Actus

3-1 à Belfast : la Mannschaft qualifiée

C’est fait : l’équipe d’Allemagne s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2018 en Russie grâce à sa victoire 3-1 (2-0) à Belfast face à l’Irlande du Nord. Sebastian Rudy (2e) et Sandro Wagner (21e) ont permis à la Mannschaft de se mettre rapidement à l’abri ; Joshua Kimmich (86e) a inscrit le troisième but des siens en fin de rencontre, Josh Magennis (90e+3) a marqué pour l’honneur au bout du temps additionnel pour l’Irlande du Nord, qui disputera les barrages.

Un match nul aurait suffi aux hommes de Joachim Löw pour se qualifier. Ce dimanche, l’équipe d’Azerbaïdjan se rendra à Kaiserslautern ; l’équipe d’Allemagne aura l’occasion d’y achever sa campagne de qualifications avec 10 victoires en 10 matchs, un sans-faute déjà réalisé en 1981. Le tirage au sort des groupes de la Coupe du monde aura lieu le 1er décembre au Kremlin, à Moscou.

Rudy marque à la 78e seconde

Au milieu d’une équipe inédite avec Marvin Plattenhardt sur la gauche de la défense, Sandro Wagner en pointe et Jérôme Boateng de retour en défense centrale un an après sa dernière sélection, Sebastian Rudy fait parler la poudre dès la 78e seconde de jeu sur une frappe lointaine qui vient effleurer le poteau avant de rentrer dans le but (2’). Quelques minutes plus tard, Joshua Kimmich, passeur sur l’ouverture du score de Rudy, centre pour Wagner dont la reprise de la poitrine est repoussée sur sa ligne par McGovern (5’). Le buteur d’Hoffenheim trouve ensuite le poteau sur une tête décroisée après un nouveau centre de Kimmich (17’).

C’est sur sa troisième tentative que Wagner fait trembler les filets : aux abords de la surface, l’attaquant décoche une puissante frappe du pied gauche qui ne laisse aucune chance à McGovern (22e). Grâce notamment à un Joshua Kimmich omniprésent, l’Allemagne poursuit sa domination jusqu’à la première occasion nord-irlandaise : sur un centre venu de la droite, Evans contourne Goretzka et se présente seul devant Marc-André ter Stegen, qui repousse du pied (40’).

L’Irlande du Nord se réveille

La seconde période est plus équilibrée et l’Irlande du Nord, poussée par son public, résiste de mieux en mieux aux offensives des champions du monde. Thomas Müller est à deux doigts de marquer sur un centre de Wagner (51e) mais les locaux n’abdiquent pas : McLaughlin séduit le public sur une action solo (54e), Dallas frappe au-dessus (71e) et Washington trouve la barre transversale suite à une perte de balle dans l’axe de Mats Hummels ; ter Stegen était battu (77e).

Leroy Sané fait son entrée à la 72e minute en lieu et place de Julian Draxler et rate le but du 3-0 après un excellent service de Wagner (81e). Ce n’est que partie remise : à la 86e minute, Rudy adresse une transversale de l’extérieur du pied à Plattenhardt dont le centre est détourné directement sur Kimmich : le latéral droit du Bayern Munich reprend de volée et marque dans un angle fermé. Sur le dernier corner du match, Josh Magennis réduit la marque (90e+3) à la plus grande joie des supporters nord-irlandais, qui auront fait honneur à leur réputation.

[dfb]

C’est fait : l’équipe d’Allemagne s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2018 en Russie grâce à sa victoire 3-1 (2-0) à Belfast face à l’Irlande du Nord. Sebastian Rudy (2e) et Sandro Wagner (21e) ont permis à la Mannschaft de se mettre rapidement à l’abri ; Joshua Kimmich (86e) a inscrit le troisième but des siens en fin de rencontre, Josh Magennis (90e+3) a marqué pour l’honneur au bout du temps additionnel pour l’Irlande du Nord, qui disputera les barrages.

Un match nul aurait suffi aux hommes de Joachim Löw pour se qualifier. Ce dimanche, l’équipe d’Azerbaïdjan se rendra à Kaiserslautern ; l’équipe d’Allemagne aura l’occasion d’y achever sa campagne de qualifications avec 10 victoires en 10 matchs, un sans-faute déjà réalisé en 1981. Le tirage au sort des groupes de la Coupe du monde aura lieu le 1er décembre au Kremlin, à Moscou.

Rudy marque à la 78e seconde

Au milieu d’une équipe inédite avec Marvin Plattenhardt sur la gauche de la défense, Sandro Wagner en pointe et Jérôme Boateng de retour en défense centrale un an après sa dernière sélection, Sebastian Rudy fait parler la poudre dès la 78e seconde de jeu sur une frappe lointaine qui vient effleurer le poteau avant de rentrer dans le but (2’). Quelques minutes plus tard, Joshua Kimmich, passeur sur l’ouverture du score de Rudy, centre pour Wagner dont la reprise de la poitrine est repoussée sur sa ligne par McGovern (5’). Le buteur d’Hoffenheim trouve ensuite le poteau sur une tête décroisée après un nouveau centre de Kimmich (17’).

C’est sur sa troisième tentative que Wagner fait trembler les filets : aux abords de la surface, l’attaquant décoche une puissante frappe du pied gauche qui ne laisse aucune chance à McGovern (22e). Grâce notamment à un Joshua Kimmich omniprésent, l’Allemagne poursuit sa domination jusqu’à la première occasion nord-irlandaise : sur un centre venu de la droite, Evans contourne Goretzka et se présente seul devant Marc-André ter Stegen, qui repousse du pied (40’).

L’Irlande du Nord se réveille

La seconde période est plus équilibrée et l’Irlande du Nord, poussée par son public, résiste de mieux en mieux aux offensives des champions du monde. Thomas Müller est à deux doigts de marquer sur un centre de Wagner (51e) mais les locaux n’abdiquent pas : McLaughlin séduit le public sur une action solo (54e), Dallas frappe au-dessus (71e) et Washington trouve la barre transversale suite à une perte de balle dans l’axe de Mats Hummels ; ter Stegen était battu (77e).

Leroy Sané fait son entrée à la 72e minute en lieu et place de Julian Draxler et rate le but du 3-0 après un excellent service de Wagner (81e). Ce n’est que partie remise : à la 86e minute, Rudy adresse une transversale de l’extérieur du pied à Plattenhardt dont le centre est détourné directement sur Kimmich : le latéral droit du Bayern Munich reprend de volée et marque dans un angle fermé. Sur le dernier corner du match, Josh Magennis réduit la marque (90e+3) à la plus grande joie des supporters nord-irlandais, qui auront fait honneur à leur réputation.

###more###