Actus

Bilan des duels Allemagne-Espagne

Trois mois avant le début de la 21e Coupe du monde de la FIFA en Russie (14 juin – 15 juillet), la Mannschaft affronte ce soir l’équipe d’Espagne (20h45) à l’ESPRIT arena de Düsseldorf. Il s’agit de la 22e confrontation entre l’Allemagne et la Furia Roja. DFB.de revient sur ce classique.

BILAN POSITIF : En 21 confrontations, le bilan est légèrement à l’avantage de l’Allemagne avec neuf victoires, pour six matchs nuls et sept défaites. La différence de buts est elle aussi positive : 28 marqués pour 23 concédés. Seules trois équipes ont remporté davantage de victoires face aux Espagnols : L’Angleterre (12 victoires), la France (12) et l’Italie (9).

FIN DE SÉRIE CONTRE L’ALLEMAGNE : Après trois défaites consécutives face aux Espagnols, la dernière victoire allemande en date fut obtenue à Vigo le 18 novembre 2014 grâce à un but de Toni Kroos en toute fin de match. Il s’agissait alors de la première défaite à domicile du sélectionneur Vicente del Bosque depuis son arrivée à la tête de la Roja, qui restait sur une série d’invincibilité de huit ans devant son public (32 victoires, deux matchs nuls).

INTRAITABLE À DOMICILE : Sur ses terres, la Mannschaft n’a perdu que le premier de ses huit duels avec l’Espagne. C’était le 12 mai 1935, à Cologne (défaite 1-2). Depuis, le bilan est de cinq victoires et deux nuls.

LES DÉBUTS DE RUDI VÖLLER : Le dernier match en Allemagne entre les deux sélections fut joué en août 2000 à Hanovre : une victoire 4-1 pour les hommes de Rudi Völler, qui fêtait son premier match en tant que sélectionneur. Deux doublés signés Mehmet Scholl et Alexander Zickler avaient permis à l’Allemagne de remporter la plus large victoire de son histoire face aux Ibères. Raul, futur joueur de Schalke 04, avait sauvé l’honneur pour les visiteurs.

LE PREMIER MATCH OFFICIEL : Le premier match de compétition entre les deux équipes s’est déroulé lors de la Coupe du monde 1966 : après l’ouverture du score espagnole signée Fusté (23e), Lothar Emmerich égalise dans un angle impossible (39e) avant qu’Uwe Seeler n’inscrive le but de la victoire (83e). La Mannschaft ira jusqu’en finale ; l’Espagne, troisième du groupe B, est éliminée.

LA FINALE DE 2008 : Après un parcours fantastique d’un côté comme de l’autre, Allemands et Espagnols se retrouvent en finale de l’EURO austro-helvétique en 2008. À Vienne, l’Espagne s’impose 1-0 grâce à un but de Fernando Torres et remporte son deuxième EURO après celui de 1964.

PUYOL SUR CORNER : Le dernier duel majeur entre les deux équipes date de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. En demi-finale, l’Espagne s’imposa 1-0 grâce à une tête rageuse de Carles Puyol sur un corner de Xavi. Elle remportera la finale du Mondial quelques jours plus tard (1-0 a.p. face aux Pays-Bas).

BILAN POSITIF À DÜSSELDORF : Le dernier match à Düsseldorf en septembre 2014 a donné lieu à une défaite 2-4 de la Mannschaft, fraîchement sacrée championne du monde, face à l’Argentine, finaliste malheureux quelques mois plus tôt. En 25 matchs disputés à Düsseldorf, le bilan est de 14 victoires, cinq matchs nuls et six défaites pour l’équipe de la DFB. Les six défaites furent subies lors de rencontres amicales ; par conséquent, l’Allemagne est invaincue à Düsseldorf en match officiel (quatre victoires, trois nuls).

SÉRIE EN COURS : En 21 matchs disputés depuis sa défaite en demi-finale de l’EURO 2016, l’Allemagne a remporté 16 victoires pour cinq nuls et zéro défaites. Il faut remonter aux années 1990 pour retrouver une aussi longue série d’invincibilité, avec 22 matchs sans défaite pour la Mannschaft entre juin 1996 et février 1998 (16 victoires, six nuls). L’Espagne n’a elle non plus perdu aucun match depuis l’EURO 2016, avec 12 victoires et 4 nuls en 16 matchs.

PAYS FONDATEUR : L’Espagne fait partie des sept pays fondateur de la FIFA au début du 20e siècle. Comme le pays n’avait alors pas sa propre fédération nationale de football, il fut représenté par le club Madrid F.C., futur Real Madrid. La Fédération espagnole de football fut fondée en 1909 et intégrée à la FIFA en 1914.

JOUEURS RECORDS : Avec 167 sélections, le gardien international et capitaine de longue date Iker Casillas, aujourd’hui au FC Porto, est le joueur espagnol le plus capé. Il est en outre le seul gardien à compter 100 sélections sans concéder de but. Le meilleur buteur de la sélection est David Villa, aujourd’hui au New York City FC, avec 59 buts en 98 matchs. Les deux joueurs n’ont pas été appelés par le sélectionneur pour le match face à l’Allemagne.

[dfb]

Trois mois avant le début de la 21e Coupe du monde de la FIFA en Russie (14 juin – 15 juillet), la Mannschaft affronte ce soir l’équipe d’Espagne (20h45) à l’ESPRIT arena de Düsseldorf. Il s’agit de la 22e confrontation entre l’Allemagne et la Furia Roja. DFB.de revient sur ce classique.

BILAN POSITIF : En 21 confrontations, le bilan est légèrement à l’avantage de l’Allemagne avec neuf victoires, pour six matchs nuls et sept défaites. La différence de buts est elle aussi positive : 28 marqués pour 23 concédés. Seules trois équipes ont remporté davantage de victoires face aux Espagnols : L’Angleterre (12 victoires), la France (12) et l’Italie (9).

FIN DE SÉRIE CONTRE L’ALLEMAGNE : Après trois défaites consécutives face aux Espagnols, la dernière victoire allemande en date fut obtenue à Vigo le 18 novembre 2014 grâce à un but de Toni Kroos en toute fin de match. Il s’agissait alors de la première défaite à domicile du sélectionneur Vicente del Bosque depuis son arrivée à la tête de la Roja, qui restait sur une série d’invincibilité de huit ans devant son public (32 victoires, deux matchs nuls).

INTRAITABLE À DOMICILE : Sur ses terres, la Mannschaft n’a perdu que le premier de ses huit duels avec l’Espagne. C’était le 12 mai 1935, à Cologne (défaite 1-2). Depuis, le bilan est de cinq victoires et deux nuls.

LES DÉBUTS DE RUDI VÖLLER : Le dernier match en Allemagne entre les deux sélections fut joué en août 2000 à Hanovre : une victoire 4-1 pour les hommes de Rudi Völler, qui fêtait son premier match en tant que sélectionneur. Deux doublés signés Mehmet Scholl et Alexander Zickler avaient permis à l’Allemagne de remporter la plus large victoire de son histoire face aux Ibères. Raul, futur joueur de Schalke 04, avait sauvé l’honneur pour les visiteurs.

LE PREMIER MATCH OFFICIEL : Le premier match de compétition entre les deux équipes s’est déroulé lors de la Coupe du monde 1966 : après l’ouverture du score espagnole signée Fusté (23e), Lothar Emmerich égalise dans un angle impossible (39e) avant qu’Uwe Seeler n’inscrive le but de la victoire (83e). La Mannschaft ira jusqu’en finale ; l’Espagne, troisième du groupe B, est éliminée.

LA FINALE DE 2008 : Après un parcours fantastique d’un côté comme de l’autre, Allemands et Espagnols se retrouvent en finale de l’EURO austro-helvétique en 2008. À Vienne, l’Espagne s’impose 1-0 grâce à un but de Fernando Torres et remporte son deuxième EURO après celui de 1964.

PUYOL SUR CORNER : Le dernier duel majeur entre les deux équipes date de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. En demi-finale, l’Espagne s’imposa 1-0 grâce à une tête rageuse de Carles Puyol sur un corner de Xavi. Elle remportera la finale du Mondial quelques jours plus tard (1-0 a.p. face aux Pays-Bas).

BILAN POSITIF À DÜSSELDORF : Le dernier match à Düsseldorf en septembre 2014 a donné lieu à une défaite 2-4 de la Mannschaft, fraîchement sacrée championne du monde, face à l’Argentine, finaliste malheureux quelques mois plus tôt. En 25 matchs disputés à Düsseldorf, le bilan est de 14 victoires, cinq matchs nuls et six défaites pour l’équipe de la DFB. Les six défaites furent subies lors de rencontres amicales ; par conséquent, l’Allemagne est invaincue à Düsseldorf en match officiel (quatre victoires, trois nuls).

SÉRIE EN COURS : En 21 matchs disputés depuis sa défaite en demi-finale de l’EURO 2016, l’Allemagne a remporté 16 victoires pour cinq nuls et zéro défaites. Il faut remonter aux années 1990 pour retrouver une aussi longue série d’invincibilité, avec 22 matchs sans défaite pour la Mannschaft entre juin 1996 et février 1998 (16 victoires, six nuls). L’Espagne n’a elle non plus perdu aucun match depuis l’EURO 2016, avec 12 victoires et 4 nuls en 16 matchs.

PAYS FONDATEUR : L’Espagne fait partie des sept pays fondateur de la FIFA au début du 20e siècle. Comme le pays n’avait alors pas sa propre fédération nationale de football, il fut représenté par le club Madrid F.C., futur Real Madrid. La Fédération espagnole de football fut fondée en 1909 et intégrée à la FIFA en 1914.

JOUEURS RECORDS : Avec 167 sélections, le gardien international et capitaine de longue date Iker Casillas, aujourd’hui au FC Porto, est le joueur espagnol le plus capé. Il est en outre le seul gardien à compter 100 sélections sans concéder de but. Le meilleur buteur de la sélection est David Villa, aujourd’hui au New York City FC, avec 59 buts en 98 matchs. Les deux joueurs n’ont pas été appelés par le sélectionneur pour le match face à l’Allemagne.

###more###