Actus

Bilan face à la Suède en CDM : quatre matchs, trois victoires

Après sa défaite inaugurale 1-0 face au Mexique, l’équipe du sélectionneur Joachim Löw est sous pression avant la rencontre décisive de ce soir face à la Suède au Stade Olympique de Sotchi (20h). Le bilan des confrontations en Coupe du Monde entre les deux équipes tourne néanmoins en faveur de la Mannschaft. DFB.de a réuni pour vous les principales données à avoir en tête avant le deuxième match de la Mannschaft dans cette Coupe du Monde en Russie.

Duels face à la Suède

Bilan quasi équilibré : En 12 matchs de compétition, la Mannschaft n’a concédé qu’une seule défaite face à la Suède (huit victoires, trois matchs nuls). Au total, l’Allemagne et la Suède se sont déjà affrontées à 36 reprises dans leur histoire. Le bilan des confrontations est quasiment équilibré entre les deux équipes : la Mannschaft s’est imposée 15 fois, la Suède 12. Neuf matchs se sont soldés par des matchs nuls. La différence de buts est de 70 :60 en faveur de l’Allemagne. En quatre matchs de Coupe du Monde face à la Suède, la Mannschaft s’est imposée trois fois. La seule défaite allemande face à la Suède en Coupe du Monde a eu lieu en demi-finale du Mondial 1958 … en Suède.

Histoire ancienne : Il faut remonter 40 ans en arrière pour trouver une trace de la dernière défaite de l’Allemagne face à la Suède. La Mannschaft s’était inclinée 3-1 face aux Scandinaves le 19 avril 1978 en match amical à Solna. Rainer Bonhof avait ouvert le score pour l’Allemagne mais un but contre son camp de Rolf Rüssmann et un doublé du Suédois Lennart Larsson ont ensuite permis à la Suède de s’imposer sur le score de 3-1. Depuis, 11 matchs ont eu lieu entre l’Allemagne et la Suède. La Mannschaft s’en tire avec six victoires et cinq matchs nuls.

Rencontres prolifiques : Les deux dernières confrontations entre les deux équipes ont débouché sur des matchs spectaculaires particulièrement riches en buts. Adversaires lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014, l’Allemagne et la Suède ont inscrit 16 buts en tout dans leur double confrontation. Les deux matchs : un match nul 4-4 à Berlin et une victoire 5-3 de la Mannschaft à Solna.

L’Allemagne souvent inspirée face à la Suède : Depuis 1974, l’Allemagne a marqué dans 13 de ses 14 matchs face à la Suède et a inscrit en tout 33 buts depuis cette date (2,4 par match). Seul la rencontre de novembre 2010 à Solna s’est soldée sur un match nul 0-0.

Premier duel en Coupe du Monde : Les deux équipes se sont pour la première fois affrontées en Coupe du Monde lors du Mondial 1934 en Italie. L’Allemagne s’était imposée 2-1 à Milan en quart de finale grâce à un doublé de Karl Hohmann.

Le doublé du petit prince : Le dernier match en date entre l’Allemagne et la Suède en Coupe du Monde a eu lieu 2006 lors du Mondial allemand. La Mannschaft s’était imposée 2-0 en huitième de finale grâce à un doublé de Lukas Podolski dans les douze premières minutes de jeu. L’Allemagne avait ensuite passé une grande partie de la rencontre en supériorité numérique suite à l’expulsion de Teddy Lucic. Henrik Larsson avait lui manqué un penalty à la 53ème.

Un 4-4 mémorable : Le 16 octobre 2012, l’Allemagne et la Suède se rencontraient au Stade Olympique de Berlin dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014. Après avoir mené 4-0 grâce à des buts de Miroslav Klose (doublé), Per Mertesacker et Mesut Özil, la Mannschaft s’était alors subitement écroulée permettant à la Suède de revenir à 4-4 grâce à des buts de Zlatan Ibrahimovic, Mikael Lustig, Joahn Elmander et Rasmus Elm. Jamais dans son histoire la Mannschaft n’avait concédé le nul après avoir mené 4-0.


Faux départ face au Mexique



Après sa défaite inaugurale 1-0 face au Mexique, l’équipe du sélectionneur Joachim Löw est sous pression avant la rencontre décisive de ce soir face à la Suède au Stade Olympique de Sotchi (20h). Le bilan des confrontations en Coupe du Monde entre les deux équipes tourne néanmoins en faveur de la Mannschaft. DFB.de a réuni pour vous les principales données à avoir en tête avant le deuxième match de la Mannschaft dans cette Coupe du Monde en Russie.

Duels face à la Suède

Bilan quasi équilibré : En 12 matchs de compétition, la Mannschaft n’a concédé qu’une seule défaite face à la Suède (huit victoires, trois matchs nuls). Au total, l’Allemagne et la Suède se sont déjà affrontées à 36 reprises dans leur histoire. Le bilan des confrontations est quasiment équilibré entre les deux équipes : la Mannschaft s’est imposée 15 fois, la Suède 12. Neuf matchs se sont soldés par des matchs nuls. La différence de buts est de 70 :60 en faveur de l’Allemagne. En quatre matchs de Coupe du Monde face à la Suède, la Mannschaft s’est imposée trois fois. La seule défaite allemande face à la Suède en Coupe du Monde a eu lieu en demi-finale du Mondial 1958 … en Suède.

Histoire ancienne : Il faut remonter 40 ans en arrière pour trouver une trace de la dernière défaite de l’Allemagne face à la Suède. La Mannschaft s’était inclinée 3-1 face aux Scandinaves le 19 avril 1978 en match amical à Solna. Rainer Bonhof avait ouvert le score pour l’Allemagne mais un but contre son camp de Rolf Rüssmann et un doublé du Suédois Lennart Larsson ont ensuite permis à la Suède de s’imposer sur le score de 3-1. Depuis, 11 matchs ont eu lieu entre l’Allemagne et la Suède. La Mannschaft s’en tire avec six victoires et cinq matchs nuls.

Rencontres prolifiques : Les deux dernières confrontations entre les deux équipes ont débouché sur des matchs spectaculaires particulièrement riches en buts. Adversaires lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014, l’Allemagne et la Suède ont inscrit 16 buts en tout dans leur double confrontation. Les deux matchs : un match nul 4-4 à Berlin et une victoire 5-3 de la Mannschaft à Solna.

L’Allemagne souvent inspirée face à la Suède : Depuis 1974, l’Allemagne a marqué dans 13 de ses 14 matchs face à la Suède et a inscrit en tout 33 buts depuis cette date (2,4 par match). Seul la rencontre de novembre 2010 à Solna s’est soldée sur un match nul 0-0.

Premier duel en Coupe du Monde : Les deux équipes se sont pour la première fois affrontées en Coupe du Monde lors du Mondial 1934 en Italie. L’Allemagne s’était imposée 2-1 à Milan en quart de finale grâce à un doublé de Karl Hohmann.

Le doublé du petit prince : Le dernier match en date entre l’Allemagne et la Suède en Coupe du Monde a eu lieu 2006 lors du Mondial allemand. La Mannschaft s’était imposée 2-0 en huitième de finale grâce à un doublé de Lukas Podolski dans les douze premières minutes de jeu. L’Allemagne avait ensuite passé une grande partie de la rencontre en supériorité numérique suite à l’expulsion de Teddy Lucic. Henrik Larsson avait lui manqué un penalty à la 53ème.

Un 4-4 mémorable : Le 16 octobre 2012, l’Allemagne et la Suède se rencontraient au Stade Olympique de Berlin dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014. Après avoir mené 4-0 grâce à des buts de Miroslav Klose (doublé), Per Mertesacker et Mesut Özil, la Mannschaft s’était alors subitement écroulée permettant à la Suède de revenir à 4-4 grâce à des buts de Zlatan Ibrahimovic, Mikael Lustig, Joahn Elmander et Rasmus Elm. Jamais dans son histoire la Mannschaft n’avait concédé le nul après avoir mené 4-0.


Faux départ face au Mexique

50ème défaite en compétition : Dimanche dernier, la Mannshaft s’est inclinée 1-0 face au Mexique pour son entrée en lice dans cette Coupe du Monde 2018. L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 35ème minute par Hirving Lozano, le joueur du PSV Eindhoven. Il s’agissait seulement de la deuxième défaite de l’histoire de la Mannschaft face au Mexique en 12 confrontations. Cette défaite était également la 50ème de la Mannschaft en compétition.

Première défaite en Coupe du Monde depuis 2010 : Après huit matchs consécutifs sans défaite en Coupe du Monde, l’Allemagne a vu sa série stoppée dimanche dernier face au Mexique. La désormais avant-dernière défaite remonte à la demi-finale perdue face à l’Espagne en 2010 lors du Mondial sud-africain.

Rares sont les faux départs : C’est seulement la deuxième fois de son histoire que la Mannschaft s’incline d’entrée dans une Coupe du Monde. Avant cette défaite face au Mexique, l’Allemagne s’était en effet inclinée à une seule reprise pour son entrée en lice : c’était en 1982 face à l’Algérie lors du Mondial espagnol. L’Allemagne dispose sinon d’un excellent bilan dans ses matchs d’ouverture : 13 victoires et quatre matchs nuls. Malgré la défaite inaugurale face à l’Algérie en 1982, la Mannschaft était tout de même parvenue à se hisser jusqu’en finale où elle s’inclina 3-1 face aux Italiens.

L’Espagne de 2010 comme motif d’espoir : L’Allemagne est la sixième équipe championne du monde en titre à s’être inclinée en ouverture du Mondial suivant après l’Argentine (1982, 1990), l’Italie (1950), la France (2002) et plus récemment l’Espagne (2014). Les Espagnols sont pourtant porteurs d’espoir pour la Mannschaft. La sélection espagnole, alors entraînée par Vicente del Bosque, avait été surprise par la Suisse pour son entrée en lice dans le Mondial sud-africain de 2010. Cette défaite 1-0 n’avait cependant pas empêché la Roja de se relever et de décrocher son premier titre mondial un mois plus tard à Johannesburg face aux Pays-Bas. De plus, l’Allemagne est la seule équipe à avoir déjà réalisé deux fois cet exploit : lors des titres mondiaux de 1954 et 1974, les Allemands s’étaient à chaque fois inclinés lors de leurs entrées en lice. L’Argentine en 1978 et l’Espagne en 2010 sont les deux seules autres équipes à avoir réussi cette performance.

La Suède, prochain adversaire de la Mannschaft

Granqvist, le libérateur : La Suède a remporté son premier match dans cette Coupe du Monde face à la Corée du Sud sur le score de 1-0. Le but de la victoire a été inscrit par Andreas Granqvist à la 65ème sur penalty. Il s’agit du premier but suédois en Coupe du Monde depuis l’égalisation de Henrik Larsson en 2006 lors du match nul 2-2 face à l’Angleterre.

60 ans après : Cela faisait 60 ans que la Suède n’avait pas remporté son match d’ouverture en Coupe du Monde. La dernière fois, les Suédois s’étaient imposés 3-0 face aux Mexicains lors de leur mondial à domicile en 1958.

Entraîneur à succès : Janne Andersson, sélectionneur de la Suède depuis 2016, a passé la majeure partie de sa carrière dans les clubs de sa ville natale de Halmstadt qui évoluent dans les divisions inférieures du football suédois. En tant que coach, Janne Andersson a uniquement entraîné des équipes suédoises chez les jeunes et chez les filles. Il a notamment connu le succès avec le BK Halmstadt (de 2004 à 2009) et l’IFK Norrköping (de 2011 à 2016) avec qui il a remporté le championnat de Suède en 2015.

Finale à domicile : La meilleure performance de la Suède en Coupe du Monde a eu lieu en 1958 lors de la Coupe du Monde en Suède. Les Suédois, emmenés par les stars Liedholm, Gren et Kurt Hamrin s’étaient hissés jusqu’en finale qu’ils perdirent face au Brésil du jeune Pelé, alors âgé de 17 ans. Il s’agit à ce jour de la meilleure performance de la Suède en Coupe du Monde.

Records en sélection : Le joueur le plus capé de l’histoire de la sélection suédoise est Anders Svensson (1999 – 2013). Zlatan Ibrahimovic est quant à lui le meilleur buteur de l’histoire de la Suède avec 62 buts en 116 sélections entre 2001 et 2016. Le joueur a annoncé sa retraite internationale après l’élimination de la Suède au premier tour de l’EURO 2016 en France.

Bundesliga connexion : Avec Ludwig Augustinsson du Werder Brême, Albin Ekdal de Hambourg et Emil Forsberg du RB Leipzig, trois joueurs de Bundesliga figurent dans le groupe suédois pour disputer la Coupe du Monde en Russie. Marcus Berg, joueur d’Al Ain, a lui déjà évolué en Bundesliga par le passé à Hambourg.

Une équipe d’expatriés : Le groupe suédois est uniquement composé de joueurs évoluant à l’étranger. Pas un seul joueur de la sélection suédoise n’évolue dans le championnat local. Cinq joueurs de l’effectif évoluaient la saison dernière en Angleterre ou au Pays de Galles tandis que quatre ont foulé les pelouses de la Série A italienne. La Bundesliga et la Ligue 1 sont également représentées avec trois joueurs chacune.

La ville-hôte de la rencontre

Le « Ficht » : Le Stade Olympique de Sotchi a été construit en 2013 dans l’optique des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en 2014. Le stade est connu en Russie sous le nom de « Ficht » en référence au mont caucasien qui s’élève au-dessus de la ville. Construit pour les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver 2014, l’enceinte dispose de 47 659 places pour les matchs de football et sert de centre d’entraînement à l’équipe nationale russe. Le « Ficht » est le seul stade aux côtés du Stade Olympique de Turin à avoir accueilli des Jeux Olympiques d’hiver et des matchs de Coupe du Monde.

Un plutôt bon souvenir : L’Allemagne a déjà à trois reprises dans ce stade lors de la Coupe des Confédérations 2017. La Mannschaft s’était imposée 3-2 face à l’Australie, -1 face au Cameroun et 4-1 en demi-finale face au Mexique. En trois matchs disputés à Sotchi, les hommes de Joachim Löw ont inscrit 10 buts.

La Riviera russe : La ville de Sotchi fait partie du kraï de Krasnodar au bord de la Mer Noire et est parfois surnommée la « Riviera russe ». Sotchi, qui compte pas moins de 340 000 habitants, est la plus « longue » ville de Russie. L’agglomération s’étend en effet sur 150 kms sur le littoral de la Mer Noire. Le voisin géorgien n’est pas très loin, seuls 30 kms séparent le centre-ville de Sotchi de la Géorgie. Pour rallier Moscou, il faut parcourir 1600 kms depuis Sotchi ce qui correspond à deux heures de vol.