Actus

2-0 contre la Chine : en route vers les quarts de finale

Les U20 allemandes se sont qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe du monde en France. Les doubles championnes en titre se sont mises dans les meilleures dispositions à Saint-Malo en battant la Chine 2-0 et peuvent rêver d’un troisième triomphe consécutif après 2010 et 2014. Ce sont les joueuses du SC Fribourg Giulia Gwinn (31e) et Laura Freigang (40e) du 1. FFC Francfort qui ont inscrit les buts de l’équipe de Maren Meinert.

Après cette victoire et celle 1-0 contre le Nigéria lors du premier match, l’Allemagne est en tête du groupe D avec six points. Le Nigéria ayant battu Haïti cet après-midi 1 à 0, l'Allemagne est assurée de finir parmi mes deux meilleures équipes du groupe D.

Au Stade de Marville, la sélection allemande se présentait avec le même 11 de départ que contre le Nigéria. Des passes imprécises et un pressing habile des Chinoises ont empêché une construction fluide du jeu en début de partie. Janina Hechler a eu quelques difficultés défensivement sur son côté gauche face à la virevoltante Kun Jin. À la 31e minute, l'Allemagne a enfin montré tout son potentiel offensif : après une passe de Stefanie Sanders pour Gwinn depuis le côté droit de la surface de réparation, la jeune joueuse de 19 ans, qui avait été désignée meilleure joueuse du match contre le Nigeria, a pris ses mesures et a envoyé une frappe imparable dans la lucarne opposée.

Avec l’avantage au score, l’équipe de la DFB a joué de manière plus sereine et s’est montrée beaucoup plus dangereuse. Quelques minutes avant la pause, la gardienne chinoise n’a pu que repousser le ballon en corner devant Sanders (39e), ce qui allait mener au deuxième but allemand de la rencontre. Le coup de pied arrêté de Sophia Kleinherne a trouvé la tête de Freigang, qui a pris la gardienne chinoise à contre-pied.

L'équipe de Meinert ne s'est pas montrée très dangereuse en deuxième mi-temps, notamment à cause de mauvaises passes qui s'accumulaient de nouveau. Mais à partir de la 70e minute, les forces de la Chine ont sensiblement diminué. Des espaces se sont ensuite créés mais sans donner de situation de but hormis en toute fin de match (85e), lorsque Klara Bühl força Huan Xu à effectuer une parade.

[dfb]

Les U20 allemandes se sont qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe du monde en France. Les doubles championnes en titre se sont mises dans les meilleures dispositions à Saint-Malo en battant la Chine 2-0 et peuvent rêver d’un troisième triomphe consécutif après 2010 et 2014. Ce sont les joueuses du SC Fribourg Giulia Gwinn (31e) et Laura Freigang (40e) du 1. FFC Francfort qui ont inscrit les buts de l’équipe de Maren Meinert.

Après cette victoire et celle 1-0 contre le Nigéria lors du premier match, l’Allemagne est en tête du groupe D avec six points. Le Nigéria ayant battu Haïti cet après-midi 1 à 0, l'Allemagne est assurée de finir parmi mes deux meilleures équipes du groupe D.

Au Stade de Marville, la sélection allemande se présentait avec le même 11 de départ que contre le Nigéria. Des passes imprécises et un pressing habile des Chinoises ont empêché une construction fluide du jeu en début de partie. Janina Hechler a eu quelques difficultés défensivement sur son côté gauche face à la virevoltante Kun Jin. À la 31e minute, l'Allemagne a enfin montré tout son potentiel offensif : après une passe de Stefanie Sanders pour Gwinn depuis le côté droit de la surface de réparation, la jeune joueuse de 19 ans, qui avait été désignée meilleure joueuse du match contre le Nigeria, a pris ses mesures et a envoyé une frappe imparable dans la lucarne opposée.

Avec l’avantage au score, l’équipe de la DFB a joué de manière plus sereine et s’est montrée beaucoup plus dangereuse. Quelques minutes avant la pause, la gardienne chinoise n’a pu que repousser le ballon en corner devant Sanders (39e), ce qui allait mener au deuxième but allemand de la rencontre. Le coup de pied arrêté de Sophia Kleinherne a trouvé la tête de Freigang, qui a pris la gardienne chinoise à contre-pied.

L'équipe de Meinert ne s'est pas montrée très dangereuse en deuxième mi-temps, notamment à cause de mauvaises passes qui s'accumulaient de nouveau. Mais à partir de la 70e minute, les forces de la Chine ont sensiblement diminué. Des espaces se sont ensuite créés mais sans donner de situation de but hormis en toute fin de match (85e), lorsque Klara Bühl força Huan Xu à effectuer une parade.

###more###