublé d’Elber

Au terme d’une solide phase retour, que les hommes de Joachim Löw terminent à la 4e place validant au passage leur qualification pour la Coupe de l'UEFA, le point culminant de la saison du VfB a lieu au stade Olympique de Berlin pour la finale de Coupe d’Allemagne contre l’Energie Cottbus. Des dizaines de milliers de supporters de Stuttgart font le déplacement le 14 juin 1997 pour soutenir Jogi Löw et ses joueurs. L’entraîneur peut une nouvelle fois compter sur son trio magique, directement impliqué dans 81 buts cette saison-là en Bundesliga. En grande forme, le futur attaquant lyonnais Giovane Elber inscrit les deux seuls buts de la finale remportée par le VfB.

20 ans plus tard, Joachim Löw se trouve de nouveau face à un grand défi : être sacré champion du monde une seconde fois en Russie l'été prochain. Il ne pourra plus compter sur Berthold, Balakow ou Elber mais cette fois sur Hummels, Özil et Kroos. Joachim Löw a prouvé bien avant le Mondial brésilien qu’il était capable de conduire une équipe vers les sommets. Ce fut le cas en 1997 avec cette Coupe d’Allemagne.

L’équipe du VfB Stuttgart en finale : Franz Wohlfahrt, Marco Haber, Frank Verlaat, Thomas Berthold, Matthias Hagner (71e Thomas Schneider), Zvonimir Soldo, Krassimir Balakow, Gerhard Poschner, Thorsten Legat, Giovane Elber (90e Danny Schwarz), Fredi Bobic (81e Radoslaw Gilewicz).
Entraîneur : Joachim Löw

###more###