Actus

Beyer : « Je respecte énormément Mats Hummels »

Match international, mémorial, match international. La sélection allemande U18 connaît un programme varié lors du tournoi hivernal en Israël (du 12 au 14 décembre). L'équipe du sélectionneur Guido Streichsbier a remporté le premier match contre la Serbie 5-0 (2-0) et joue aujourd'hui (14h HNEC, 15h heure locale) contre les hôtes israéliens pour remporter le tournoi. Le match sera diffusé en direct sur la page Facebook de la Fédération israélienne.

Dans une interview accordée à DFB.de avant le match, Louis Jordan Beyer, que tout le monde appelle Jordan chez les U18, évoque le tournoi et ses objectifs personnels. Le défenseur du Borussia Mönchengladbach explique également ce qui l’inspire chez le champion du monde Mats Hummels.

DFB.de : Monsieur Beyer, la sélection allemande U18 a visité mercredi le mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem, près de Jérusalem. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Louis Jordan Beyer : C'est très angoissant et effrayant quand on se rend compte qu’une telle horreur a eu lieu il n'y a pas si longtemps. Nous connaissons bien sûr ce sujet des leçons d'histoire mais la visite à Yad Vashem était beaucoup plus intense. Je pense qu'il est très important qu'une tournée internationale en Israël ne doit pas seulement concerner le côté sportif, nous devons aussi aborder le passé et en tirer des leçons.

DFB.de : D’autant plus que cela se déroule jusqu’à présent très bien sur le plan sportif avec une victoire convaincante 5-0 contre la Serbie dès vos débuts dans le tournoi hivernal U18. Comment jugez-vous le match ?

Beyer : Nous avons fait un très bon match. Notre plan a fonctionné de la défense à l’attaque, tout le monde a livré une bonne performance. Nous n'avions eu qu'une séance d'entraînement ensemble avant le match et avons joué ensemble pour la première fois. L’entente entre les différentes parties de l'équipe a bien fonctionné, ce qui est positif.

DFB.de : Vous pouvez remporter le tournoi hivernal si vous obtenez au minimum un point contre Israël. Quels sont vos plans pour le match ?

Beyer : Nous souhaitons nous baser sur notre performance du match contre la Serbie. Pour moi, en tant que défenseur, cela signifie que nous devons à nouveau rester très compacts, bien coulisser et ne pas encaisser de but. C'est la base du succès. Nous voulons évidemment gagner également notre deuxième match en Israël et conclure le tournoi avec succès.

DFB.de : Vous attendez-vous à un adversaire plus fort que la Serbie ?

Beyer : Je le pense. D'une part, Israël a également gagné contre la Serbie (1-0, ndlr), d'autre part je les trouve meilleurs techniquement que les Serbes. Notre promotion 2000 a gagné 3-1 contre Israël l'année dernière. Je n'étais pas présent lors de ce match mais j'ai regardé les temps forts. Ils ne devraient donc pas nous être complètement inconnus.

DFB.de : Les deux tournois de cette année, l’EURO U17 et la Coupe du monde U17, se sont déroulés sans vous. Vous étiez en revanche dans le groupe en novembre, tout comme pour les matchs actuels. Comment voyez-vous votre avenir en sélection allemande ?

Beyer : J'espère pouvoir continuer à me mettre en évidence et de prouver mes qualités en sélection pour être convoqué encore plus régulièrement. Mon objectif à long terme est l’EURO U19. Je voudrais y être pour l'Allemagne, j’en rêve. J'ai suivi à fond la Coupe du monde U17 en Inde. Je pense que tout le monde dans notre équipe aimerait y être présent et certains y parviendront.

DFB.de : Vous jouez principalement en défense centrale. Quelles sont vos forces ?

Beyer : Je suis relativement rapide pour un défenseur central et malgré ma taille. J'ai une bonne relance et je sais aussi bien défendre les un-contre-un et sur les duels. J'essaie toujours de m’inspirer d'autres défenseurs. Je n’ai certes pas de modèle spécifique mais je respecte énormément Mats Hummels. On peut s’inspirer de sa façon de se comporter, d’exalter son équipe et d’aborder différentes situations.

DFB.de : Hummels est également plutôt dangereux devant le but adverse pour un défenseur. Et vous ?

Beyer : Je monte dans la surface adverse sur la plupart des coups de pied arrêtés. Cela a déjà bien marché en club, j’ai inscrit un doublé en DFB-Pokal lors de la victoire 3-2 contre le Dynamo Dresde en huitièmes de finale. J'attends par contre toujours mon premier but avec le maillot de la sélection. Peut-être que ce sera pour bientôt. (rires)

[rz]

Match international, mémorial, match international. La sélection allemande U18 connaît un programme varié lors du tournoi hivernal en Israël (du 12 au 14 décembre). L'équipe du sélectionneur Guido Streichsbier a remporté le premier match contre la Serbie 5-0 (2-0) et joue aujourd'hui (14h HNEC, 15h heure locale) contre les hôtes israéliens pour remporter le tournoi. Le match sera diffusé en direct sur la page Facebook de la Fédération israélienne.

Dans une interview accordée à DFB.de avant le match, Louis Jordan Beyer, que tout le monde appelle Jordan chez les U18, évoque le tournoi et ses objectifs personnels. Le défenseur du Borussia Mönchengladbach explique également ce qui l’inspire chez le champion du monde Mats Hummels.

DFB.de : Monsieur Beyer, la sélection allemande U18 a visité mercredi le mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem, près de Jérusalem. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Louis Jordan Beyer : C'est très angoissant et effrayant quand on se rend compte qu’une telle horreur a eu lieu il n'y a pas si longtemps. Nous connaissons bien sûr ce sujet des leçons d'histoire mais la visite à Yad Vashem était beaucoup plus intense. Je pense qu'il est très important qu'une tournée internationale en Israël ne doit pas seulement concerner le côté sportif, nous devons aussi aborder le passé et en tirer des leçons.

DFB.de : D’autant plus que cela se déroule jusqu’à présent très bien sur le plan sportif avec une victoire convaincante 5-0 contre la Serbie dès vos débuts dans le tournoi hivernal U18. Comment jugez-vous le match ?

Beyer : Nous avons fait un très bon match. Notre plan a fonctionné de la défense à l’attaque, tout le monde a livré une bonne performance. Nous n'avions eu qu'une séance d'entraînement ensemble avant le match et avons joué ensemble pour la première fois. L’entente entre les différentes parties de l'équipe a bien fonctionné, ce qui est positif.

DFB.de : Vous pouvez remporter le tournoi hivernal si vous obtenez au minimum un point contre Israël. Quels sont vos plans pour le match ?

Beyer : Nous souhaitons nous baser sur notre performance du match contre la Serbie. Pour moi, en tant que défenseur, cela signifie que nous devons à nouveau rester très compacts, bien coulisser et ne pas encaisser de but. C'est la base du succès. Nous voulons évidemment gagner également notre deuxième match en Israël et conclure le tournoi avec succès.

DFB.de : Vous attendez-vous à un adversaire plus fort que la Serbie ?

Beyer : Je le pense. D'une part, Israël a également gagné contre la Serbie (1-0, ndlr), d'autre part je les trouve meilleurs techniquement que les Serbes. Notre promotion 2000 a gagné 3-1 contre Israël l'année dernière. Je n'étais pas présent lors de ce match mais j'ai regardé les temps forts. Ils ne devraient donc pas nous être complètement inconnus.

DFB.de : Les deux tournois de cette année, l’EURO U17 et la Coupe du monde U17, se sont déroulés sans vous. Vous étiez en revanche dans le groupe en novembre, tout comme pour les matchs actuels. Comment voyez-vous votre avenir en sélection allemande ?

Beyer : J'espère pouvoir continuer à me mettre en évidence et de prouver mes qualités en sélection pour être convoqué encore plus régulièrement. Mon objectif à long terme est l’EURO U19. Je voudrais y être pour l'Allemagne, j’en rêve. J'ai suivi à fond la Coupe du monde U17 en Inde. Je pense que tout le monde dans notre équipe aimerait y être présent et certains y parviendront.

DFB.de : Vous jouez principalement en défense centrale. Quelles sont vos forces ?

Beyer : Je suis relativement rapide pour un défenseur central et malgré ma taille. J'ai une bonne relance et je sais aussi bien défendre les un-contre-un et sur les duels. J'essaie toujours de m’inspirer d'autres défenseurs. Je n’ai certes pas de modèle spécifique mais je respecte énormément Mats Hummels. On peut s’inspirer de sa façon de se comporter, d’exalter son équipe et d’aborder différentes situations.

DFB.de : Hummels est également plutôt dangereux devant le but adverse pour un défenseur. Et vous ?

Beyer : Je monte dans la surface adverse sur la plupart des coups de pied arrêtés. Cela a déjà bien marché en club, j’ai inscrit un doublé en DFB-Pokal lors de la victoire 3-2 contre le Dynamo Dresde en huitièmes de finale. J'attends par contre toujours mon premier but avec le maillot de la sélection. Peut-être que ce sera pour bientôt. (rires)

###more###