Actus

3-0 en Estonie : cinquième victoire en six matchs

L’équipe d’Allemagne reste sur sa lancée en qualifications pour l’EURO 2020. Opposée ce dimanche à l’équipe d’Estonie à Tallinn, la Mannschaft s’est extraite d’une situation difficile en l’emportant sur le score de 3 à 0, grâce à des buts d’Ilkay Gündogan, Timo Werner et Karol Mets contre son camp. Avec cinq victoires en six matchs, l’Allemagne est toujours à égalité de points dans le groupe C avec les Pays-Bas, premiers grâce à leur meilleure différence de but particulière.

Après un début de match maîtrisé, la Mannschaft se retrouva rapidement en infériorité numérique. Titulaire, Emre Can commit une faute en position de dernier défenseur, provoquant son expulsion directe (14e). Les deux équipes se procurèrent plusieurs occasions par la suite : Luca Waldschmidt de loin (24e) et Marco Reus sur coup franc (39e) pour l’Allemagne, Karol Mets (18e) et Konstantin Vassiljev (30e, 37e) pour l’Estonie.

Deux frappes contrées de Gündogan

Sans aucun changement de la part de Joachim Löw, l’Allemagne entama la deuxième mi-temps de la meilleure des manières. Depuis l’entrée de la surface, Ilkay Gündogan débloqua le tableau d’affichage grâce à une frappe détournée victorieusement par Marco Reus (51e). Quelques minutes plus tard, bien servi par Reus, Gündogan retenta sa chance et vit sa frappe détournée dans ses propres filets par Mets.

À 11 contre 10, l’Estonie n’abandonna pas – Lukas Klostermann empêcha in extremis l’Estonien Frank Liivak de réduire l’écart (62e). L’Allemagne recula légèrement afin de jouer en contre, notamment avec l’entrée de Timo Werner à la place de Waldschmidt. Une entrée payante : à la 71e minute, sur une passe de Gündogan, Werner porta le score à 3-0 après avoir éliminé un dernier défenseur et le gardien.

[dfb]

L’équipe d’Allemagne reste sur sa lancée en qualifications pour l’EURO 2020. Opposée ce dimanche à l’équipe d’Estonie à Tallinn, la Mannschaft s’est extraite d’une situation difficile en l’emportant sur le score de 3 à 0, grâce à des buts d’Ilkay Gündogan, Timo Werner et Karol Mets contre son camp. Avec cinq victoires en six matchs, l’Allemagne est toujours à égalité de points dans le groupe C avec les Pays-Bas, premiers grâce à leur meilleure différence de but particulière.

Après un début de match maîtrisé, la Mannschaft se retrouva rapidement en infériorité numérique. Titulaire, Emre Can commit une faute en position de dernier défenseur, provoquant son expulsion directe (14e). Les deux équipes se procurèrent plusieurs occasions par la suite : Luca Waldschmidt de loin (24e) et Marco Reus sur coup franc (39e) pour l’Allemagne, Karol Mets (18e) et Konstantin Vassiljev (30e, 37e) pour l’Estonie.

Deux frappes contrées de Gündogan

Sans aucun changement de la part de Joachim Löw, l’Allemagne entama la deuxième mi-temps de la meilleure des manières. Depuis l’entrée de la surface, Ilkay Gündogan débloqua le tableau d’affichage grâce à une frappe détournée victorieusement par Marco Reus (51e). Quelques minutes plus tard, bien servi par Reus, Gündogan retenta sa chance et vit sa frappe détournée dans ses propres filets par Mets.

À 11 contre 10, l’Estonie n’abandonna pas – Lukas Klostermann empêcha in extremis l’Estonien Frank Liivak de réduire l’écart (62e). L’Allemagne recula légèrement afin de jouer en contre, notamment avec l’entrée de Timo Werner à la place de Waldschmidt. Une entrée payante : à la 71e minute, sur une passe de Gündogan, Werner porta le score à 3-0 après avoir éliminé un dernier défenseur et le gardien.

###more###